Pyrus amygdaliformis

Message
Auteur
Avatar du membre
Bruno
Messages : 1616
Enregistré le : 06 janv. 2008 11:53
Localisation : Solliès-Toucas (Var)

Re: Pyrus amygdaliformis

#31 Message par Bruno » 11 mai 2017 15:32

Sur wiki : https://fr.wikipedia.org/wiki/Crataegus_azarolus il est dit que l’azarolier, (crataegus azarolus) peut être utilisé comme porte-greffe nanifiant pour les poiriers et les pommiers. L’azérolier d’europe peut donc probablement être utilisé comme intermédiaire entre l'aubépine et le pommier.

François du Perche
Messages : 2377
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Pyrus amygdaliformis

#32 Message par François du Perche » 11 mai 2017 16:33

Le vrai azérolier serait plus résistant au gel que le Mexicana (d'après Wiki zone 6 -17/-23 contre zone 7 -12/-17) donc ce serait un avantage mais apparemment il y a pas mal de faux azéroliers chez les pépinièristes, ce qui ne semble pas être le cas avec le Mexicana.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... kyNKGLkqMA

Avatar du membre
Bruno
Messages : 1616
Enregistré le : 06 janv. 2008 11:53
Localisation : Solliès-Toucas (Var)

Re: Pyrus amygdaliformis

#33 Message par Bruno » 12 mai 2017 11:20

Très intéressant cet article. J'ai vu des azéroliers au niveau du parking de la préfecture de Toulon. Il me semble me souvenir qu'ils ont des feuilles échancrées et que ceux sont donc de vrais. Cet été j'en grefferai sur des aubépines à œil dormant et ferai plus tard une greffe de pommier dessus. J'essaierai aussi d'en greffer sur pommier pour voir si ça pousse mieux que ma greffe de pyrus amygdaliformis sur M9. Cette dernière expérience permettrait de greffer de poirier sur pommier avec de l'azérolier comme intermédiaire.

François du Perche
Messages : 2377
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Pyrus amygdaliformis

#34 Message par François du Perche » 12 mai 2017 12:50

Autre remarque concernant la résistance au gel, l'aubépine ergot de coq (crus galli) qui pousse entre autres au Canada (hivers rigoureux) qui est parfois citée comme compatible avec les pommiers aurait une résistance au gel exceptionnelle (zone4 : -29/-35°!). Elle se greffe sur aubépine commune.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... S0vxvElNZw
Ce serait encore mieux que l'azérolier.

François du Perche
Messages : 2377
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Pyrus amygdaliformis

#35 Message par François du Perche » 15 mai 2017 17:57

Rétropédalage concernant l'aubépine ergot de coq (crus galli), elle serait assez sensible à diverses maladies dont le feu bactérien et elle ne semble pas être compatible avec les pommiers. Donc mauvaise piste à oublier.

Davidr
Messages : 6
Enregistré le : 03 juin 2013 14:48

Re: Pyrus amygdaliformis

#36 Message par Davidr » 18 mai 2017 09:48

20170514_0910121-ConvertImage-ConvertImage.jpg
20170514_0910121-ConvertImage-ConvertImage.jpg (278.5 Kio) Vu 735 fois
ci joint la photos de la greffe de Pyrus spinosa sur aubépine
ca débourre doucement.
On peut voir les épines du Pyrus que j'ai du épointé pour les manipuler lors de la greffe ( de vrai barbelé)

Davidr
Messages : 6
Enregistré le : 03 juin 2013 14:48

Re: Pyrus amygdaliformis

#37 Message par Davidr » 18 mai 2017 09:51

en arrière plan, il s'agit d'un poirier greffé sur une autre aubépine que j'ai mis en témoin.
Conference il me semble bien.

J'ai vu recement un pommier greffé depuis deux ans sur pyrus spinosa
En bonne forme

bbxulti
Messages : 9
Enregistré le : 20 mars 2017 10:56
Localisation : Lot

Re: Pyrus amygdaliformis

#38 Message par bbxulti » 18 mai 2017 15:26

Bonjour,

Super les photos de pommiers de Quercus. Je ne savais pas que le pommier se plaisait aussi sur Pyrus Amygdaliformis!

J'ai vu en Sardaigne cet hiver un verger de 180 poiriers greffés sur des P.A sauvages, en plein maquis, dans une région très sèche, disseminés parmi les pistachiers lentisques, les oliviers sauvages et autres arbustes de ce milieu. Je n'était pas à la saison de la dégustation mais apparemment, de nombreuses variétés à couteau et à cuire d'après les propriétaires, surtout des variétés traditionnelles sardes. Certains arbres étaient greffés depuis bien longtemps et produisaient depuis de nombreuses années, d'autres avaient un an ou deux. Le propriétaire greffe en couronne des sujets sauvages, déjà assez âgés, au diamètre allant parfois jusqu'à 20 centimètres, toujours à environ deux mètre de hauteur ou plus, pour échapper aux dents des ânes.

Le seul entretien de ces arbres consistait à couper les rejets sous le point de greffe de temps en temps, et pas une goutte d'eau d'arrosage. Les arbres greffés ne semblaient pas devenir très hauts (mais je n'ai pas vu d'arbres de grande taille dans ce milieu sec). Par contre je me rappelle avoir vu des sujets sauvages assez grands en France dans l'Hérault, un peu au dessus de Montpellier, dans des régions un peu moins arides. Peut-être que c'est un bon porte-greffe pour amateur au sud de la France, en tout cas très résistant à la sécheresse une fois installé.

François du Perche
Messages : 2377
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Pyrus amygdaliformis

#39 Message par François du Perche » 19 mai 2017 09:36

et ce PG serait un candidat idéal pour faire des arbres mixtes pommes-poires, la double compatibilité est bien démontrée ici, avec + de vigueur que sur l'aubépine du Mexique dont la compatibilité théorique avec les Malus n'est pas référencée de façon indiscutable. Mais ce P.A n'est pas vraiment rustique (zones de 7 à 9) malheureusement donc pas trop adapté au nord de la Loire, même en le mettant sur un terrain bien filtrant. Connaissez-vous de vieux sujets ailleurs qu'en climat méditerranéen ?

François du Perche
Messages : 2377
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Pyrus amygdaliformis

#40 Message par François du Perche » 19 mai 2017 10:15

et sur ce site, ils disent que le P.A peut convenir en zone 6 (-23°), donc peut-être que ce problème de rusticité est un faux problème. Mais ils disent aussi qu'il pousse sur des sols frais, alors que les exemples donnés ici concernent plutôt des sols arides.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... Gxaz86Q03Q

LAGRIC
Messages : 17
Enregistré le : 15 sept. 2010 18:25

Re: Pyrus amygdaliformis

#41 Message par LAGRIC » 21 mai 2017 15:38

Bonjour, quel sujet intéressant pour moi et merci à ce forum, les gens qui l'animent et à la contribution de Querçus.
J'apporte ma petite pierre à propos de PA sur lequel je fais mon apprentissage de la greffe depuis l'automne dernier (avec beaucoup d'insuccès) :
j'en ai de toutes générations, dans les parcours à vache de la ferme (de la plantule à l'arbre de 7-8m de haut). Ils poussent sur de la marne, du sol superficiel sur roche calcaire (causse), adret ou ubac, crête ou lieu protégé du vent, il est présent. Ils résistent très bien au gel intense et prolongé de notre coin (~700m massif central méridional). Le température ici est à forte amplitude (climat méditerranéen et continental). La rouille grillagée parfois présente sur les nombreux genévriers ne lui fait quasiment pas d'effet. Absent des cuvettes froides à terre lourde d'en bas dans la vallée.

J'ajoute que les PA dont je parle sont bien évidemment issus de semis; ils sont "entiers" si on peut dire ça.

François du Perche
Messages : 2377
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Pyrus amygdaliformis

#42 Message par François du Perche » 22 mai 2017 10:31

Ils résistent très bien au gel intense et prolongé de notre coin (~700m massif central méridional).
L'hiver 2011-2012 a été très rude, à quelle température est-ce descendu chez vous et avez-vous des exemples de vieux P.A qui ont résisté à des températures extrêmes (en 1961 par exemple ?)
Car nous avons des informations contradictoires sur la résistance au gel de cet arbre et ce serait intéressant de pouvoir en savoir plus.

LAGRIC
Messages : 17
Enregistré le : 15 sept. 2010 18:25

Re: Pyrus amygdaliformis

#43 Message par LAGRIC » 22 mai 2017 11:36

François du Perche, pour fiabiliser ma réponse, je vais regarder mieux cette semaine car il y a en fait 2 pyrus autochtones qui se côtoient sur nos parcelles. L'un est pyrus amygdaliformis et l'autre je ne sais pas.

L'épisode de froid hiver 11-12, pour nous, l'amplitude a été de -10 à -19°C pendant + de 15 jours. Quel que soit ce second pyrus, du plus petit au plus gros (même isolé plein champ), sur 40ha, je n'est pas observé le moindre dégât dû au gel.

Pour 61, je ne connais pas l'âge de ces arbres car je n'en ai encore greffé aucun gros en couronne.

Bientôt plus d'info, peut-être des photos.

LAGRIC
Messages : 17
Enregistré le : 15 sept. 2010 18:25

Re: Pyrus amygdaliformis

#44 Message par LAGRIC » 26 mai 2017 11:24

Un compte-rendu de mes observations (je laisse à votre appréciation si les arbres chez nous sont des pyrus spinosa/amygdaliformis) :
- le plus imposant : diam.~30cm / haut.~8m / substrat marne bleue / situation ubac / épineux / feuilles velourées et relativement étroites / fruits absents en ce moment
- ces pyrus présentent tous des épines et des feuilles peu épaisses mais ce feuillage varie de la feuille étroite, velourée, de couleur pâle à la feuille ronde, lisse, de couleur vert franc. Ils semblent s’accommoder de n'importe quel sol.

Pour rappel :
- situation Massif central méridional ouest, 600 à 800m
- amplitude de température ~15 à +30

J'ai fait des photos.
Ici, il ne se nomme pas autrement que peroussié en rouergat (arbre à petite poire en français)

LAGRIC
Messages : 17
Enregistré le : 15 sept. 2010 18:25

Re: Pyrus amygdaliformis

#45 Message par LAGRIC » 26 mai 2017 14:22

Comme les autres, ce PA présent chez nous (diam. 30, haut. 8m) a passé l'hiver 2011 sans dommage; pour celui de 1961, je ne sais pas.
P1080778.JPG
P1080778.JPG (711.71 Kio) Vu 592 fois
P1080779.JPG
P1080779.JPG (711.21 Kio) Vu 592 fois
P1080780.JPG
P1080780.JPG (856.23 Kio) Vu 592 fois

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré