Trouver des PG de vigne en petite quantité ?

greffer.net >> Vigne

argos31 a écrit le 12/05/2014 22:23
Merci pour le lien. Connais pas le Richter.(Il est noté tolérant au phylloxera gallicole). Donc le feuillage peut être attaqué....
Vu que les autres sont intéressants . C'est parfait de pouvoir les reconnaitre j'ai aussi des pieds-mère ,mais ça n'est pas mon cas
dajotheo a écrit le 14/05/2014 06:40
salut,

le 99r est vieux PG qui n'est plus utilisé de nos jours. on s'en servait dans les cas ou le taux de calcaire actif était un peu trop élevé pour le R110. on en trouve encore dans des vieilles vignes.

pour l'identification, soit je connais les PG parce que j'ai fait les plantations moi-même, soit parce que j'ai encore quelques souvenirs de mes cours d'ampélographie de BTSA (mais bon ....), soit parce que j'ai le Pierre Galet sous le bras et faut dire que ça aide bien .

après pour les galles phylloxériques sur feuillages, les producteurs de vignes mères à une époque révolu traités ça avec du lindane, de nos jours je tenterais le confidor, mais bon toute façon j'ai pas le droit je suis en bio!!

sur les repousses que j'ai dans les vignes, je me rappelle pas en avoir vu depuis longtemps (des galles). par contre on en voit beaucoup sur les repousses de bord de route et de fossés. ce qui veut dire que la bestiole est toujours là, et que ceux qui s'amuse à planter franc de pied, ne sont pas très professionels.

dans tous les cas, si vous en avez besoin et que vous êtes dans ma région (la Provence) n'hésitez pas, je vous donnerai ce qu'il vous faut, quand ce sera la bonne époque bien entendu. pour les personnes qui ne pourraient venir chez moi, demandez toujours, mais prévenez moi bien à l'avance, car j'ai tendance a faire parti des gens qui sont débordés.

a+
argos31 a écrit le 14/05/2014 13:41
Merci dajotheo pour ces explications :Il y a 2 ans ai eu 2 souches sur la dizaine, qui ont présenté ces galles.Ai tout arraché et,désinfecté...Conscient que je n'étais pas apte à produire les mêmes chasselas que mon grand 'père Ai opté pour un hybride blanc qui ne me demande que 1/2 passages b b +soufre (Il est au goût des oiseaux ),donc merci de ton aimable proposition
dajotheo a écrit le 15/05/2014 07:19
salut,

c'est dommage d'avoir tout arraché et ce d'autant que je ne crois pas que le chasselas soit sensible aux galles phylloxériques sur le feuillage.

n'était ce pas plutôt de l'érinose:

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89rinos...

si c'est le cas simplement du soufre aurait suffit en commençant dès le débourrement.

a+
argos31 a écrit le 15/05/2014 11:34
Non pas l'érinose (Pas spécialiste mais fils de viticulteur Audois) Les galles rougeâtres c'est significatif . Le cépage ?? :Il était là à mon arrivée .Un amateur ne dispose que de produits "Bio" +B B et soufre donc faut choisir des cépages rustiques...
Bruno a écrit le 27/08/2017 22:52
Je me suis amusé à étudier des porte-greffes de vigne qui poussent soit sur le bord des vignoble, soit dans des zones qui se sont
bâties. Il y en a qui poussent sur des grillages de clôtures. Il y en a un qui poussent notamment à Solliès-Pont en bas d'un mûr d'une villa côté rue. Il est coupé 2 fois par an à la base par la mairie qui fauche l'herbe pour éviter les feux. Il repousse avec une grande vigueur. Je suis arrivé à l'identifier grâce au site : http://plantgrape.plantnet-project.org/i... . Il s'agit du 333 EM. J'ai aussi repéré du 161-49 Couderc. D'autres sont plus difficiles à identifier (mais le coin étant calcaire, je pense qu'il y sont adaptés). J'ai fait une certaine quantité de boutures de 333 EM qui je pense correspond bien à mon terrain qui est très calcaire, sec et a un sol peu profond. Il donne peut-être une trop grande vigueur aux greffons, mais ce n'est pas du vin que je veux faire.
patrice a écrit le 28/08/2017 18:41
Pour ceux qui veulent faire leurs propres porte-greffes, n'oubliez pas qu'une grande partie est disponible sur la bourse de fruitiers.net : So4, R110, etc.
argos31 a écrit le 29/08/2017 11:47
Merci Bruno pour ce lien si bien documenté (Même les allèles... C'est intéressant pour autre chose que la compatibilité pollinisation ?)...Dans mon coin c'était tout greffé sur :Rupestis du Lot vu sa tolérance au calcaire,Il semble abandonné actuellement
ké20 a écrit le 30/08/2017 22:00
il y aussi beaucoup de pépinières viticole en gironde
Bruno a écrit le 31/08/2017 08:42

Bonjour,

j'aimerais trouver quelques PG de vigne (110 richter et 140 ruggeri) en petite quantité histoire de les multiplier moi même pour avoir des PG,

malheureusement je ne trouve pas d'adresse, car soit c'est pour des professionnels, soit il on ne trouve même pas de PG

Auriez vous des bons plans ? Ou à défaut des pépiniéristes qui vendent des cépages en indiquant les PG utilisés (si c'est le cas, j'imagine qu'une fois la variété sauvée par bouturage, je n'ai plus qu'à décapiter le plan pour faire repartir le PG) ?

