Malus sieversii

Message
Auteur
Foufouche
Messages : 301
Enregistré le : 06 sept. 2011 23:26
Localisation : Landes

Re: Malus sieversii

#361 Message par Foufouche » 28 mars 2015 01:58

patrice a écrit :Et à mon sens cela n'a d'intérêt que pour le milieu de la recherche,... ayant les moyens techniques de mener à bien les sélections. (tests de résistance aux maladies...)
C'est ce que je pense aussi.
Après ça peu être sympa de collecter quelques cultivars, s'amuser à faire des semis, des croisements, mais bon ça reste un arbre fruitier botanique à la base, c'est plus de l'ordre de la collection (que de l'arboriculture) en tant que tel pour un amateur, par contre pour la recherche il doit y avoir un réel intérêt, je serais curieux de goûter un fruit et ça c'est la faute à C Peix elle m'as donnée envie!. :lol:

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Malus sieversii

#362 Message par François du Perche » 28 mars 2015 08:37

"goûter un fruit", encore faut-il trouver un cultivar bien sélectionné car la plupart des ces pommes sont sans intérêt. Djangaliev et le Cornell instititute ont déjà beaucoup travaillé la dessus, ce n'est pas un travail accessible à un amateur : "s'amuser" à faire des semis ou des hybridations, c'est un travail de professionnels avec des moyens + des compétences + du temps.

Avatar du membre
Bruno
Messages : 1621
Enregistré le : 06 janv. 2008 11:53
Localisation : Solliès-Toucas (Var)

Re: Malus sieversii

#363 Message par Bruno » 28 mars 2015 09:51

Surtout du temps et de l'espace. Car on peut toujours pour un amateur s'amuser à faire des croisements entre plusieurs espèces, mais après il faut les semer, attendre qu'ils grandissent pour goûter les fruits, choisir les meilleurs, ne pas garder les arbres trop sensibles aux maladies etc... Donc il faut avoir de grands terrains et c'est vrai que ça devient un véritable travail.

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

Re: Malus sieversii

#364 Message par patrice » 28 mars 2015 17:41

François du Perche a écrit :la plupart des ces pommes sont sans intérêt.
A mon sens, c'est là où le reportage a pêché... Laissant sous-entendre que tout était miraculeux, d'où l'hystérie générale. Mais nous en avions déjà parlé...
Ce qui est interessant d'avoir, non pas des semis ou greffons de hasard, mais des greffons des travaux de sélection réalisés.

Avatar du membre
Bruno
Messages : 1621
Enregistré le : 06 janv. 2008 11:53
Localisation : Solliès-Toucas (Var)

Re: Malus sieversii

#365 Message par Bruno » 28 mars 2015 18:26

Ces pommiers Malus sieversii sont certainement intéressants car ils résistent à certaines maladies comme la tavelure, mais ce n'est certainement pas une panacée. D'une part ils peuvent apporter des maladies à nos pommiers, d'autre part dans les pays où ils poussent comme le kazakshtan il fait 40 ° C l'été et - 40°C l'hiver et à - 40°C les parasites comme le carpocapse sont tués. Si on les plante en Provence par exemple, ils auront toutes les probabilités de les attraper. Et même peut-être qu'ils auront encore plus de carpocapses que certains pommiers du midi car ils ne connaissent pas ce parasite.

Foufouche
Messages : 301
Enregistré le : 06 sept. 2011 23:26
Localisation : Landes

Re: Malus sieversii

#366 Message par Foufouche » 29 mars 2015 05:29

Vu sous l'angle phytosanitaire, c'est sûr que ça fait réfléchir. J'imagine que les spécialistes qui connaissent réellement les risques potentiels de ce genre d'introduction ne sont pas forcément enchantés de savoir que du matériel végétal se ballade un peu partout en Europe.

..

