Myrtilliers greffés

greffer.net >> Petits fruits

Paddy16 a écrit le 12/04/2015 22:14 (ref msg # 48063 )
Bonjour,

Existe t il des myrtilliers greffés dont les PG supporteraient le sol calcaire?

Merci

Paddy
Bruno a écrit le 12/04/2015 22:46 (ref msg # 48064 )
J'ai essayé cette année de greffer du myrtillier sur de l'arbousier. Mais le problème est que l'arbousier est à feuille persistante et le myrtillier non. Ceux sont tous les 2 des éricacées, c'est pourquoi j'ai essayé. Il faut dire que la plupart des éricacées craignent le calcaire. Il y a des arbousiers chez moi qui poussent spontanément bien que le sol soit calcaire. Mais il est probablement un peu décalcifié. J'ai trouvé tout de même une éricacées qui ne craint pas le calcaire c'est la pyrole unilatérale.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 12/04/2015 23:10 par Bruno
auxine a écrit le 12/04/2015 23:04 (ref msg # 48065 )
Bonjour,

Non, il y pas de plants de myrtille greffés. C'est une plante dont les pousses peuvent partir très bas au niveau du collet. L'utilisation d'un porte greffe ne faciliterai pas la gestion de la plante en culture parce qu'il est bien souvent nécessaire de faire une rotation avec les nouvelles pousses. Évidement, il est pas du tout impossible d'en greffer mais cela n'est pas compatible avec la culture.
Enfin, il y a assez peu d'éricacées qui tiennent bien au calcaire et je pense qu'il y a assez peu de genres compatibles pour y greffer des myrtilles. On va attendre les retours de Bruno mais comme il le dis lui-même la physiologie de l'arbousier est différente des myrtilles, même si il existe des myrtilles persistantes.
En sol à pH élevé il faut simplement utiliser des variétés qui tolèrent plus facilement les pH haut comme la variété 'Reka' mais c'est pas pour autant que tu pourras la planter en sol calcaire... Sinon il faut opter pour la culture en pot, la fosse de terre de bruyère ou la culture sur écorce... C'est la vie

A bientôt,
Foufouche a écrit le 13/04/2015 01:52 (ref msg # 48068 )
'Elizabeth' aussi est soit disant tolérante.

Un cultivar qui peut être intéressant pour certains cas: 'Top Hat', nain et autofertile....
Bruno a écrit le 13/04/2015 09:08 (ref msg # 48071 )
"auxine" a écrit :
Bonjour,

Non, il y pas de plants de myrtille greffés. C'est une plante dont les pousses peuvent partir très bas au niveau du collet. L'utilisation d'un porte greffe ne faciliterai pas la gestion de la plante en culture parce qu'il est bien souvent nécessaire de faire une rotation avec les nouvelles pousses.


Mais est-ce que si la greffe sur arbousier réussissait, les tiges n'auraient pas tendance à repartir du point de greffe au lieu de repartir du collet ?
Foufouche a écrit le 13/04/2015 14:53 (ref msg # 48084 )
Honnêtement je ne vos pas comment physiologiquement un arbousier puisse être compatible avec vaccinum.
Admettons ..ça revient à greffer un groseiller, c'est à peu près la même chose. En terme de production ça va être compliqué, comme l'explique bien Auxine.
En conservant sur tige, en éborgnant sans cesse, et avec de la taille pour renouveler les rameaux, ça doit pouvoir se tenter mais y'a t-il un intérêt si l'on considère surtout le facteur production? Un pied dans une fosse de 500l produira jusqu'à 4kg voir plus par plant....bien plus productif que la plupart des arbustes fruitiers, pas besoin de linéaire énorme.

