Le marcottage aérien.

Bouturage, marcottage...
Message
Auteur
clow
Messages : 456
Enregistré le : 23 janv. 2016 13:11

Re: Le marcottage aérien.

#31 Message par clow » 22 oct. 2017 15:55

Floyd un pommier est un pommier on est d'accord sur ce point ?

Bon, pommier reine des reinettes est un pommier tout comme winter banana et et et m9, m106 etc, on est d'accord pour dire que ce sont des pommiers ?

Donc qu'il y est parmi les variétés classique certaines qui arrivent à ce marcotter est tout à fait possible, pourquoi ne peu tu pas accepter cette possibilité?

Il n'est pas question de revisiter les classiques mais juste de faire autrement, et en fait pas tant que cela puisque le principe du sujet marcotter reviens au même que l'obtention des sujets porte greffe dont certains clament les mérites à savoir m9, m106 etc.

Donc m..de floyd est tu en train de dire au final qu'une marcotte d'une variété de pommier greffer serait moins performant qu'une marcotte et oui de pommier m9 ?

Avec donc cette citation venant de toi

floyd a écrit :
22 oct. 2017 15:16
S'il faut compter un an pour un scion greffé, il en faut sans deux ou trois année pour que la bouture soit dotée d'un système racinaire suffisant pour produire un scion valable. Ensuite ce même système racinaire aura-t-il de quoi alimenter un récolte digne de ce nom avant quelques années de plus?
Tu te rend compte j'espère que ce que tu sous entend là peut tout autant s'appliquer au m9, m106 etc car issu de bouture.

Le gros problèmes des variétés ( qui son selon beaucoup impossible à bouturer ) c'est qu'elles sont bouturer de manière classique alors que la bouture de racine elle fonctionne quasi toujours, mais alors pourquoi n'y a t on pas penser avant ?

Comme je pratique le bonsai il y a quelques années j'ai fais des expériences de bouturage de racines pour les pruniers, cerisiers, pommiers, poiriers, avec un taux de réussite de 90% et c'est d'ailleurs ainsi que je multiplie certains de mes bonsai .

Et si cela peu marcher sur les francs nul doute que cela aurait pu marcher sur nos variétés sélectionner, donc soit la faute reviens à une méconnaissance du moment, soit à une stratégie de culture visant à nanifier .

Mais arrêtons le discours les pommiers cela se bouture pas ça ce greffe, quand finalement on se sert de pommier bouturer pour les greffer dessus comme quoi la réponse faut pas la chercher très loin. Le pommier se bouture, mais parmi tout les pommiers certains arriverons à ce bouturer tandis que d'autres probablement moins .

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 09:03
Localisation : le Mans

Re: Le marcottage aérien.

#32 Message par floyd » 22 oct. 2017 17:45

J'ai un peu de mal à suivre ton propos.
Quant à moi je soulignais que le processus de production d'un plant commercialisable de fruitier vise à mobiliser des techniques simples et à immobiliser des surfaces de terrain en pépinières le moins longtemps possible.
Et pour l'instant l'écussonnage sur plant issu de marcotte reste la solution optimale pour produire un scion.

Avatar du membre
Yann Olifant
Messages : 29
Enregistré le : 17 juil. 2017 20:02
Localisation : 22

Re: Le marcottage aérien.

#33 Message par Yann Olifant » 22 oct. 2017 19:16

C'est sût que le pépiniériste gagne du temps (pour la vente) avec le greffage classique et aussi avec le tunel (pousse 2x plus rapide) mais néanmoins il y a des pépiniéristes de fruitiers qui pratiquent l'affranchissement en plus de la méthode initiale de production.

Ferréol
Messages : 1003
Enregistré le : 12 oct. 2006 20:56
Localisation : Angers (49)/ Les planches en Montagne (39)

Re: Le marcottage aérien.

#34 Message par Ferréol » 23 oct. 2017 17:51

Yann Olifant a écrit :
22 oct. 2017 19:16
mais néanmoins il y a des pépiniéristes de fruitiers qui pratiquent l'affranchissement en plus de la méthode initiale de production.
Ils sont à priori bien peu nombreux. Personnellement, je n'en connais pas mais si tu as des adresses, ça intéressera sûrement les tenants de cette technique...

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 09:03
Localisation : le Mans

Re: Le marcottage aérien.

#35 Message par floyd » 23 oct. 2017 19:10

Le point d'écussonnage est toujours présenté comme un point de faiblesse, la porte d'entrée des pathogènes. D'où le greffage à 15 ou 20 cm de la surface du sol.
Pour obtenir des racines sur le greffon, il faut donc butter le pied sur une hauteur qui dépassera de 30 à 40 cm, le sol en place. C'est possible et assez rapide avec des machines (décavaillonneuse ).
Je me demande comment on procède au moment de l'arrachage et si l'on sacrifie le système racinaire du PG.

Avatar du membre
Yann Olifant
Messages : 29
Enregistré le : 17 juil. 2017 20:02
Localisation : 22

Re: Le marcottage aérien.

#36 Message par Yann Olifant » 23 oct. 2017 19:57

La pépinière Frouezh à Plougonver (Cyril Macler) dans le centre des côtes d'armor, en revanche les plants commercialisés sont sur porte greffe actuellement.

le système racinaire du porte greffe est supprimé oui, par contre je ne pense pas qu'il utilise de décavaillonneuse, c'est une petite structure en label nature et progrès qui s'oriente vers une démarche humaine de la fructiculture.

