Désinfecter ses greffons

greffer.net >> Greffage

patrice a écrit le 11/01/2013 09:54 (ref msg # 38275 )
Pour ma part, je passe mes greffons dans une solution d'eau javélisée à 5%.

Un correspondant Espagnol m'indique les recommandations qu'il utilise pour les propagations in-vitro :

[code]
¿Qué agentes esterilizantes podemos utilizar?

Existen un número reducido de compuestos capaces de eliminar a los contaminantes.
Agente Concentración típica(%) Facilidad de eliminación** Tiempo de exposición(m) Efectividad
Hiplocorito cálcico 9-10 3 5-30 Muy buena
Hipoclorito sódico 2* 3 5-30 Muy buena
Peróxido de hidrógeno 10-12 5 5-15 Buena


* 20% v/v de producto comercial

**1 = muy difícil; 5 = muy fácil de eliminar despues de la esterilización [/code]
François du Perche a écrit le 11/01/2013 14:38 (ref msg # 38277 )
Pour ma part, je passe mes greffons dans une solution d'eau javélisée à 5%.[quote]
[/quote]
Veux-tu dire que tu fais 5% p.r à l'eau de javel déjà diluée (c.à.d 95ml d'eau + 5ml d'eau de javel déjà diluée venant d'un flacon d'1 ou 2 l)
ou est-ce que tu fais 5% du concentré en berlingots ?
Le texte en espagnol semble dire 2% de l'hypochlorite de sodium concentré (en berlingot) ou 20% de la solution commerciale (en flacon), or un berlingot fait 250ml dans lequel on ajoute 750ml d'eau pour obtenir la solution "commerciale". Ca ne colle pas ? ? ?
patrice a écrit le 11/01/2013 16:22 (ref msg # 38278 )
Pardon, je n'ai pas été clair.

Je fais 5% du concentré en berlingots.

Je pratiquais ainsi avant, les recommandations en espagnol je ne les ai reçues qu'aujourd'hui.
visakoivu a écrit le 11/01/2013 16:49 (ref msg # 38279 )
Quel est le but de desinfecter les greffons?

Peut- on eliminer des maladies par l'eau de javel?
Ou c'est plutot un traitement preventif pour le stockage des greffons, pour eviter les moissiures?
floyd a écrit le 11/01/2013 18:39 (ref msg # 38281 )




La même chose.
patrice a écrit le 12/01/2013 09:09 (ref msg # 38288 )
Quel est le but de desinfecter les greffons?


Le matériel végétal (le greffon dans notre cas, pas le cas particulier de la multiplication in-vitro), peut héberger bactéries, virus, larves, spores..

Les procédés cités avant ne sont pas une désinfection systémique, cela n'influe qu'au niveau de ce qui peut être sur le bois. Cela n'est donc pas d'une efficacité totale mais peut supprimer déjà des problèmes éventuels.

On les utilise par exemple dans le cas du châtaignier, des agrumes (par exemple le Cirad préconise une désinfection de surface par trempage de 15 minutes dans un bain d'hypoclorite de sodium à 0,5 % de chlore actif, additionné d'un mouillant de type Tween à 0,1 % pare exemple)...


Quelques conseils, à notre niveau amateur, afin de prévenir plutôt que de guérir :

- Achat de porte-greffes certifiés plutôt qu'arrachage de francs dans la nature.

- Selection de la personne chez qui demander du greffon
. bannir les personnes en zones de contagion connue (cynips, charka...)
. questionner la personne afin de voir son niveau (s'il connaît et est en mesure d'identifier que son plant est sain vis à vis des maladies connues).

- Désinfection du greffon

- Désinfection des outils entre chaque greffe (pulvérision alcool 90°)

- Réalisation d'une pépinière de production isolée du verger. En cas de doute sur un plant, ne pas hésiter à incinérer (tout le lot impacté par les greffons).
François du Perche a écrit le 12/01/2013 13:32 (ref msg # 38289 )
merci Patrice pour ces précisions. Comme sur les berlingots, il est écrit 10% de chlore actif (9,6% exactement), en diluant à 5% les berlingots ça recoupe bien l'info. du Cirad qui préconise 0,5% de chlore actif. (soit 20% de dilution p.r à l'eau de javel en bouteilles - déjà diluée - soit 20ml de Javel + 80ml d'eau).
Je n'ai jamais osé désinfecter à l'eau de javel car les infos. sur Internet sont contradictoires.
floyd a écrit le 12/01/2013 14:33 (ref msg # 38290 )
Le stockage long et confiné des greffons voit souvent l'apparition de moisissures compromettre le chantier prochain.
Inversement, en jauge, dans du sable frais, au pied d'un mur au Nord, les greffons survivent très bien.

Les problèmes liés à la désinfection, sont de deux ordres:
- l'oxydation excessive par le désinfectant, exposition trop longue, produit trop concentré…
- le rinçage insuffisant avec une eau douteuse…
- la recontamination immédiate si le "labo" n'est pas nickel.
François du Perche a écrit le 12/01/2013 16:38 (ref msg # 38293 )
Faut-il rincer ? Est-ce que le séchage naturel ou avec un sopalin n'est pas suffisant ?
floyd a écrit le 12/01/2013 17:15 (ref msg # 38294 )
Rincer pour éliminer le surplus de désinfectant et les microbes morts… beurk…
… à l'eau distillée.

Et on ne touche plus qu'avec les yeux!
visakoivu a écrit le 13/01/2013 12:31 (ref msg # 38308 )
Merci encore Patrice pour l'explication.
patrice a écrit le 13/01/2013 17:20 (ref msg # 38319 )
Faut-il rincer ? Est-ce que le séchage naturel ou avec un sopalin n'est pas suffisant ?


Pour ma part, je rince en suite du bain.
fretka a écrit le 16/01/2013 07:30 (ref msg # 38358 )
Bonjour,
Je fais aussi de la culture in vitro de plantes alors je peux commenter un peu...
Pour installer une plante herbacée en in vitro, on désinfecte en faisant
- un bain dans un fongicide (pour l'instant du Benlate à 1%, mais le produit n'existe plus et il faudra trouver autre chose) pendant 10 minutes, puis rinçage à l'eau non pas distillée mais stérilisée (cuite dans un équivalent de marmite à vapeur et refroidie)
- une minute dans de l'alcool à 70° pour éliminer les cires à la surface des plantes et déstabiliser les parois cellulaires des bactéries, rinçage à l'eau stérile
- Bain de 15 minutes dans de la javel, concentration en NaOCl entre 0.8 et 1.5% (on utilise de la javel de grande surface qui contient dans notre cas 2.5% de NaOCl) avec quelques gouttes de mouillant (Tween, mais du liquide vaisselle sans trop d’additifs convient aussi), rinçage soigneux au moins 3 fois dans l'eau stérile.
- Nous on rajoute encore une étape de désinfection, mais c'est une précaution de plus.
Ensuite on rafraîchit les coupes et on place sur le milieu de culture, mais c'est une autre histoire...

Mais à part cela, je n'ai jamais désinfecté la surface de mes greffons... et je ne crois pas que lorsque les greffes n'ont pas pris c'était du à des pathogènes... ops: plutôt à moi...
patrice a écrit le 16/01/2013 07:41 (ref msg # 38359 )
Merci pour ces informations.
La démarche de désinfection des greffons n'est pas dans un but d'optimiser un résultat, mais d'essayer de limiter l'import de pathogènes dans son verger.
satya a écrit le 16/01/2013 13:24 (ref msg # 38363 )
salut
cette desinfection est elle a faire sur les greffons de tout les types de fruitier???

certain sont-il plus concerné et d'autres pas du tout ??

doit-on desinfecter même si l'arbre sur lequelle on a prelever est sain d'apparence ?
il doit etre difficile de juger de la bonne santé d'un arbre a l'epoque ou l'on preleve des greffons .....

les huilles essentiels pourrait elle etre un substitue a la javel ,ou est ce une mauvaise idée???

merci a vous
floyd a écrit le 16/01/2013 13:55 (ref msg # 38364 )
Ce sont des précautions à prendre si pour une cause ou une autre on est amené à vouloir accueillir un verger réputé sain, des greffons suspectés d'être porteurs de spores de champignons pathogènes.

Dans le cas général, rares sont les vergers indemnes de tavelure, d'oïdium et autres chancres.

Les maladies bactériennes ou virales ne sont pas hélas éliminées ni "éliminables" par aucun traitement superficiel. Le principe d'une quarantaine reste avec une surveillance attentive, la meilleure précaution.

Pour les maladies et les ravageurs, sur de jeunes sujets en formation, il est généralement conseillé d'agir préventivement soit par des applications au cuivre et/ou soufre. Elles seront bien entendu accompagnées de toutes les mesures prophylactiques connues. (collectes, éliminations des feuilles, rameaux, fruits contaminés)
jean-baptiste a écrit le 14/02/2013 09:16 (ref msg # 38812 )
Quand on désinfecte les outils à l'alcool à 90° faut-il les rincer? L'an dernier je n'ai pas rincer.
Peut on ou doit on désinfecter les greffons à l'alcool?
floyd a écrit le 14/02/2013 10:20 (ref msg # 38814 )
Sur l'outillage comme sur les mains, la solution alcoolique s'évapore rapidement. Aucune molécule ne reste. Donc on ne rince pas, on n'essuie pas.
… et on ne fume pas.

Appliquer sur les greffons, non, car l'alcool est un solvant et on peut craindre qu'il élimine la cire végétale, protection naturelle des épidermes végétaux.
On remarque un effet similaire sur la peau de nos doigts mis au contact de la solution alcoolique.
jean-baptiste a écrit le 14/02/2013 10:33 (ref msg # 38816 )
d'accord, mais on doit vraiment désinfecter entre chaque greffe ou pas...? Je ne l'ai pas fait l'an dernier mais il vrai que j'ai eu des bons résultats sur m9 et m106 mais grosses perte sur des branches de franc...
patrice a écrit le 14/02/2013 10:57 (ref msg # 38819 )
Appliquer sur les greffons, non, car l'alcool est un solvant et on peut craindre qu'il élimine la cire végétale, protection naturelle des épidermes végétaux.
On remarque un effet similaire sur la peau de nos doigts mis au contact de la solution alcoolique.


Je ne pratique pas ainsi (pour ma part je fais le trempage à l'eau de javel), mais un collègue greffeur très expérimenté que j'ai vu pratiquer quant à lui nettoie systématiquement greffons, zone de greffe du porte-greffe et outil à l'alcool. Cela n'a jamais posé de problème, je viens de lui redemander confirmation.
Il me rajoute "ça ne tue pas tout, mais ça limite les risques. Ça ne viendrait pas à l’idée d’un chirurgien d’opérer en campagne sans désinfecter ses mains les instruments de chirurgie et le patient, pareil pour nous chirurgiens de la greffe".


greffer.net >> Greffage