poirier cascade

greffer.net >> Poirier

steinway a écrit le 28/08/2016 16:53
Je l ai mis sur cognassier car les paysans de ma vallée trouvaient que en pg c était le plus adapté à notre climat -20/21 quelques fois et une bonne épaisseur de neige .
les cognassiers sont chez moi hyper bouturable sans arroser. Ils sont gratuits
Pour les graines j aime tout essayer.
C est une variété délicieuse qui fait fureur sur le marché de Grenoble la personne qui en produit ne les tiens pas à la vente, chez elle l hiver est encore plus froid.
kakou et moi et bien d autres encore...aimont les expériences par nous même sans forçément passer par l inra.
Chacun c est goût pour les essais..
Antigonos a écrit le 29/08/2016 17:45
Je l ai mis sur cognassier car les paysans de ma vallée trouvaient que en pg c était le plus adapté à notre climat -20/21 quelques fois et une bonne épaisseur de neige .
Déjà, le conseil est mauvais car le poirier aussi résiste à - 25°C ! Le cognassier ne présente pas d'avantage sur le poirier de ce point de vue !
La greffe sur cognassier permet une mise à fleur beaucoup plus rapide, 2/3 ans au lieu de 7/8 ans. En contre-partie l'arbre vivra beaucoup moins longtemps. Et il tolère très mal le calcaire donc c'est ce qu'il faut vérifier en priorité pour SON terrain.
les cognassiers sont chez moi hyper bouturable sans arroser. Ils sont gratuits
Pour moi-aussi les cognassiers sont gratuits puisque je bouture couramment le BA29. Sauf qu'en plus je connais toutes ses caractéristiques ! http://docslide.fr/documents/les-porte-g... : "de vigueur moyenne et de bonne productivité. Il constitue la référence en matière de porte-greffe cognassier compatible avec les variétés exigeantes au greffage notamment la variété Williams et a déjà été multiplié à plus de 25 millions d’exemplaires. Obtenu en 1966 par sélection clonale au sein de la population des cognassiers de Provence, présente une très bonne multiplication par marcottage ; il confère en verger une vigueur moyenne et une bonne productivité. Il est de plus utilisable comme cognassier à fruits". Au départ, il est garanti sans aucun des virus actuellement connus, c'est très important. Un cognassier pris au hasard est, par définition, aléatoire. On ne pourra même pas faire profiter autrui de son essai, par exemple pour une compatibilité, puisqu'un autre cognassier réagira différemment. Il est sans doute bien adapté localement mais s'il est "sauvage" il comporte sans doute des maladies. A noter qu'en France il est interdit de le prélever dans la nature !
Pour les graines j aime tout essayer.
Tu as raison de faire des essais avec des graines, ce n'est pas moi qui vais te dire le contraire ! Mais cela n'empêche pas de réfléchir avant et d'utiliser les connaissances disponibles, le présent forum est la pour ça. Évidemment, si tu as énormément de terrain, de temps pour greffer, et aussi pour attendre quelques années pour voir le résultat... Dans tous les cas il ne s'agira pas de "Williams Cascade", comme je l'ai expliqué plus haut. Sans compter les risques de sensibilité aux maladies qu'il faudra gérer, y compris en risquant les propager autour... Il y a même des variétés interdites de multiplication à cause de cela, comme la "Passe-Crassane".
C est une variété délicieuse qui fait fureur sur le marché de Grenoble la personne qui en produit ne les tiens pas à la vente, chez elle l hiver est encore plus froid.
Je ne sais pas à quel point tu n'as pas intérêt d'hybrider toi-même "Williams" et "Doyenné du Comice" et de semer les graines...
kakou et moi et bien d autres encore...aimont les expériences par nous même sans forçément passer par l inra.
Chacun c est goût pour les essais..
Ce n'est pas une question de goût en l'occurrence. Sauf peut-être dans le cas d'une forme de masochisme qui consisterait à planter des cognassiers sur un terrain calcaire pour, ensuite, passer son temps à lutter contre la chlorose... Peut-être même qu'il est encore plus raffiné de greffer dessus des variétés incompatibles... comme souvent "Williams" !
Moi-aussi j'aime beaucoup expérimenter mais je sais qu'il est quasi impossible de parvenir à retrouver ce fruit à partir de ses graines : c'est exactement le problème des hybrides F1 ! Sans compter que le pollen est d'origine inconnue. Donc, si je voulais retrouver quelque chose d'équivalent à cette "Williams Cascade", je partirais d'un croisement personnel "Williams" x "Doyenné du Comice". Le temps que les graines se forment, germent (sans problème) et que les plants soient greffables, environ 3 ans... j'aurais préparé des PG de cognassiers BA29 avec dessus "Doyenné du Comice". Il n'y aurait plus qu'à greffer le plus de plants possible en double sur ces PG : directement et par l'intermédiaire du "Doyenné du Comice". (Les professionnels auraient exposé les jeunes plants aux maladies pour éliminer les moins résistants : à ce stade c'est idéal, on gagne du temps....) J'aurais des fruitiers qui produisent 2-3 ans plus tard, pourrais sélectionner les meilleurs mais en plus j'aurais démontré si MES variétés sont ou non tolérées par le BA29 ! En partant d'hybride F1 c'est forcément casse-gueule... Cela n'arrange rien avec des cognassiers aléatoires et un hybride de "Williams" qui a des chances d'être incompatible comme cette variété. (Une incompatibilité peut se révéler tardivement, il y a eu des études sur le sujet.)
steinway a écrit le 29/08/2016 18:47
Bonjour.
Je n ai aucun souçi pour le calcaire les analyses effectuées sur les 13 hectares m ont permis d installer autour des poiriers qui ont environ 60 ans et qui produisent, une truffière .
Je pense que le simple fait d être collectionneuse d agrumes peut me donner le droit de revendiquer mon masochisme car çà c est du sport..
Je ne veux pas produire en quantité mais me faire plaisir .
Mon Cascade vit sans aucun traitement même pas de la bb . Ce qui est sûr , c est le cas pour toutes mes greffes faites sur du sauvage ils se débrouillent tout seul. Mes abricotiers sont de semis ils produisent sans assistance.


greffer.net >> Poirier