Choix portes greffes pour sol acide

greffer.net >> Greffage

sasa a écrit le 10/12/2017 19:47
Bonjour, je suis débutantes en greffes. Je suis en train de me faire une liste de portes greffes à utiliser pour mon verger.
Je suis en sol pauvre et acide (forêt boréal). Je ne manque pas d'eau. Je vis sur une île ou il y a beaucoup de vents et les arbres ne poussent pas très haut. Je pense donc que se serait bien avoir des portes greffes nanifiant. Qu'on pensez vous?
Je suis en zone 5.
J'ai une préférence pour les portes greffes issu de semi car aucune pépinière chez moi ne vends de portes greffes.

J'ai fait des recherches sur internet et je me suis construit cette liste en fonction des graines que je pourrais réussir à me procurer :

Pommier :
-M26
-Malus Pumilia (j'ai lu sur le net que ces pommiers étaient assez petits)
-Malus antanovka

Prunier :
-Myrobolan ou Prunus domestica 'St Julien (mais j'ai peur que ces arbres soit très grand)

Cerisier :
- punus tomentosa
- prunus prunus fruticosa

Poirier
Cydonia oblonga 'Angers'

Que pensez vous de ma liste?
ARHUS76 a écrit le 10/12/2017 22:30
Acide ça veut dire quoi?
6,8 c'est acide, 5 aussi.... les effets ne sont pas les même. La teneur en CaO est connue ou CaCO3? Le taux de MO et pourquoi pas la saturation de la CEC.

Parce que acide ou basique bah ça aide pas. Sinon un bon truc en terre acide c'est le chataignier.

Si tu as du vent, un sol pauvre (mais j'ai du mal à voir ce qu'est un sol pauvre pour toi).
Moi je mettrai des francs. Les nanifiant ont souvent un système racinaire déficient. Et ils s'adaptent mieux au différence à sol, même pauvre. Et si ton sol est pauvre, ils ne devraient pas être si vigoureux que ça, non? Alors des nanifiant. ... A moins de vouloir des bonsaï!
clow a écrit le 11/12/2017 03:49


Pour la nature du sol il serait intéressant de réalisé une fosse pédologique dans un premier temps, cela te permettra de comprendre la nature de ton sol en profondeur, car il est pas rare que le ph pris au niveau de la litière puisse être un mauvais indicateur du ph surtout si tu a des sapins qui acidifie la litière.

Pour un sol pauvre la culture de fixateur d'azote annuel ( fève etc ) et vivace trèfle et luzerne ou quelque chose du genre pourra procurer un bon début d'amendement par la suite, sans compté les toilettes sèche .

Bah je sais c'est pas glamour pour certains mais c'est une bonne manière d'amender surtout pour les fruitiers et vu le nombre de caca réalisé par un humain dans l'année il y a matière à faire, après c'est pareil avec les autres animaux.

Toute matière organique sera enrichissante pour le sol .

Donc partant de là, seul un lieu désertique est pour moi un sol pauvre, les autres on toujours matières pour évolué .


Bon pour l'acidité du sol je dirais que tu n'a pas trop à t'en faire sauf cas extrême mais c'est assez rare et je doute que cela t'empêche de cultivé quoique ce soit.

De toute façon si jamais t'a un peu peur de l'acidité du sol tu y met un bon coup de cendre de bois au pied et cela devrait déjà corrigé un peu et amendé au passage.

Passons au porte greffe:

Pour les pommiers tu peu y inclure les francs et pour les poiriers pareil

Tu peu bien entendu si tu souhaite faire des nanisants inclure pour le poirier l'ensemble des cognassiers dont le BA29.

Pour le poirier
- franc
- caleryanna
-BA-29 ( nain )
-aubépine ( probablement parfaitement adapté comme nanisant dans ton cas ) nain adapté à tout sol même pauvre, lourd, sec, et trempé .
- amélanchier à testé ( nain )
- le néflier en intermédiaire avec l'aubépine ( nain )

pour le pommier
- franc
-aronia à testé ( nain )


Pour ces 2 espèces si tu les conduits convenablement le franc n'est pas gênant, car le problème du vent pose 2 problèmes

Si tu greffe sur nanisant faudra obligatoirement le conduire en buisson basse tige, sinon il vas volé car le vent le déracinera sauf conduite en espalier sous certaines conditions .

Et quand au franc si il est mal conduit et les branches non arqué et maîtrisé il risque de partir en hauteur et là si les vents sont très violent il peut en effet y avoir des dégâts de cassure de charpentières, donc avec le vent faut prendre en compte diverses choses, porte greffe, situation donc emplacement, conduite etc etc c'est ce qui permettra peu importe le porte greffe d'améliorer les chances de réussite.

Pour les pruniers
- prunus nigra
-franc de chum ( nain )
- myrobolan
- prunellier oui il résiste bien à l'humidité, tout comme à la sécheresse ( nain )

En sachant que le porte greffe transmet sa vigueur au greffon mais qu'une variété de faible ou moyenne vigueur sera toujours même sur franc plus facile à conduire qu'une variété de forte vigueur .

Si je dit cela c'est que tu peu opté pour des variétés de moyenne vigueur greffé sur franc ou porte greffe vigoureux qui vas assuré l'ancrage etc, tout en étant facile à conduire, et si en plus tu en fait des demi tige cela devrait aller.

Pour le cerisier
-franc de la série romance ( nain )
-prunus fructicosa ( nain )
-prunus japonica si t'arrive à le trouvé
- merisier ou franc de prunus cerasus cela dit dans ton cas pour le cerisier mieux vaux envisagé du nain pour ce cas là uniquement

Bon cela te fait une belle brochette de variétés.

Sinon oui l'idée d'arhus de faire du châtaignier est une idée à gardé car cela reste intéressant comme culture et enrichi bien l'assiette.l'hiver
nicollas a écrit le 11/12/2017 07:41
Perso j'ai un sol calcaire, et j'ai l'impression que pratiquement tous les PG sont étiquetés pour sol acide
Ferréol a écrit le 11/12/2017 09:04
En fait, d'expérience, il faut plus se préoccuper du comportement d'un sol par rapport à l'eau. Beaucoup de porte-greffes ne tolèrent pas d'être les pieds dans l'eau l'hiver ou au sec l'été...
Pour le reste, la fertilité, le pH et autres, c'est plus facile à corriger (même si dans certains cas ce n'est pas si facile).
Bruno a écrit le 13/12/2017 14:32
Pour alcaliniser le sol, en dehors de la cendre on peut faire un apport de chaux.
sasa a écrit le 28/12/2017 20:08
Merci pour tous ces bon conseils.
claudeduvar a écrit le 28/12/2017 20:17
la chaux c'est un super désinfectant, à garder pour les poulaillers, sur le sol c'est un poison violon qui détruit la vie du sol exactement comme l'ion calcium quand il est en excès
clow a écrit le 29/12/2017 02:55
Hum intéressant, j'aime bien la cendre et je l'utilise aussi en traitement aurait elle la même influence que la chaux j'en doute mais ce que tu viens de dire m'incite à vérifié si la cendre possède un effet similaire, après reste que les excès sont jamais bénéfique.
druere a écrit le 29/12/2017 19:30
épandage de chaux.....et pourtant en octobre, les agriculteurs épandent de la chaux sur leur prairie et ceci pratiquement tous les ans
claudeduvar a écrit le 29/12/2017 21:38
on ne change pas les habitudes hélas! pourtant il suffit de faire le test et de voir les vers de terre ensuite à la limite du lithotamne et encore.
clow a écrit le 30/12/2017 14:48
Reste à savoir la dose létale pour la chaux, ensuite en badigeon le lait de chaux aurait il le même influence ou une influence moindre lors de son lessivage ?

Question intéressante à se posé: est ce que cela produit un effet similaire sur le carpo et autre nuisible ou non ?
ARHUS76 a écrit le 30/12/2017 15:39
J'ai le sentiment que beaucoup de choses sont confondues.

Chaulage est un mot utilisé usuellement pour indiquer les apports en calcium.

Dans les chaux, il a la chaux vive et la chaux éteinte (qui sont après classé en différent types). Les effets ne sont pas les même.

Un apport de calcium ne ce fait pas uniquement à partir de chaux. On peut mettre du plâtre, de la craie, de la marne ,des coquilles d'oeufs, des coquilles d'huîtres, des boues de station d'épuration chaulee, des boues de désencrage .... etc

Le choix ce fera en fonction de sa philosophie, la réglementation et de son portefeuille. (et bien-sûr des besoins du sol)

Si le calcium était si dangereux nous de devrions pas trouver de vers de terre dans les sols calcaires, les pelouses calcicole...

Le calcium est un élément indispensable à la vie.
clow a écrit le 30/12/2017 18:43
Je te rejoint sur ce point Arhus, mais qu'en est il du calcium sous cette fome?

On sait à présent que la transformation d'un produit en altère les effets donc, bien que m'étant jamais posé la question cela reste à vérifié ( dans mon cas )

Mais il est clair que le calcium en tant que tel ( calcaire, craie, os et oui ) sont autant de forme possible au calcium donc reste pour moi à vérifié si il peut être nuisible sous une autre forme et à quelle dose et à quel moment ?

Par moment je veux dire que l'effet est il dangereux les premiers jours puis ensuite tout redeviens normal ou non ?

Claude si tu veux bien appuyer un peu ton expérience dessus j'en serais ravis .
claudeduvar a écrit le 30/12/2017 20:02
le calcium est nécessaire à la vie, quand les plantes se sont associées aux microbes et bactéries pour créer les sols et minéraliser les roches mères le calcium en plus d'être utile aux plantes, s' est associé au gaz carbonique et à précipiter aux fonds des océans. moins de CO2 et donc des températures moins chaudes plus propices aux organismes Mais en excès il est nuisible. Un adage dit: le chaulage enrichit le père et ruine le fils. la chaux libère l'azote contenue dans la matière organique, elle augmente artificiellement la productivité mais pas la fertilité. Sur des sols très acides si on veut remonter le PH on peut utiliser des carbonates naturels mais il y a des moyens plus naturels.
ARHUS76 a écrit le 30/12/2017 21:47
Je ne suis pas d'accord avec ta vision des chose. Il.me manque certainement des éléments pour comprendre.

