Pommier 'Ariane'

Message
Auteur
Avatar du membre
Alex
Messages : 1003
Enregistré le : 15 sept. 2006 10:14
Localisation : Haute Normandie - USDA 8a

#31 Message par Alex » 17 avr. 2007 15:53

André a écrit :
CB a écrit :On doit pouvoir avancer cette première fructification si l'on greffe la nouvelle variété sur un porte greffe nanisant.
Hélas non. Il faut toujours attendre au moins les 3 premières fructifications naturelles d'un arbre avant d'y prélever des greffons. Si on prélève des greffons sur un arbre immature, ils ne pourront conserver leur information génétique et deviendront une sorte de complément du porte-greffe sans caractéristique propre.
Rappel d'un précécent post d'André citant Mitchourine :D

Nombreux sont ceux que séduit l'idée de greffer des plants hybrides sur les branches des arbres fruitiers adultes dans l'espoir de hâter la fructification de la nouvelle variété de semis. Il faut les prévenir qu'un tel procédé n'est efficace que lorsqu'on greffe des variétés anciennes, celles qui portent des fruits depuis longtemps, et non de jeunes plants hybrides qui n'ont pas encore atteint l'âge de la fructification. Pour ces derniers, le résultat est alors contraire : la fructification est retardée. De plus, une telle greffe fait en général perdre au plant de la nouvelle variété hybride la plupart de ses meilleures qualités et parfois même le rend presque sauvage. On le constate très nettement un an après la greffe, lorsqu'on compare la pousse greffée à celle du plant resté sur ses racines. Ce phénomène de dégénérescence est dû, premièrement, à l'opération même — un jeune plant n'est pas accoutumé à la greffe — puis à la cicatrisation de la plaie, c'est-à-dire à la soudure du greffon au porte-greffe; celle-ci expose le greffon à une certaine souffrance, car elle trouble des fonctions vitales essentielles de l'organisme de la plante; deuxièmement, à l'influence puissante du porte-greffe, variété ancienne qui influe intensément sur le jeune organisme du plant. Cette dernière circonstance amène une grande perturbation dans sa structure, car aux caractères de l'hybride viennent encore s'ajouter ceux du porte-greffe. Il en résulte un hybride végétatif.

Ferréol
Messages : 1040
Enregistré le : 12 oct. 2006 22:56
Localisation : Angers (49)/ Les planches en Montagne (39)

#32 Message par Ferréol » 17 avr. 2007 21:53

Bonsoir à tous,

je vous rappelle quand même que les écrits de Mitchourine sont très controversés par la communauté scientifique et qu'il faut les prendre avec des pincettes...

Autant je peux etre d'accord sur le fait que greffer un semis de pommier pour essayer de le faire fructifier plus rapidement ne fonctionne pas car les cellules des méristèmes des greffons n'ont pas encore atteint un âge physiologique suffisant pour fructifier, autant je ne vois pas comment cela peut faire perdre les futures qualités d'une nouvelle variété, les justification qu'apportent mitchorine à ce phénomène qu'il décrit n'ont a peu près aucune valeur en ce sens que rien n'est quantifiable, mesurable ni reproductible.

Le terme même de dégénérescence lui même est une abérationen ce sens qu'il signifie une érosion du patrimoine génétique qui n'a pas lieu, le fait de greffer ne modifie pas le patrimoine génétique mais uniquement sa manière d'être exprimé.

On connait d'ailleurs les opinions scientifiques de mitchourine qui sont proche du Lamarckisme, théorie depuis longtemps dépassée. Par ailleurs ses travaux ont été du pain béni a Lyssenko qui en exploitant a son avantage les défauts scientifiques de Mitchourine a pu créer une terreur sur les généticiens russes de l'époque.

Je vous conseille nettement avant d'utiliser les écrits de Mitchourine de vous intéresser a ce pan de l'histoire scientifique russe qui est a mon avis trop méconue.

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 18:17
Localisation : Levallois

#33 Message par André » 17 avr. 2007 22:01


Avatar du membre
Alex
Messages : 1003
Enregistré le : 15 sept. 2006 10:14
Localisation : Haute Normandie - USDA 8a

#34 Message par Alex » 18 avr. 2007 08:43

Ferréol a écrit :Autant je peux etre d'accord sur le fait que greffer un semis de pommier pour essayer de le faire fructifier plus rapidement ne fonctionne pas car les cellules des méristèmes des greffons n'ont pas encore atteint un âge physiologique suffisant pour fructifier, autant je ne vois pas comment cela peut faire perdre les futures qualités d'une nouvelle variété, les justification qu'apportent mitchorine à ce phénomène qu'il décrit n'ont a peu près aucune valeur en ce sens que rien n'est quantifiable, mesurable ni reproductible.

