Greffe du poirier sur aubépine

greffer.net >> Poirier

diospyros a écrit le 11/07/2013 19:22 (ref msg # 40999 )
Ayant lu ici et la que la greffe du poirier sur aubépine était marginale, car peu vigoureuse et ayant une mise a fruit tardive, je m'y suis lancé pour le seul plaisir de m'exercer et de greffer.

J'ai donc effectué 2 greffer au mois de mars :

La première à l'anglaise compliquée :
(désolé la photo a été remplacée sur le serveur et je ne l'ai plus dans mon disque dur)

La seconde en fente pleine :

http://img11.hostingpics.net/pics/175256image.jpg


Je suis assez surpris de la qualité du point de greffe surtout pour l'anglais compliquée mais surtout de la vigieur des pousses qui font la longueur de mon bras.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 18/02/2017 18:43 par diospyros
klakos a écrit le 12/07/2013 06:10 (ref msg # 41005 )
J'avais déjà aussi remarqué ce fait, que le démarrage sur aubépine était loin d'être ridicule.
Ceci ne laisse pas obligatoirement présager de la suite mais au moins tu sais sans doute déjà que l'enracinement est correct.
L'aubépine a cet avantage sur le cognassier de s'adapter à des terrains peu accueillants et nécessite beaucoup moins de soins d'arrosage (voire pas du tout).
diospyros a écrit le 12/07/2013 17:40 (ref msg # 41012 )
Pour ma part il etait deja en place dans un endroit pas très accessible. Du coup, je devrais le transplanter si d'aventure, ce poirier devenait prometteur.

Je sais que dans ce coin, les aubépines sont systématiquement utilisés pour greffer des poiriers. Le sol est argilo-schisteux et les précipitations sont proches de 0 entre juin et septembre.

On verra bien ce que ça donne mais je suis agréablement surpris!
klakos a écrit le 12/07/2013 18:18 (ref msg # 41013 )
Pour info, quelle est la variété ?
diospyros a écrit le 12/07/2013 18:33 (ref msg # 41014 )
Aucune idée, j'ai choppé ça dans le verger en bas de chez moi. De grosses poires jaunes allongées.
François du Perche a écrit le 15/07/2013 11:31 (ref msg # 41041 )
En utilisant un intermédiaire Aubépine du Mexique (greffé sur aubépine sauvage), on résoudrait sans doute le problème de longévité de cette association. J'ai fait le 28 juin deux greffes herbacées de poirier (SuperComice Delbard) sur mon Crataegus Mexicana, les bourgeons ont percé le parafilm en deux semaines. ça a l'air très vigoureux.
Je mettrai quelques photos lorsqu'il y aura quelques feuilles.
diospyros a écrit le 15/07/2013 12:38 (ref msg # 41044 )
La longévité du poirier sur aubépine est de combien d'année en moyenne?
François du Perche a écrit le 15/07/2013 18:13 (ref msg # 41049 )
ce sujet de greffe du poirier sur aubépine a été maintes fois abordé, mais on ne parle de longévité que dans un :
https://www.greffer.net/discussion/viewt...
C'est pourtant un point essentiel. Ce serait intéressant de savoir si qqu'un a une greffe ancienne qui donne encore satisfaction. Tous les témoignages vont hélas dans le même sens. Un intermédiaire qui résout le problème serait bienvenu et le Crataegus Mexicana a tous les atouts pour lui !
klakos a écrit le 15/07/2013 18:41 (ref msg # 41050 )
La longévité doit effectivement être plus ou moins longue.
Tiré de "Essai sur les moyens de régénérer l'agriculture en France et plus ..."
Par J. S. Lardier - 1820


Le propos est discutable mais on peut tabler sur au moins 50 ans. Il faut un intermédiaire.
diospyros a écrit le 15/07/2013 21:28 (ref msg # 41054 )
Est ce que 50 ans au final ne correspondraient pas avec la longévité de l'aubépine?
bayart a écrit le 15/07/2013 22:39 (ref msg # 41055 )
L'aubépine de chez nous (crataegus monogyna) a une croissance assez lente et ses plus beaux exemplaires deviennent plus que centenaires, mais de tels exemplaires ne sont pas très courants car l'abandon des anciennes terres agricoles sur lesquelles prospère l'aubépine date au plus d'un siècle.

La relativement faible longévité de la greffe est à chercher ailleurs.
François du Perche a écrit le 15/07/2013 23:11 (ref msg # 41057 )
Le document de 1820 cité par Klakos parle d'aubépine utilisée comme intermédiaire, sans doute pour obtenir un beau tronc. Les racines sont celles du cognassier du Portugal, le tronc est l'aubépine et les branches sont le poirier.
ça ne nous renseigne pas sur la longévité du poirier greffé sur aubépine qui, d'après de nombreux témoignages périclite en qques années après un départ très vigoureux.
Si ça marchait si bien, pourquoi n'est-ce pas utilisé à grande échelle ?
François du Perche a écrit le 15/07/2013 23:17 (ref msg # 41058 )
et la fin du document de 1820 donne une longévité de 100 ans pour le poirier greffé sur pommier "sauvage" !!! Est-ce bien crédible ?
floyd a écrit le 16/07/2013 12:54 (ref msg # 41062 )
"François du Perche" a écrit :
et la fin du document de 1820 donne une longévité de 100 ans pour le poirier greffé sur pommier "sauvage" !!! Est-ce bien crédible ?

