myrteola nummularia

greffer.net >> Petits fruits

belinsecte a écrit le 12/11/2016 09:29
Bonjour,
Myrteola nummularia ou numularia en faisant une faute.
- Quelqu'un aurait-il des infos, expériences le concernant?
- Quelles publications, ouvrages?
- Quels fournisseurs?
Je n'ai pas trouvé ni lu cette plante en france. J'aimerais bien en comparer de provenances différentes.
Il semble que j'en aie trouvé à l'étranger, pas de graines mais quelques plants que je vais recevoir bientot pour les planter et les partager* car il parait délicieux, doux et mangeable en quantités.
selon
http://fruitforestier.info/fr/myrteola-n...
un couvre-sol (hauteur 10 cm) aux baies délicieuses, adapté à tous sols. La plus rustique des myrtes (-15°C?).

* Demandes ou offres: en MP uniquement. L'idée est de partager (des graines lorsqu'elles sont assez fidèles), contre échange ou défraiement. Lorsque le prix et la disponibilité sont déjà connus, ils sont indiqués ici: http://fruitforestier.info/wp-content/u ... aysage.pdf
En demi gros: le prix est imposé si les graines sont d'origine commerciale
En échantillons: le prix est souple car c'est surtout du temps passé, à préciser combien de graines il vous faut et combien il pourrait être utile de vous faire offrir si leur quantité est assez importante lors du partage.
Message modifié 3 fois ; la dernière fois le 17/11/2016 18:39 par belinsecte
Bruno a écrit le 15/11/2016 10:28
Il est dans la bourse mais "hors stock" : http://www.fruitiers.net/fiche.php?NumFi...
belinsecte a écrit le 17/11/2016 18:24
Dans la bourse c'est moi qui l'ai introduite
J'avais vu que Solko est apparu sur cette fiche, alors je l'ai contacté, mais son sujet venant d'une entreprise d'autriche qui lui a été vendu pour du myrteola nummularia, ne lui ressemble pas et fait déjà 50 cm (tandis que m. n. est censé s'arrêter à 10 cm). J'espère lui fournir bientot le bon
belinsecte a écrit le 30/12/2016 14:07


ça y est je l'ai trouvé
il semble qu'il fasse ainsi son entrée en france;
fruits plus gros que ugni molinae, et plus doux car son goût de "baie de genièvre" est moins prononcé que dans le fruit d'ugni que j'ai goûté,
gavot a écrit le 30/12/2016 19:53
Plante de terrain humifère acide, et de climat humide doux, je présume, d'après le climat de la région d'origine : sud de l'Argentine, Iles Malouines/Falklands ?
Foufouche a écrit le 30/12/2016 23:59
Excellente petite plante fruitière aromatique Belinsecte!
De ce qu'on peut trouver comme infos sur le net les baies sont de qualité et la résistance au froid élevé pour une myrte. Par contre au niveau de la fraîcheur de sol requise on lit un peu tout et son contraire. C'est probablement assez exigeant pour une production correcte. Exposition plutôt ensoleillée, chaleur, fraîcheur du sol et sol plutôt acide et drainant... aie toujours le même soucis dans le sud avec ce genre de plante spécifiques aux systèmes racinaires très superficiels qui exigent ces conditions particulières. Un oubli d'arrosage l'été et c'est terminé.
On est du coup obligé de les placer complètement à l'ombre si elles ne sont pas irriguées et elles produisent beaucoup moins, voir pas du tout si le déficit en eau est trop important, mais celle ci mérite d'être testé .
L'autre solution est de la cultiver comme une plante de tourbière en pot avec le fond de flotte dans la coupelle d'eau en dessous, ça doit bien s'y prêter.
gavot a écrit le 31/12/2016 12:42
Une solution à explorer serait de tenter de la greffer sur une autre myrtacée.
La greffe sur feijoa (acca sellowiana) mériterait d'être tentée, le feijoa étant un végétal particulièrement plastique en matière de climat et de nature du sol(sous réserve qu'il soit convenablement drainé). Peut être que ces deux myrtacées provenant de régions biogéographiques voisines ont-elles une affinité suffisante, bien qu'elles soient morphologiquement bien différentes.
gavot a écrit le 31/12/2016 12:46
J'ajoute que myrteola semble être une plante drageonnant pour se renouveler, à la façon des éricacées rampantes. Ce serait gênant pour un porte greffe, cela ne l'est pas pour une greffe. Le feijoa, PG possible, de son côté rejette très peu.
belinsecte a écrit le 31/12/2016 19:12
Que de bonnes idées!

Cela me fait penser que j'en mettrais bien une dans un grand pot dont la base tremperait dans un bassin, bénéficiant de l'activité des poissons (gambusies et libellules). Elle y serait hors risque d'oubli d'arrosage!

Niveau PH du sol, je lis parfois qu'il s'accommoderait de tous les sols? j'ai essayé 4 plantations en conditions diverses.
Ainsi qu'une bouture...

Semis: Comment faire avec les ericacées? avec ou sans acide gybérellique? J'aimerais en faire avec des graines fraiches de myrteola nummularia, et des graines sèches de myrtilles rares ainsi que d'aristotelia serrata qui sont maintenant en stock.