Le terme même de dégénérescence lui même est une abération en ce sens qu'il signifie une érosion du patrimoine génétique qui n'a pas lieu, le fait de greffer ne modifie pas le patrimoine génétique mais uniquement sa manière d'être exprimé.
Je n'aurais pas dit mieux :-) Et c'est vrai que c'est une bonne chose de le rappeler pour ceux qui ne considèrent pas ses travaux avec beaucoup de recul ! Cet axiome posé, ses travaux ont tout de même l'interêt de toucher à des questions que beaucoup de gens peuvent se poser.

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8835
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#35 Message par patrice » 11 août 2007 12:18

Je viens de recevoir le catalogue Delbard. Apparement ils ont eu l'exclusivité de la diffusion grand public.

Image

Avatar du membre
sapindo
Messages : 194
Enregistré le : 31 août 2006 20:53
Localisation : Ectot-lès-Baons

pomme ariane

#36 Message par sapindo » 12 août 2007 11:05

je suis assez circonspect sur le caractère "écologique" de cette pomme.

Pour ma part, j'ai testé des pieds de tomate d'une nouvelle variété soit disant résistant aux maladies et je peux vous dire que le mildiou les a fait trépasser comme les autre pieds classiques.

les progrès de certaines inventions variétales sont bien souvent assez subjectifs. Quand on parle de résistance, j'aimerais bien avoir une idée de ce que recouvre ce concept....

Avatar du membre
Michel_Alpes
Messages : 358
Enregistré le : 21 févr. 2006 14:17
Localisation : Dauphiné-Savoie

#37 Message par Michel_Alpes » 12 août 2007 19:14

Bonjour,
Je reviens sur le semis de pépins Ariane.
Sur 8 plants, il y a trois sortes différentes de feuilles .
Un plant est atteint d'une rouille sur les feuilles et je ne le traite pas pour "voir". Donc cette variété ne fournit pas des PG identiques entre eux.
On tentera une greffe à l'anglaise au printemps.
ImageImageImage

Avatar du membre
Alex
Messages : 1003
Enregistré le : 15 sept. 2006 10:14
Localisation : Haute Normandie - USDA 8a

#38 Message par Alex » 29 août 2007 15:25

Voir cet article assez intéressant

http://www.liberation.fr/transversales/ ... 143.FR.php

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8835
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#39 Message par patrice » 22 janv. 2008 07:06

Ca a dû répondre à une attente du public car tout est déjà "épuisé" chez Delbard.

Avatar du membre
Bruno
Messages : 1727
Enregistré le : 06 janv. 2008 11:53
Localisation : Solliès-Toucas (Var)

#40 Message par Bruno » 03 févr. 2008 23:29

Pour moi la tavelure n’est pas un problème, j’habite dans le var, il doit faire trop sec et il n’y a pas de tavelure sur mes pommiers, ce qui m’intéresserais serait d’avoir une variété de pommier résistant au carpocapse. C’est vraiment le problème pour moi.

Avatar du membre
André
Messages : 1867
Enregistré le : 18 août 2006 18:17
Localisation : Levallois

#41 Message par André » 04 févr. 2008 00:08

Je ne crois pas qu'il existe de variétés résistantes au carpocapse.

Il te ne reste plus qu'à affronter l'ennemi... ;-)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Carpocapse ... s_de_lutte

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8835
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#42 Message par patrice » 04 févr. 2008 09:49

André a écrit :Je ne crois pas qu'il existe de variétés résistantes au carpocapse.
Bouscasse de Bres ( http://www.fruitiers.net/fiche.php?NumFiche=677 ) est réputée résistante au carpocapse. Je ne l'ai pas encore pratiquée (les greffons sont en jauge...)

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8835
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

Re: pomme ariane

#43 Message par patrice » 13 mars 2009 19:23

sapindo a écrit :je suis assez circonspect sur le caractère "écologique" de cette pomme.
la notice scannée ci dessus indique, dans le texte tout petit : "permet de réduire très sensiblement le nombre de traitements". :?

Ferréol
Messages : 1040
Enregistré le : 12 oct. 2006 22:56
Localisation : Angers (49)/ Les planches en Montagne (39)

#44 Message par Ferréol » 13 mars 2009 20:27

Quand on sait que la tavelure à elle seule peut justifier une vingtaine de traitements entre la floraison et la récolte, on comprend qu'une variété résistante est un plus écologique dans les grands vergers... Chez les particuliers, j'en doute déjà un peu plus...

Au niveau de la résistance d'Ariane à la tavelure, c'est quelque chose d'assez documenté, il faut aller rechercher les publications scientifiques sur le sujet, des expérimentations et des criblages sérieux ont à priori été faits...

Avatar du membre
Alex
Messages : 1003
Enregistré le : 15 sept. 2006 10:14
Localisation : Haute Normandie - USDA 8a

#45 Message par Alex » 08 mai 2010 12:08

Bonjour,

Un pdf assez complet avec descriptif et photos de pommes résistantes à la tavelure :

http://gablim.com/texte/fiches%20techni ... velure.pdf

Les pommes citées :
Image


En revanche, je ne retrouve toujours pas d'infos sur le pommier 'Initial' que j'ai récupéré par erreur...

Alex

Répondre