Planter une vigne sans racine...à l'intérieur

greffer.net >> Vigne

Le Dam a écrit le 26/05/2013 15:22
Bonjour,
J'aimerais planter une vigne d'ornementation en pot à l'intérieur d'une maison.
J'ai reçu un pied de vigne mais la racine part complètement de travers et il me faudrait un pot trop large pour la redresser et qu'elle soit centrée.

http://img716.imageshack.us/img716/4283/piedhd.jpg


Puis-je couper la vigne au coude, et donc couper toutes les racines ?
De nouvelles racines pousseront-elles et si oui, vaut-il mieux ma mettre dans l'eau durant quelques semaines ou dans un mélange spécial de terre ?

Merci pour vos avis
tropique a écrit le 26/05/2013 16:20
Bonjour

Je pense qu il vaudrai mieux l empoter dans un pot rectangulaire,en prenant soin d enterrer profondément le coude.
L année suivante,de nouvelles racines apparaitront au niveau du coude.Couper et rempoter dans le pot qui te convient
Comme ça,aucun suivi,aucun risque....
Les connaisseurs,auront ,certainement,une plus meilleure idée

tropique
floyd a écrit le 26/05/2013 19:09
Ce "coude" est probablement l'emplacement de la greffe.
Quant au PG, il a été amputé sévèrement de ses racines.
L'ensemble du plant semble avoir été lavé de toute trace de terre et habillé de ses pousses de l'année.

La vigne ne saurait se contenter d'un pot de dimensions réduites pour reprendre vie.
Ce n'est pas une plante d'intérieur. Quand elle était cultivée sous serre jadis, le pied était implanté à l'extérieur et la treille introduite par un orifice dans le bas-mur de la serre chauffée laissait espérer une production précoce.

Cette pratique peut donner envie de la reproduire pour l'ornementation d'un intérieur.
Cela n'en fait pas une pratique facile.
Partant du constat dressé, je suis dubitatif sur les chances de réussite de ce projet.

La priorité consiste à replanter la vigne dans une caisse d'orangerie 60x60x60 , remplie de terre amendée de sable, placée à bonne exposition, arrosée de manière suivie par un goutte à goutte, protégée contre le mildiou par application de BB et contre l'oïdium par soufrage.

… et on avise à l'automne.
Le Dam a écrit le 27/05/2013 18:28
Merci beaucoup pour vos réponses dont cette dernière très précise.
Effectivement, le pied été 'sauvagement' arraché durant le mois d'octobre 2012.
Après coup, je l'ai replanté dans mon jardin (en Belgique...chaleur, chaleur !) où il a passé l'hiver dehors.
Là, il reprend vie.

Il est clair que je n'ai malheureusement pas assez de temps pour m'en occuper.
Pensez-vous toutefois qu'il serait intéressant de badigeonner de CLONEX la partie sous le coude pour forcer l'apparition de racines ? Ce qui me permettrait alors de couper cette partie oblique et trop longue ?

Merci
floyd a écrit le 27/05/2013 22:58
Ce pied semble issu d'une bouture-greffe, on peut tenter de stimuler la formation de nouvelles racines.

Le clonex, oui, à quelle dose, quelle concentration: la question reste posée.
Il faut surtout parier sur la chaleur du sol et sur les conditions déjà évoquées.

Les racines prendront naissance à la base du PG, je serais surpris qu'il en vienne au point de greffage.
Le Dam a écrit le 27/05/2013 23:08
Merci floyd !
Je vais tester le Clonex.
En attendant, ce pied restera en pleine terre, le temps que les racines sortent. Je ne le rentrerai qu'après l'été.

A ce propos, je voyais la vigne comme de la mauvaise herbe parcourant plusieurs mètres par semaine si elle n'est pas entretenue.
Est-ce aussi le cas des racines ?
floyd a écrit le 28/05/2013 10:48
La vigne est une liane très "expansive" mais comme toute les plantes elles a besoin de ses racines.
Des rameaux de plusieurs mètres, certes, mais sur la durée d'une saison.

