Rares cas de pommiers fidèles au semis

greffer.net >> Pommier

nicollas a écrit le 17/12/2016 07:16 (ref msg # 55747 )
Aucune n'a été publiée, c'est une différence importante,


Je ne comprends même pas comment tu peux dire ça vu qu'on arrête pas de parler d'une étude publiée que j'ai citée sur les feuilles pourpres transmises ...
Ferréol a écrit le 17/12/2016 18:15 (ref msg # 55774 )
voir ce que j'en pense ici: https://www.greffer.net/discussion/viewt...
belinsecte a écrit le 17/12/2016 20:17 (ref msg # 55780 )
"Ferréol" a écrit :

Aucune n'a été publiée, c'est une différence importante, on ne peut malheureusement plus depuis longtemps publier du non-résultat, ce qui est bien malheureux.


Je crois que Ferreol indique qu'aucune étude selon laquelle le PG n'aurait PAS d'influence sur (le greffon? les graines du greffon?), n'a été publiée, éventuellement pour la raison qu'il indique
clow a écrit le 17/12/2016 21:09 (ref msg # 55782 )
Alors je répond sans avoir tout lu ( enfin c'est plutôt une question ), je le précise pour éviter les malentendus, j'aimerais savoir de ceux qui sont plus caler que moi la dessus si l'appareil digestif d'un animal ( incluant donc les bactéries internes ) peut d'une certaines manière influencer, voir changer certains caractères ( non génétique ) de la graines comme le taux de sucre, la faculté de protégé comme une sorte de vaccin la graine qui donnera naissance au futur arbre, la vigueur de pousse lors de la germination ( j'imagine dans ce cas là que cela doit être possible puisque la graine germe dans ce cas dans une matières très riche ), enfin voilà y aurait il une possibilité d'une réaction chimique ou bactérienne lorsque la graine passe par l'appareil digestif d'un animal ( qui pourrait d'ailleurs être différente d'un animal à l'autre ).
floyd a écrit le 17/12/2016 21:49 (ref msg # 55784 )
Si c'est une hypothèse de travail, il y a du pain sur la planche pour apporter des résultats…
clow a écrit le 17/12/2016 22:45 (ref msg # 55786 )
Floyd je n'ai même pas pensé à cela comme hypothèse à la base, mais comme simple question ne sachant pas si des travaux avez eu lieu sur cette possibilité. J'imagine mais j'imagine seulement qu'il peut y avoir un effet, comme le fait que chaque aliment que nous consommons a un effet sur notre organisme, le gingembre ayant un effet différent sur notre organisme que la camomille. Donc si selon ce que nous consommons il se produit un effet différent, alors la graine reçoit elle une sorte de traitement qui produit une réaction lors de son passage dans l'appareil digestif au contact des bactéries et compagnie ( qui selon le milieux interne à l'animal serait d'ailleurs différent car les substances différeraient )?

Je ne sais aucunement si des études ont étaient réalisé en ce sens, mais une chose m'a interpeller dans mes habitudes c'est le fait que je n'avale jamais les graines enfin plus exactement les pépins dans le cas de la pomme ou la poire justement.

Alors que beaucoup d'animaux le font, il y aurait il donc quelque chose dans tout cela aucune idée pour le moment.

Mais je me dit une chose si on considère que la majorité des fruits à l'origine étaient tout juste consommable ( ce qui n'est peut être pas le cas après tout ) alors les gènes responsable des qualités gustative que nous connaissons à l'heure actuel, se sont ils améliorer tout seul au fil du temps ou certaines certaines choses lier au monde animal les a aider ?

Ce qui pourrait à la limite expliquer le cas des ours après tout la propolis des abeilles agit sur nous ( notre organisme ) tout comme les plantes ( aromatiques est médicinales notamment ) alors qu'est-ce qui empêcherais à la limite l'inverse?
belinsecte a écrit le 18/12/2016 07:54 (ref msg # 55789 )
Désolé Clow si je ne réponds pas à ton post, c'est que je ne sais pas ni n'ai lu quelque chose à ce propos.
"Ferréol" a écrit :
[quote="Antigonos"]La liste donnée dans Wikipédia est celle des variétés modifiées génétiquement pour désactiver le processus.


Ce n'est pas ce que j'ai lu dans l'article cité en référence (Hegedûs A., 2006), s'il y a une autre référence à indiquer, merci de la partager.

Par ailleurs la liste de wp est différente de celle qu'on trouve sur l'article de home orchard society donné en référence (d'ailleurs on peut se demander si la référence n'est pas donnée que pour la variété Winston) qui donne une liste de variété au moins partiellement autofertiles (sans parler de transformation).

La correction je pense apportée par André, est aussi ambigüe, on peut penser la lisant que les pommiers Elstar (y compris ceux en production dans tous les vergers) sont ogm et autofertiles. En réalité l'équipe de chercheurs est partie du matériel Elstar pour créer un nouveau pommier transformé autofertile, les Elstar en culture sont bien toujours non ogm et auto-incompatibles...[/quote]

est-ce votre dernier mot?
- Parmi les 17 variétés de cette liste wiki, y en aurait-il des transgéniques (OGM), et/ou autofertiles? D'ailleurs, existe-t-il des pommiers OGM?
- Faudrait il encore modifier wiki? pour mémoire, paragraphes "autofertiles" dans cet article: https://fr.wikipedia.org/wiki/Pollinisat...
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 18/12/2016 08:08 par belinsecte
belinsecte a écrit le 18/12/2016 08:07 (ref msg # 55790 )
"André" a écrit :
Pour la parthénogénése chez les végétaux, on parle d'apomixie. Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Apomixie

Certains pommiers comme Malus hupehensis (triploïde) sont apomictiques mais ils produisent hélas de toutes petites pommes. Cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Malus_hupe...

L'INRA cherche à créer depuis plus de 30 ans des pommiers apomictiques (pour ne plus avoir à greffer) mais sans succès pour l'instant. La technologie Crispr/Cas9 devrait permettre de régler ça dans les années à venir.


"certains pommiers comme M. hupehensis...": voudrais tu dire qu'il y a d'autres pommiers apomictiques? qui ne seraient pas non plus convenables* à la consommation humaine, puisque l'INRA chercherait à en créer d'autres?

Lesquels stp?

* A vérifier car des petits fruits doux c'est sympa
Foufouche écrit que hupehensis aurait peu de chair mais bonne: https://www.greffer.net/discussion/viewt...
Qui aurait déjà goûté Eriolobus trilobatus? (parfois considéré comme pommier, parfois comme aubépine)
floyd a écrit le 18/12/2016 16:41 (ref msg # 55803 )
Clow, j'apprécie beaucoup ton aptitude à échafauder des scénarios; après tout c'est une pomme sur la tête de Newton…
Un bon chercheur s'attache à tester ses hypothèses, en les soumettant à tous les tests qui pourraient les anéantir.
Il ne cherchera pas à faire coller les preuves et ses idées en tordant les unes et les autres.
La recherche, un dur métier.
(fin du HS)
Ferréol a écrit le 18/12/2016 21:46 (ref msg # 55809 )
"belinsecte" a écrit :

est-ce votre dernier mot?
- Parmi les 17 variétés de cette liste wiki, y en aurait-il des transgéniques (OGM), et/ou autofertiles?
D'ailleurs, existe-t-il des pommiers OGM?


La liste est une liste récupérée de la Home Orchard Society qui elle même l'a reprise de http://www.pacificgroves.com/explore/fru... (des trucs me semblent toutefois bizarres dans cette liste)

Il n'y a pas que je sache à l'heure actuelle de pommier OGM en production fruitière (sur en Europe, moins aux EU ou une pomme ogm qui ne brunit pas à l'air libre était en développement), les pommiers OGM existent dans les centres de recherche, il y a quelques essais au champs mais rien en culture alimentaire.

Notamment dans le sujet qui nous intéresse, une équipe de chercheurs a fait un pommier ogm a partir de Elstar pour le rendre autofertile. Les elstar en culture ne sont pas cet ogm.

"belinsecte" a écrit :
- Faudrait il encore modifier wiki? pour mémoire, paragraphes "autofertiles" dans cet article: https://fr.wikipedia.org/wiki/Pollinisation_des_pommiers

si tu t'en sens la motivation, vas y, fonce! D'ailleurs la phrase aussi parlant de Megumi est fausse. Megumi est autofertile mais pas du tout fidèle de semis.


greffer.net >> Pommier