Greffes: Quand et comment les suggèrerais-tu? (les brindilles sont minuscules, comme sur la photo).
gavot a écrit le 31/12/2016 19:41
Attention Belinsecte, myrteola nummularia est une myrtacée, pas une éricacée, même si (d'après photos!) elle rappelle certaines éricacées : arctostaphylos uva-ursi ou bien encore oxycoccos.
Le semis de myrtacées sud américaines parait plus simple que celui des éricacées. Pour ce que je connais : feijoa, goyaves fraises (cattleyanum et littorale) , eugenia, c'est sans problème vers 20° à 25° sur substrat aéré légèrement acide maintenu humide (eugenia brasiliensis parait être acidiphile). Bien sûr il ne faut pas généraliser.
Comment sont les graines de myrteola ?
gavot a écrit le 31/12/2016 19:44
Greffe : j'essaierais bien des micro-greffes en couronne, voire en pendule, en fonction des diamètres respectifs PG/Greffon. Ou encore en incrustation ou en écusson ...
Foufouche a écrit le 31/12/2016 20:00
Une solution à explorer serait de tenter de la greffer sur une autre myrtacée.
La greffe sur feijoa (acca sellowiana) mériterait d'être tentée

Ca serait effectivement une très bonne association.

Semis: Comment faire avec les ericacées?

Stratification froide dans de la tourbe légèrement humide et ça lève au printemps (je parle pour les vaccinium, c'est valable aussi pour les rhododendron et certainement pour arbutus mais j'ai pas testé pour ce dernier). Il vaut mieux tamiser le substrat pour les semis.

Cela me fait penser que j'en mettrais bien une dans un grand pot dont la base tremperait dans un bassin

Si tu veux veux éviter de lui mettre le cul dans l'eau, tu peux aussi utiliser un système de mèche.
gavot a écrit le 31/12/2016 20:41
On est chez les myrtacées, pas chez les éricacées ! Mais peut-être, en matière de technique de semis, qui peut le plus peut le moins ?
Foufouche a écrit le 31/12/2016 21:58
et des graines sèches de myrtilles rares

Oui j'ai remarqué aussi la confusion dans l'emballement des échanges mais je répondais uniquement pour ces semis de myrtilliers qui du coup sont des éricacées mais ce qui n'est pas forcément compréhensible dans l'échange, on va y arriver
D'ailleurs je précise que la stratification froide des éricacées se fait directement dans le contenant final, enfin c'est préférable.

Je ne sais pas comment on fait avec les myrtes, peu être peut-on les faire germer directement après récolte? Ou alors en semis de printemps après stratification en extérieur ou au frigo?
gavot a écrit le 31/12/2016 23:51
Les graines de deux des trois espèces que j'ai essayées, eugenia et psidium, ont une durée de survie limitée. Je ne me souviens pas en ce qui concerne acca, mais pour cette espèce c'est bien documenté. Je les ai fait germer directement après récolte, sachant que ce sont des plantes originaires de climats tropicaux dont le graines ne requièrent pas de basses températures pour lever une dormance.

2016

2017
belinsecte a écrit le 01/01/2017 11:01
Les graines de myrteola nummularia sont petites et claires comme celles du streptopus. La récolte étant en décembre, c'est le bon moment je pense pour les semer lorsque un peu plus tard le fruit se flétrit et tombe? (sinon semées en hiver attendraient elles le printemps?, peut-être car la plante tolèrerait -12 à -17°C? Acca sommeille l'hiver quand on le sème aussitot récolté?

Merci de me rassurer un peu pour la levée des graines d'ericacées, comme c'est hors sujet ici je propose d'en discuter ailleurs: , par exemple ici http://fruitforestier.info/vaccinium-fam... où ont été traduits certains conseils.

super ton idée de mèche: avec quoi? une simple corde depolypro? enfilée dans un tuyau d'arrosage pour que ça sèche pas en cas de canicule. comme ça mes poissons verront l'eau se renouveler davantage avec un mécanisme de chasse d'eau pour maintenir le niveau du bassin. Ou alors, un système dd'écoulement lorsqu'on fait déborder le bassin en y envoyant de l'eau de bain ou programmée.

Au sujet d'une autre myrtacée (dont tu suggères qu'elle pourrait être un PG pour myrteola nummularia), Gavot as tu déjà réussi d'autres greffes sur acca? quand?

gavot a écrit le 01/01/2017 15:23
Cette graine a la même forme que les graines d'acca ou de psidium. La structure du fruit semble aussi être analogue, d'après la photo. Ce qui encouragerait à tenter une greffe !
Je n'ai jamais encore fait de greffe de Acca, je sais que cela se pratique, mais il est généralement dit (variété sélectionnée de acca sur franc de semis) que cette greffe est difficile. Cela ne sera vraisemblablement pas plus facile avec myrteola !
belinsecte a écrit le 22/01/2017 12:08
les fruits se conservent bien jusqu'à aujourd'hui, entre 10 et 20°C dans mon expérience dans un sachet plastique ils n'ont ni séché ni moisi.
celestin a écrit le 25/01/2017 09:30
Bonsoir,

Le fruit et les graines semblent très proches du genre Ugni. J'ai semé des Ugni avec des graines récoltées environ 3 mois avant (conservées à température ambiante dans le fruit), et il y a un très bon taux de germination. Par ailleurs les Ugni se bouturent très facilement, et par extension, de nombreuses Myrtacées, je pense que c'est donc le meilleur moyen dans un premier temps pour obtenir quelques pieds.


greffer.net >> Petits fruits