François du Perche
Messages : 2377
Enregistré le : 04 janv. 2011 18:01
Localisation : paris

Re: Le marcottage aérien.

#37 Message par François du Perche » 24 oct. 2017 08:50

Si vous connaissez cette pépinière bretonne, ce serait intéressant de savoir auprès d'eux depuis quand ils mènent ces essais et quelle expérience ils ont pour ces fruitiers sur leurs propres racines : résistance aux maladies, calibre des fruits, rendement, etc. S'ils ne les commercialisent pas encore, c'est qu'ils n'ont peut-être pas assez de recul pour tirer des conclusions. Car si ça donnait des résultats spectaculaires, pourquoi n'en tirent-ils pas profit (et gloire !).

Avatar du membre
Yann Olifant
Messages : 29
Enregistré le : 17 juil. 2017 20:02
Localisation : 22

Re: Le marcottage aérien.

#38 Message par Yann Olifant » 24 oct. 2017 11:11

Actuellement les variétés sur leurs propres racines sont en verger d'essai semble t-il (moins de 10 ans de recul), en terme de vigueur, pour les avoir vu, elles sont en très bonne santé et bien installées. Je demanderai des précisions la prochaine fois que je le verrai pour affiner le sujet.

Avatar du membre
JM
Messages : 1229
Enregistré le : 04 févr. 2006 18:47
Localisation : Gironde

Re: Le marcottage aérien.

#39 Message par JM » 01 nov. 2017 17:20

À quelle époque fais tu tes marcottes d'érables ? Et pour la maintenance ? Tu maintiens très humide ? Tu les ombres ?
J'ai fait plusieurs marcottes cette année, mais pour les érables j'ai échoué, peut être que j'aurai dû arroser beaucoup plus l'arbre mère, pour qu'il n'ait pas de stress hydrique. Le soleil, qui a été bien puissant cet été, à peut être été néfaste, je n'avais pas ombré.
Yann Olifant a écrit :
17 oct. 2017 20:33
Le marcottage aérien est une technique fabuleuse qui fait gagner beaucoup beaucoup de temps, il y a plusieurs méthodes. Celle que décrit Patrice fonctionne bien, on peut aussi utiliser un pot en plastique noir à la place du film plastique transparent (plus facile sur branche verticale) et y intégrer un substrat sphaigne/vermiculite/akadama fin. En bonsaï, on obtient ainsi à partir d'une branche bien ramifiée, un petit bonsaï qu'on aurait mis 10 ans à obtenir.

Par contre est-ce que certains ont essayé cette méthode sur les Pommiers, Poiriers...? Je l'ai personnellement réalisée de nombreuses fois sur des Erables du Japon avec succès, voici 2 exemples après sevrage et un autre venant d'être rempoté en pot plat (2013)


momiji sokan marcotte 110913 neb.jpg momiji sokan.jpg

Avatar du membre
Bruno
Messages : 1616
Enregistré le : 06 janv. 2008 10:53
Localisation : Solliès-Toucas (Var)

Re: Le marcottage aérien.

#40 Message par Bruno » 02 nov. 2017 13:19

Je pense que pour certaine variétés de pommier comme le M9 c'est très facile. En effet il y des racines qui poussent si il y a un peu trop d'humus au pied des arbres. Pour les poiriers c'est peut être beaucoup plus difficile vu les difficultés qu'il existe à leur bouturages.

clow
Messages : 456
Enregistré le : 23 janv. 2016 13:11

Re: Le marcottage aérien.

#41 Message par clow » 02 nov. 2017 15:19

Attention Bruno une bouture n'est plus alimenté par le pied mère à la différence d'une marcotte donc cela ne veut pas dire grand chose si ce n'est que les variété pouvant se multiplier en bouture se multiplie aisément en marcotte .

Avatar du membre
Yann Olifant
Messages : 29
Enregistré le : 17 juil. 2017 20:02
Localisation : 22

Re: Le marcottage aérien.

#42 Message par Yann Olifant » 03 nov. 2017 02:09

JM a écrit :
01 nov. 2017 17:20
À quelle époque fais tu tes marcottes d'érables ? Et pour la maintenance ? Tu maintiens très humide ? Tu les ombres ?
J'ai fait plusieurs marcottes cette année, mais pour les érables j'ai échoué, peut être que j'aurai dû arroser beaucoup plus l'arbre mère, pour qu'il n'ait pas de stress hydrique. Le soleil, qui a été bien puissant cet été, à peut être été néfaste, je n'avais pas ombré.

Je fais ça hors feuilles en Février (le sevrage se fait fin d'été) quand les bourgeons grossissent bien. Le soleil n'a pas d'influence énorme je pense à cette époque.
Pour la maintenance, je crois qu'il faut que les 2 parties poussent dans de bonnes conditions. L'Erable en général est très résistant à la sécheresse, presque qu'autant que le Pin sylvestre par exemple je trouve cela dit il faut garder humide la zone de marcottage.

Avatar du membre
JM
Messages : 1229
Enregistré le : 04 févr. 2006 18:47
Localisation : Gironde

Re: Le marcottage aérien.

#43 Message par JM » 08 nov. 2017 17:47

Merci, je vais tester ça cet hiver

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré