Choix d'un PG obtenu par semi

greffer.net >> Pommier

Bruno a écrit le 22/05/2016 15:58 (ref msg # 52980 )
Lorsqu'on sème des pépins de pommiers, on obtient des individus qui sont plus verts que d'autres.


Je voudrais savoir si ceux qui sont plus riches en chlorophylle, le sont parce qu'ils absorbent mieux les sels minéraux que les autres. Et si oui, faut-il en conclure qu'ils seront de meilleurs portes-greffe. Ces 2 pommiers ont germé dans la même terre et peu éloignés l'un de l'autre.

ARHUS76 a écrit le 22/05/2016 16:31 (ref msg # 52982 )
Pour moi c'est varietal. Tu pourrais éventuellement avoir un feuillage pourpre.
Comme il s'agit de variétés différentes tu auras des vigueurs différentes. C'est normal.
Bruno a écrit le 23/05/2016 09:44 (ref msg # 52993 )
Oui, c'est variétal, mais ces 2 variétés ont-elles une différence de quantité de chlorophylle dans leurs feuilles parce qu'il y en a une qui synthétise simplement plus de chlorophylle que l'autre ou bien parce qu'elle absorbe plus de sels minéraux par ses racines, plus d'azote, de potassium, de phosphore de magnésium ... , ce qui lui permet d'en synthétiser plus ? (Pour les feuilles pourpres c'est un peu différent, ce sont des espèces qui fabriquent plus d'anthocyanes.) Si la fabrication de chlorophylle était liée à une meilleure absorption par les racines, ce pourrait-être un critère de sélection pour un porte-greffe. Ma question porte sur ce point.
François du Perche a écrit le 23/05/2016 09:53 (ref msg # 52994 )
je pense aussi que c'est variétal, la forme des feuilles est assez différente sur les deux photos, sur les pommiers adultes, on voit des nuances de vert différentes selon les variétés. C'est la vigueur qui doit guider le choix, je crois.
Ferréol a écrit le 23/05/2016 10:09 (ref msg # 52996 )
Cela part d'une bonne idée en effet. Ceci dit l'œil humain est un très mauvais capteur pour évaluer les lumières utiles à la plante, il est même adapté à l'inverse...
La couleur de la feuille est une résultante de ce qui est réfléchi, réfracté et ré-émis par la plante sachant qu'il n'y a pas que les chlorophylles qui jouent un rôle dans la conversion de l'énergie de la lumière en sucre chez la plante, il y a aussi les caroténoïdes et d'autres pigments des antennes collectrices des photosystèmes. Plus un chloroplaste est riche en caroténoïdes, plus il paraitra jaune et pourtant les caroténoïdes absorbent de la lumière qu'ils retransmettent ensuite aux chlorophylles et sont utilisés.
Inversement les anthocyanes qui vont assombrir la couleur (dans les cas de tres grande richesse cela donne les teintes rouges ou violettes) peuvent donner un aspect vert plus sombre si il y en a modérément. Or ces anthocyanes eux n'ont pas de rôles dans la photosynthèse, mis a part celui de protéger les photosystèmes d'un rayonnement trop intense qui les dégraderait.
En l'absence de mesure précise de la photosynthèse, j'aurais vraiment tendance à me méfier de l'utilisation de la simple nuance de vert pour tirer une conclusion sur le bon fonctionnement de la plante.

Bien sur une chlorose bien typique avec les nervures vertes et le limbe bien jaune/cramé entre les nervures fera rejeter le porte-greffe...

Bref, personnellement, je choisirais mes porte-greffes en fonction de la vigueur observée qui résulte d'une bonne santé de la plante et d'une bonne efficacité dans son fonctionnement. Après, il faut voir aussi la résistance aux maladies/agresseurs. Le plus vert par exemple développe sur ta photo une petite tache d'oïdium, ce n'est pas bien méchant pour un port-greffe mais c'est a remarquer quand même...
Bruno a écrit le 23/05/2016 17:58 (ref msg # 53005 )
Merci de ta réponse qui donne de bonnes explications.
floyd a écrit le 23/05/2016 20:38 (ref msg # 53007 )
+1


greffer.net >> Pommier