La difficulté pour l'instant consiste à reformer un système racinaire avant de voir la partie aérienne se développer à partir des maigres réserves du tronc, le cep.
Cet équilibre dynamique rétabli, on pourra espérer une croissance satisfaisante.

S'il faut envisager à nouveau une transplantation, je crains que cela soit beaucoup demander à dame Nature.
Le Dam a écrit le 29/05/2013 20:27
Merci Floyd.
Je tenterai cela quand le temps me permettra de sortir !
Le Dam a écrit le 01/06/2013 22:58
La situation se complique...

Les quelques rares jeunes feuilles qui sortent du pied sont en partie couvertes de petites excroissances rouges, tels de petits boutons.
J'ai fait quelques recherches sur le net, et au vu des images de Google, cela s'appellerait ERINOSE.

Est-ce mal parti ?
Pourquoi ce pied est-il infecté ?
Cela se traite-t-il ?
floyd a écrit le 02/06/2013 07:59
Erinose, donc acariens donc… application de souffre.
Une utilisation particulière du soufre qui sert habituellement contre le mildiou.

Voir spécialités autorisées et doses ici:
http://e-phy.agriculture.gouv.fr/usa/127...

et plus, ici:
http://www.vignevin-sudouest.com/publica...
Le Dam a écrit le 02/06/2013 08:21
Merci floyd.
En effet, entretemps, j'ai trouvé quelques sites qui en parlent et cela ne semble pas être dramatique.

Je vais traiter le pied.
klakos a écrit le 02/06/2013 08:53
Le +/- équivalent pour le poirier serait le phytopte.
Il n'y a pas de quoi s'affoler, normalement il n'y a pas trop de quoi s'inquiéter, dans un environnement sain on arrive facilement à juguler les attaques massives.
Sauf jusqu'au moment où on atteint la limite supportable et que les jeunes pieds en meurent, notamment lorsqu'ils en sont arrivés à une défeuillaison complète.
mija a écrit le 03/06/2013 21:48
Je ne suis pas d'accord , les acariens sont extrêmement dommageables pour la vigne ; bien peu de produits sont efficaces contre eux , ils se multiplient encore plus vite que les pucerons, et l'entièreté de la récolte de l'année peut être anéantie .
floyd a écrit le 03/06/2013 22:05
… et voilà pourquoi on peut utiliser le soufre avec toute la prudence requise pour des amateurs.
lierre a écrit le 10/06/2013 23:42
salut,
l'erinose peut en effet se traiter au soufre qui est aussi un traitement contre l'oedium (et non pas contre le mildiou). Elle ne provoque que rarement des dégats autres que visuel.
Par contre, la vigne forme de nouvelles racines lorsqu'elle est jeune. Plus agée, comme cela semble le cas sur la photo, c'est beaucoup moins évident. Il est trop tard, mais une bouture d'un sarment de l'année aurait été plus éfficace.
Le Dam a écrit le 11/06/2013 08:24
Effectivement, l'évolution est arrêtée.
Les feuilles sorties n'ont plus grandi... ça sent la fin.

Je retourne en août dans ce petit coin du Var.
Je demanderai un autre pied au propriétaire, avec plus de racines cette fois.
François du Perche a écrit le 11/06/2013 09:17
Je retourne en août dans ce petit coin du Var.
Je demanderai un autre pied au propriétaire, avec plus de racines cette fois.

ne vaudrait-il pas mieux attendre la Ste Catherine ?
Faire une transplantation racines nues au mois d'août n'a à peu près aucune chance de réussir.
Effectivement, l'évolution est arrêtée.
Les feuilles sorties n'ont plus grandi... ça sent la fin.

Je retourne en août dans ce petit coin du Var.
Je demanderai un autre pied au propriétaire, avec plus de racines cette fois.


greffer.net >> Vigne