Si ça peut t'aider dans ta réflexion quelques pieds de plus près, ceux là ont à peu près 4 ans
http://img11.hostingpics.net/thumbs/mini_564447P1170104.jpg
http://img11.hostingpics.net/thumbs/mini_805990P1170103.jpg
http://img11.hostingpics.net/thumbs/mini_462100P1170101.jpg
http://img11.hostingpics.net/thumbs/mini_460961P1170105.jpg
Bruno a écrit le 08/05/2015 00:51 (ref msg # 48394 )
Les yeux que j'ai inséré il y un mois et demi au moment où l'arbousier développait de jeunes tiges sont toujours bien vivants. Comme je ne pense pas que l'arbousier va faire de nouvelles poussées de croissance avant le printemps prochain, je vais attendre la fin de l'hiver prochain pour tailler juste au dessus des greffons s'ils sont toujours vivants. Je pensais qu'il était difficile de greffer des arbousiers car j'avais essayé d'y greffer un arbousier "rubra" (arbousier à fleurs roses), et je n'y était pas arrivé car l'écorce ne voulait pas se décoller et se déchirait. Alors qu'un moment où les jeunes tiges se développent elle se décolle très facilement.
JM a écrit le 24/05/2015 11:07 (ref msg # 48586 )
Foufouche, tu fais le myrtillier en fosse dans les Landes ? Le seul truc qui doit te manquer c'est l'eau l'été !
Tu cultives lesquels corymbosum ou ashei ? J'ai remarqué que les ashei résistaient beaucoup mieux l'été.
gavot a écrit le 24/05/2015 19:35 (ref msg # 48592 )
Un porte greffe possible, dont la physiologie et la dimension sont a priori plus compatibles avec la myrtille que l'arbousier, est la busserolle (arctostaphylos uva-ursi) Cette plante est toutefois à feuilles persistantes . Cette espèce est d'origine boréale, mais il en existe des peuplements dans les basses montagnes (1000m dans les Alpes du sud) et souvent sur calcaire, y compris calcaire marneux, notamment sous des peuplemenst de pins dans les Alpes de Haute Provence. La station la plus méridionale connue étant sur le versant nord de la montagne Sainte Victoire dans les Bouches du Rhône
Je pense qu'on peut la trouver en jardinerie, très couvrante et rampante elle est utilisée en rocaille "alpine".
Bonnes greffes ....
Au fait, je suppose qu'il s'agit de greffer des cultivars de myrtille issus d'espèces américaines ?
Bruno a écrit le 24/05/2015 22:58 (ref msg # 48594 )
Evidemment ça a des feuilles persistantes, mais on pourrait y greffer aussi d'autres plantes qui craignent le calcaires et qui ont des feuilles persistantes comme l' airelle et la canneberge.
C'est des cultivars de myrtilles issus d'espèces américaines que j'ai greffé sur arbousier.
Foufouche a écrit le 25/05/2015 01:37 (ref msg # 48595 )
Pas vraiment des fosses Jm, quoique vu comme je pioche et j'amende on peut considérer ça comme tel. Je cultive sur butte aussi.
Je dois avoir une vingtaine de cultivar, y'a un peu de tout: du corymbosum, des hybrides et des ashéïs. Il m'est difficile de déterminer les résistances comparatives vu que l'endroit et la manière de planter diffèrent selon les plants, leur âge aussi, et les soins que j'apporte, je n'ai vraiment pas assez de recul. Et puis entre un ashéï de vigueur modéré type Pink lemonade et un corymbosum qui va prendre une belle ampleur comme Atlantic, je parierai plus sur la résistance d'Atlantic du fait de sa capacité à aller puiser l'eau plus en profondeur.

Dans l'ensemble, une fois implanté, ça résiste mieux que ce que je pensais mais aux endroits les plus asséchant notamment sur butte, les plantes souffrent un peu l'été sans un minimum d'arrosage. En apportant de la rétention d'eau au substrat, du paillage et en plantant de telle manière à ce que le sol conserve un maximum sa fraicheur ça passe encore mieux .
gavot a écrit le 25/05/2015 09:29 (ref msg # 48600 )
Encore deux porte greffe potentiels, ericacées franchement calcicoles :

Erica Multiflora, la bruyère multiflore, méditerranéenne. Abondante sur le plateau du Cap Canaille à Cassis dans les BdR. Fleurit en hiver...Ornementale, doit se trouver en jardinerie sous des formes cultivées.

Erica carnea, bruyère montagnarde, des Alpes orientales, rare (et protégée) en France. Cultivée, existence de cultivars ornementaux.

Selon les conditions locales, (montagne, ou plaine) on peut envisager l'une ou l'autre, ou les deux...

Il doit falloir greffer sur du bois âgé de plusieurs années, si on envisage une greffe anglaise, car la croissance en diamètre des bruyères semble plus lente que celle des myrtilles. Mais peut être en forçant le PG en culture on peut obtenir des diamètres comparables au même âge. Dans la durée, en admettant que ça marche, on peut craindre une insuffisante vigueur du PG.
J'essaierai aussi, si je trouve les bruyères PG en jardinerie.
Foufouche a écrit le 25/05/2015 12:17 (ref msg # 48603 )
Selon les conditions locales, (montagne, ou plaine) on peut envisager l'une ou l'autre, ou les deux...

Intéressant ces pistes.
Pour bien faire il faut aussi penser, outre les vigueurs à prendre en compte, à adapter les cultivars de greffons selon les besoins en froid! Ashéï et southern highbush (hybrides à base de corymbosum) pour les hivers doux et Northern highbush soit du corymbosum en climat hivernal plus froid.

A savoir que certains cultivars sont semi persistant, persistant selon le climat.
Bruno a écrit le 26/05/2015 10:30 (ref msg # 48610 )
Erica Multiflora est certainement très inintéressante chez moi. Je connais le plateau de Cap Canaille il est très sec et calcaire. L'hiver prochain, j'irai faire quelques prélèvements, ou peut-être même cet été. Je crois que les boutures de bruyères se font pendant l'été.
gavot a écrit le 26/05/2015 11:29 (ref msg # 48611 )
Peut-être Bruno y a t'il des peuplements de bruyère multiflore plus près de chez toi; ellee est assez courante dans le Var calcaire là où le terrain est marneux. Mais ce n'est pas forcément facile de la repérer en dehors de la période de floraison.
Bruno a écrit le 26/05/2015 22:06 (ref msg # 48619 )
Non je n'en ai pas vu, mais à Solliès-Toucas c'est assez plutôt des collines calcaires. Pourtant le terrain doit être un peu décalcifié car il y a des arbousiers. Mais je ferai plus attention en me promenant. Même si elle n'est pas en fleur, une bruyère est reconnaissable. Si elle pousse sur un sol calcaire, ça a des chances d'être celle-là. Évidemment dès qu'on se promène dans les Maures ou les collines du Pradet on en voit beaucoup, en particulier des arborescentes, mais là le terrain est cristallin.
gavot a écrit le 27/05/2015 08:40 (ref msg # 48620 )
Je me souviens d'en avoir vu aussi dans la région de Correns.. Cette bruyère est reconnaissable hors floraison par ses feuilles plus longues que celles des autres bruyères, 5mm, peut être jusqu'à 1cm.

La mémoire me revient petit à petit concernant les possibles porte greffe ericacées calcicoles...une espèce qui présente le double avantage d'appartenir à un groupe dont la greffe est connue , les rhododendrons, qui possède des cultivars horticoles , mais qui, inconvénients, est à feuilles persistantes, et très montagnarde : c'est le Rhododendron hirsute (Rrododendron hirsutum). A expérimenter par nos collègues du nord de la Loire ou des montagnes !
Bien q'à feuilles persistantes, cette espèce doit toutefois présenter comme les espèces d'altitude un repos hivernal marqué.

Reste donc à tester les compatibilités entre divers genres d'éricacées : vaccinium avec respectivement arctostaphylos, erica, rhododendron...
gavot a écrit le 11/06/2015 18:59 (ref msg # 48821 )
Le catalogue des pépinières Travers (contact : www.clematite.net) propose un cultivar de busserolle raisin d'ours (Arctostaphylos uva ursi), espèce qui semble a priori être le meilleur candidat PG sur sol calcaire pour les myrtilles (proximité génétique, vigueur comparable)
Il s'agit de "Vancouver Jade" . Ce cultivar est probablement dérivé de busserolles américaines, cette espèce circumboréale étant aussi largement répandue en Amérique du Nord.
Pour ma part, je vais cet été essayer de récupérer des marcottes naturelles de busserolle dans les Alpes du sud, ainsi que des graines.
gavot a écrit le 07/11/2015 19:57 (ref msg # 49918 )
La bruyère multiflore est en pleine floraison maintenant, taches roses très visibles dans la garrigue aux confins du Var et des BdR .
J'ai fait cet automne des boutures de raisin d'ours, on verra bien ...
Paddy16 a écrit le 09/06/2016 07:55 (ref msg # 53141 )
Bonjour à tous,

Très tardivement, je vous remercie pour vos réflexions suite à ma question.

J'étais dans mes greffes et mes semis de PG...

A terme, je tenterai le myrtillier en fosse ou en pot ce sera plus sage.

bien cordialement à tous

Paddy


greffer.net >> Petits fruits