Premier point sur le chaulage. L'effet sera différent en fonction tu type de calcium utilisé, de sa dose d'epandage et en fontion de la valeur neutralisante et solubilité carbonique du dit calcium.

Bref des conclusion sur des généralités sans tenir compte des doses, des types de sols et de la valeur neutralisante des calcium utilisable.
Le rôle du calcium dans le sol et son raisonnement est des plus complexe et même certains professionnels ont des difficultés à l'expliquer. Il y a tres peu d'essais sur le calcium en france. La majorité des raisonnements sur le CaO, le CaCO3, Ca2+ sont encore basé sur le soltner.

Et pour ma part je ne suis pas là pour en debatre. C'est bien trop complexe en quelques lignes. Je suis ici pour ma part sur un forum de greffage.
ARHUS76 a écrit le 31/12/2017 08:24
Pour finir, j'oubliais de précisé qu'il y a des produits "cuits" et des produits "cru".

Il y a les chaux vive et les chaux éteinte. ..

Bien évidemment les effets ne sont pas les même.
Je voudrais bien qu'on prouve l'effet nocif des produits "cru" sur les vers de terre.... ou autre. Le lithotamne , comme la chaux, un effet "assainissant". C'est à dire que certains insectes, comme les taupins, vont être touchés. De là à en tirer des conclusions sur les vers de terre en profondeur. ... Je suis plus que septique.
Il est certain que si on place des vers de terre dans un récipient avec de la chaux vive ça va leur faire tout drôle.

Quand à ce vieille adage sur le chaulage, il n'est pas justifié. Si le calcium favorise la mineralisation de la matière orgaque (ou plutôt l'augmentation du PH), les apports d'entretient suffisent à maintenir le taux de matière organique du sol.

Bref contrairement à ce qui a pu être annoncé l'apport de calcium apporte plus d'effets positif que ce qui vient d'être dit.

Contrairement à une idée reçu, le raisonnement sur les apport calcique ne ce fait pas en fonction du PH du sol, ou pas uniquement. En effet, nous pouvons avoir des sols avec des PH basides, à 8, avec beaucoup de vers de terre, beaucoup de CaO, mais pas de CaCO3 ou Ca2+. Donc un besoin de chaulage.
Les analyses de sols permettent de connaître son sol et ces besoins. Les généralités ne sont pas bonnes. Chaque sol est un cas particulier.
La calcium améliore la porosité des sols (donc évite les ruissellement ), améliore la capacité d'échange en cation (CET), ainsi permet de faire des économies sur la fertilisation et limité ainsi la lixiviation de l'azote vers les nappes d'eaux sous terraines etc...
claudeduvar a écrit le 31/12/2017 12:43
oui tu as raison on est bien sur un forum de greffe et non de culture mais souvent les greffeurs de sont pas des pro et si on greffe la logique veut que l'on s'en occupe. Je voulais avant tout mettre en garde contre le danger pour l'utilisateur et le sol de l'utilisation de certaines formulation de chaux. Ensuite mettre en garde de la comparaison de son utilisation en grande culture avec nos utilisations: chaux tous les trois ans et fumier l'année qui suit le chaulage. C'est ancestral, facile mais on peut faire mieux, mettre de la matière organique pour lessiver l'azote ensuite et l'envoyer dans les nappes c'est pas top. l'ion calcium joue un rôle important dans le complexe humique mais contrairement à ce que tu dis en excès il est vite lessivé et entrainer en profondeur surtout en zone pluvieuse, pour ceux qui arrosent c'est identique. Il est préférable d'utiliser si besoin des formes douces de carbonate, de bien analyser son sol pour être sur de son PH ( surface et profondeur) et du type de matière organique qui le compose. Fin de mes remarques
ARHUS76 a écrit le 31/12/2017 14:50
On en aurait pour des jours a parler du calcium.

Un sol pert en moyenne 300 a 700 kg de CaO/an/ha. Rarement plus. Cette perte correspond aux exportations (fruits, pailles, feuilles. . .) Et lessivage. Ce n'est pas qu'une question de PH comme tu le dit, mais plus une question de saturation de la CEC.
On en reviens à la même chose. Connaître son sol pour le comprendre.

Et le risque calcique du lessivage vers les nappes ce n'est pas dangeux, ni pour les vers ni autres. Le seul risque c'est pour la résistance de nos machines a laver.
Bruno a écrit le 31/12/2017 17:04
Je suppose que la CEC est la capacité d'échange cationique. https://fr.wikipedia.org/wiki/Capacit%C3...


greffer.net >> Greffage