Merci


Pourquoi ces 2 PG ? Ils sont en réalité assez différents, un qui s’adapte bien aux sols calcaires, l’autre qui tolère moyennement le calcaire, mais c'est vrai qu'ils sont tous les 2 adaptés aux sols secs et caillouteux. Il y a beaucoup d'autres PG qui conviennent pour une terre calcaire.
Quel est la nature de ton sol ? Calcaire ou non, humide ou sec, caillouteux ou non, profond ou non ? Y a-t-il des conditions d’humidité printanière excessives ?

J'ai réussi des boutures de 333 EM que je suis en train de greffer et fait une bouture seulement de SO4 (mais je sais où en prendre).
Je viens de faire des boutures de SRB1, et à nouveau de 333 EM et une autre variété que je n'ai pas identifié mais qui pousse sur un terrain sec, calcaire, caillouteux et peu profond. Je n'ai pas fait de boutures de 161-49 C bien que j'en ai repéré et qu'il soit adapté au calcaire car il a mauvaise réputation (dépérissement des vignes au bout de quelques années)
Pour faire mes boutures, je fais un peu comme sur la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=kDBhxU6N... , mais au lieu de les mettre dans un pot, je prend un grand sac en plastique transparent, j'y met au fond du terreau et j'y plante mes boutures en quantité. Elles sont un peu serrées mais font des racines qu'on peut démêler après assez facilement. Je ferme presque en plein le sac en haut, il s'agit donc de boutures à l'étouffée.
Si ça t'intéresse je t'en prépare que je t'enverrai par la poste en racines nues l'hiver prochain.
nicollas a écrit le 01/09/2017 14:52

[quote=nicollas post_id=36800 time=1346657381 user_id=4859]
j'aimerais trouver quelques PG de vigne (110 richter et 140 ruggeri) en petite quantité histoire de les multiplier moi même pour avoir des PG,


Pourquoi ces 2 PG ? Ils sont en réalité assez différents, un qui s’adapte bien aux sols calcaires, l’autre qui tolère moyennement le calcaire, mais c'est vrai qu'ils sont tous les 2 adaptés aux sols secs et caillouteux. Il y a beaucoup d'autres PG qui conviennent pour une terre calcaire.
Quel est la nature de ton sol ? Calcaire ou non, humide ou sec, caillouteux ou non, profond ou non ? Y a-t-il des conditions d’humidité printanière excessives ?
Si ça t'intéresse je t'en prépare que je t'enverrai par la poste en racines nues l'hiver prochain.
[/quote]

Salut Bruno,

ça date un peu, mais il me semble que j'ai sélectionné ces deux car l'un est assez résistant au calcaire et à la sécheresse, et l'autre est plutôt polyvalent. En effet j'ai trois type de situations :

- coteau sec et sol peu profond
- sol forestier
- sol profond de fond de vallée avec engorgement d'eau
(le tout calcaire)

Avec plaisir pour de la bouture racinée ou non, je te contacte bientôt en MP, merci
dajotheo a écrit le 01/09/2017 14:55
Sol profond et humide, il faut du so4
C'est le mieux adapté
Assez facile à trouver car très répandu
Bruno a écrit le 01/09/2017 15:13
Pour le coteau sec et sol peu profond et calcaire le 333 EM devrait bien convenir. Le RSB1 conviendrait peut-être aux sols forestiers calcaires ?
dajotheo a écrit le 01/09/2017 15:16
Sauf que le rsb1 va falloir se lever de bonne heure pour en trouver.
Et le 333Em pareil.
Bruno a écrit le 05/09/2017 08:38
Oui, mais si ne ne me trompe pas dans l'identification, j'en ai trouvé sur des endroits où la culture de la vigne a été abandonnée et souvent bâtis et où des anciens porte-greffes sont toujours vivants. Ceux sont de PG qui ont du être un peu plus utilisés autrefois que maintenant. Encore que j'ai lu que le 333 EM semble reprendre de l'intérêt. C'est un des PG qui intéressent les chercheurs pour faire des croisements afin de mettre au point de nouveaux PG. Il a tout de même des avantages. Il est particulièrement résistant au calcaire, il n'est dépassé dans ce domaine que par le fercal. Il absorbe probablement mieux que lui le magnésium. Peut-être n'a-t-il été abandonné parce ce qu'il donne une vigueur un peu trop grande au greffon et que les viticulteurs ne cherchent plus la quantité de raisin mais sa qualité, mais dans un terrain particulièrement inculte, caillouteux, peu profond, je pense qu'il peut avoir son intérêt.


greffer.net >> Vigne