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: Malus sieversii

#367 Message par floyd » 29 mars 2015 06:17

Tout à fait; c'est même le message que C. Peix entend faire aujourd'hui passer et c'est ce que j'ai rappelé à la page précédente avec m'être entretenu au téléphone avec elle.
Il y avait l'urgence de sauver les forêts de pommiers du Kazakhstan et l'institut, l'urgence de prolonger un véritable travail scientifique et technique, on y ajoute une approche de la question sanitaire sous un angle nouveau et complémentaire.

yeti8360
Messages : 98
Enregistré le : 29 janv. 2012 10:57
Localisation : Bilstain Belgique

Re: Malus sieversii

#368 Message par yeti8360 » 29 mars 2015 21:20

Je connais un collectionneur qui a eu la possibilité d'avoir il y a trois ans des greffons par l'intermédiaire d'une personne originaire du Kazakstan.
Il m'a invité à une dégustation de la première vraie fructification l'automne dernier. Sur les 18 variétés, seules trois ont été appréciées sans être vraiment exceptionelles. Il y en avait même qui étaient limite immangeables. Presque toutes avaient des traces de tavelure. Je suis aussi persuadé que les conditions climatiques ne sont pas les mêmes et ce qui est bon là-bas ne l'est pas forcément chez nous.

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: Malus sieversii

#369 Message par floyd » 29 mars 2015 21:30

Merci Yéti, tu résumes toutes les difficultés de la thématique M. siversii.
On peut délaisser un clone si son goût est médiocre et s'il est sensible à la tavelure.

Mais le mieux était déjà de ne pas l'importer… On serait bien avisé de détruire les clones qui ne valent pas qu'on les garde.
Encore que le goût et la sensibilité à la tavelure ne sont que deux critères parmi beaucoup d'autres!

Non décidément, rien n'est simple. ;)

autrevie
Messages : 1919
Enregistré le : 15 janv. 2007 22:12
Localisation : Morvan 71 cote d'or France zone6
Contact :

Re: Malus sieversii

#370 Message par autrevie » 04 juin 2015 10:38

voila ce qui était à craindre
http://www.pepiniere-de-lavergne.fr/malus-sieversii
du non sélectionné,forcément ca va finir par ramener un virus ou un chancre particulièrement dangereux,ce n'est plus qu'une histoire de temps.

alors qu'avec les variétés,ont pouvaient surveiller leurs propension spécifiques à exprimer leurs virus,virus plus aptes à s'expriment en climats doux.
avec le temps on auraient pu affirmer que tel ou tel variété ne présente aucun danger,mais la...c'est cuit.
fallait bien que ca parte en sucette.
entre le documentaire qui encense le sieversii,les amateurs qui en veulent,tout azimutes,face l'absence d'info sur la dangerosité d'un tel import.
c'est comme prôner l'import du prunus manshurica sans préciser qu'il ne faut le planter que dans le jura et autres régions endurant des -20°c minimum et surtout de façon systématique,pour ne pas réveiller le virus de la charca.

c'est vraiment dommage,peux être que si l'inra avait lâché quelques variétés considérés comme sur, ca aurait permis de jeter un os aux amateurs,on s'en seraient contentés.
la ca importe du grand n'importe quoi,même ceux qui s'en prévalent fièrement n'ont plantés que du sieversii sauvage,super exemple,singé de plus en plus fréquemment.
tout ça va très mal finir,déja qu'on ne manquent vraiment pas de problèmes de ce genre.

je vais finir par penser comme floyd.
des limites fermes,l'humain de par sa multitude,finit toujours par commettre l'irréparable,chaque choses rendu accessible doit l'être en prenant en considération ce fait,d'ou la bonne idée,finalement de stranguler les amateurs de technologies sur-numéraire (par exemple).
les amishs ont probablement raison,c'est dommage qu'il faille attendre que le niveau de conscience s'élève pour user d'une technologie (ou matériel génétique) remarquable.
Modifié en dernier par autrevie le 04 juin 2015 11:02, modifié 1 fois.