En bonne logique cela supposerait des observations tracées depuis 1720.
Possible, les plantations de la Quintinie à Versailles sont un peu antérieures et menées avec sérieux.
gels a écrit le 16/07/2013 13:38 (ref msg # 41066 )
Je croyais la greffe du poirier sur pommier impossible
klakos a écrit le 16/07/2013 17:06 (ref msg # 41068 )
"gels" a écrit :
Je croyais la greffe du poirier sur pommier impossible

La compatibilité immédiate n'est pas nulle.
Après quelques mois l'arbre greffé périclite.
klakos a écrit le 16/07/2013 18:04 (ref msg # 41071 )
"François du Perche" a écrit :
Le document de 1820 cité par Klakos parle d'aubépine utilisée comme intermédiaire, sans doute pour obtenir un beau tronc. Les racines sont celles du cognassier du Portugal, le tronc est l'aubépine et les branches sont le poirier.
ça ne nous renseigne pas sur la longévité du poirier greffé sur aubépine qui, d'après de nombreux témoignages périclite en qques années après un départ très vigoureux.
Si ça marchait si bien, pourquoi n'est-ce pas utilisé à grande échelle ?


Effectivement, désolé ops:

En parcourant le web et les témoignages qu'on peut y lire, on y trouve des conclusions... et leur contraire.
À mon avis, cela fait penser aux compatibilités poirier-cognassier. Certaines greffes ne prennent pas immédiatement, d'autres réussissent mais conduisent à des arbres qui finissent par mourir après quelques années, présentent un +/- gros bourrelet de greffe, rejettent à n'en plus finir, gagnent certes en fertilité mais en patissent, etc.
D'autres disent que les fruits sont passables tandis qu'à l'inverse selon certains on gagnerait en qualité.
On cite comme très compatibible : Beurré d'Amanlis, Beurré Diel, Beurré d'Hardenpont, Catillac, etc.
Une personne montrait après 10 ans ce qu'était devenu son poirier - un Williams (commun ou rouge, les 2 conviendraient). Il n'était vraiment pas laid... Un bel arbre...
Il faut donc tester, il n'y a pas de vérité !
Den' a écrit le 12/12/2013 17:41 (ref msg # 42396 )
Ma première greffe de poire william / aubépine. au 15 aout.
ça n'a pas poussé beaucoup plus que sur la photo. A voir.

sapindo a écrit le 13/12/2013 13:50 (ref msg # 42400 )
Bonjour

un des problèmes que j'ai rencontré est la différence de vigueur entre porte greffe et greffe ce qui occasionne un côté disgracieux mais tout dépend du cultivar. Cela permet une mise à fruit plus rapide mais comme il a déjà été dit la qualité des fruits est moins bonne.

bonne réussite
diospyros a écrit le 16/01/2014 18:42 (ref msg # 42657 )
Je reviens vers vous avec mon experience de greffe de poirier sur aubepine, un peu moins d'un an apres la greffe.

Pour commencer voici l'aspect du point de greffe pour l'anglaise compliquée que je tentais pour la premiere fois. Je suis assez surpris par la discretion du point de greffe.
http://img11.hostingpics.net/pics/792689IMG7452.jpg



Pour la fente pleine, c'est moins beau mais les diametres n'etaient pas identiques, peut etre que ça pu jouer.

http://img11.hostingpics.net/pics/889068IMG7456.jpg

Au niveau de la vigueur je suis assez surpris, plus d'1m20 en l'espace d'un an sans aucun arrosage et 0 précipitations pendant pres de 3 mois l'été dernier.

http://img11.hostingpics.net/pics/937832IMG7453.jpg

J'ai pincer (comme un pied certes) en juillet dernier et j'ai eu la surprise de trouver ce bourgeon dont je suis sur que ce n'est pas qu'un bourgeon a feuille mais n'etant pas familier des poiriers, si quelqu'un pouvait m'eclairer.

http://img11.hostingpics.net/pics/745518IMG7454.jpg

Deuxieme question : cette année, vu le resultat obtenu avec l'anglaise compliquee, j'ai retenter (en prenant soin de me faire une belle entaille sur le doigt, du coup j'ai fini en anglais simple) sur une variété de poire que j'ai recupéré dans un jardin medieval vers fin octobre vers Cambrai. Si quelqu'un peut mettre un nom sur cette variete....

http://img11.hostingpics.net/pics/125530IMG6713.jpg
http://img11.hostingpics.net/pics/850820IMG6711.jpg


greffer.net >> Poirier