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: Malus sieversii

#371 Message par floyd » 04 juin 2015 11:02

La page consacrée par ce pépiniériste à son offre comporte des informations qui démontrent qu'il a conscience des difficultés scientifiques et techniques.
Il annonce avoir cultivé son M. sieversii depuis 15 années. Est-ce la chance, mais à priori sans conséquence grave. Pour l'instant pourrait-on ajouter. ;)
En définitive il s'agit d'un clone, qui ne représente que 1/600e du potentiel spécifique annoncé.

autrevie
Messages : 1919
Enregistré le : 15 janv. 2007 22:12
Localisation : Morvan 71 cote d'or France zone6
Contact :

Re: Malus sieversii

#372 Message par autrevie » 04 juin 2015 11:03

ouf,ça me rassure,je me suis emballé.

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Malus sieversii

#373 Message par François du Perche » 04 juin 2015 11:10

Il ne faut pas dramatiser, ils disent avoir ce cultivar depuis 15 ans au milieu d'autres pommiers sans que rien d'anormal ne se soit produit.
C'est vrai qu'ils auraient pu en dire d'avantage sur ce cultivar (références ?) mais pour le grand public, ça n'a pas d'intérêt, les autres pépiniéristes sont souvent avares de renseignements eux aussi.

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: Malus sieversii

#374 Message par floyd » 04 juin 2015 11:12

Laissons les soi-disant technologies sur-unitaires, là où elles sont… dans le flou.

Concernant M. sieversii je rappelle que ce sont les scientifiques et l'association Alma qui ont alerté sur les risques liés à la diffusion sans contrôle des semences et greffons.
Ce sont les amateurs impatients et peu informés qui ont fait prendre à ce beau projet, des risques inconsidérés.
Le choix commercial de ce pépiniériste professionnel est situé entre les deux; il a pris des risques, aurait-il pu assumer les conséquences de ses actes si elles avaient été dramatiques, là est l'autre question.

Ferréol
Messages : 1004
Enregistré le : 12 oct. 2006 22:56
Localisation : Angers (49)/ Les planches en Montagne (39)

Re: Malus sieversii

#375 Message par Ferréol » 10 juin 2015 09:46

Je ne connais pas ce pépiniériste mais sa page sur Malus sieversii ne me fait pas l'apprécier. Tout d'abord des détails faisant transparaître l'absence totale de rigueur apparaissent dans le nom et l'origine géographique. Le nom de "pommier du caucase" est totalement farfelu, ensuite, il n'est pas originaire d'Europe de l'est mais d'Asie centrale...

Ensuite et surtout, le paragraphe suivant:
Il est entouré d’autres pommiers botaniques et rien n’a été révélé en maladies induites par la présence de ce pommier (naturellement résistant, mais scientifiquement susceptible de transmettre des maladies) !
Cette espèce de défiance vis a vis des mises en gardes de la communauté scientifique me dit que ce pépiniériste est plus du coté du collectionneur prenant des risques inconsidérés que de la personne sérieuse et correctement formée en pathologie végétale pour connaître et contrôler les risques liées à son importation.

Un des risques très étudié en ce qui concerne l'importation de ces plantes n'est pas l'arrivée d'une nouvelle maladie ou d'un virus inconnu mais celui de nouvelles souches de maladies bien connues, notamment la tavelure. A l'heure actuelle, on a peu de variabilité dans les souches de tavelure présentes en Europe et un volet important de la lutte contre cette maladie est l'utilisation de variétés résistantes à une ou plusieurs souches de ce champignon, effort pouvant être balayé tellement facilement par cet import. Ca m'étonnerais franchement que ce pépiniériste ait les moyens de vérifier si les taches de tavelure de sa pépinière sont dues à des races européennes ou à des races importées d'Asie centrale susceptibles de pertes de millions d'euros et/ou de recours accrus à la lutte chimique pour avoir des pommes commercialisables...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré