multiplier la mure, muroise...

greffer.net >> Petits fruits

jesus666 a écrit le 07/09/2007 08:49
quelle serait la meilleur methode et la plus rapide pour faier un maximum de plants a partir d'une plante mere ?

Je marcotte un peu deja, mais je ne fais qu'un plant avec une extremité de tige........
patrice a écrit le 07/09/2007 08:54
Les methodes les plus usitées pour la ronce à fruits sont le marcottage et la bouture de racines (en novembre, on preleve des tronçons de grosses racines qu'on met dans du sable sous chassis) .
lolo_n_lolo a écrit le 07/09/2007 12:53
Perso, je fais de la bouture en hivers et c'est 100% de réussite ... Il y a meme quelques fruits l'été !!

J'en ai fait aussi au primtemps, j'ai eu 4/5 de réussite...

Claude du tarn fait beaucoup de bouture hivernale aussi, mais étrangement au repiquage il y a pas mal de pertes ... Il le fais aussi avec des branches beaucoup plus grosses que moi ...
autrevie a écrit le 08/09/2007 21:00
j'utilise la méthode naturelle:je pose l'extrémité de la tige au sol,je la fixe par un peu de terre et une pierre.
c'est assez rapide,mais si vous enterrez trop l'extrémité il y a des chances qu'elle ne racine point.


affectueusement.
jesus666 a écrit le 09/09/2007 13:30
alors la methode de marcotter l'extremité, ca va pour faire qques plans, mais la je voudrais en faire 50 a partir de 3 pieds meres !

La methode de lolo me semble plus adaptée.

Peux tu m'en dire plus ?

Tu prends des troncons, dans les pousses vigoureuses de l'année,

Tu prends quelle partie? des extremitées ? ou n'importe quelle partie ?
Est ce que je peux faire des boutures avec toute la longueur de la pousse ?
lolo_n_lolo a écrit le 10/09/2007 07:31
Moi je que des branches à fruits qui sont fines ! Je coupe à trois ou quatre yeux et j'en plante deux ou trois...
Je plante sans entretien sans rien faire, juste arrosage si nécessaire.
Et au printemps ça démarre ...
Je te dis claude fais avec n'importe quelles parties, les boutures sont donc bcp plus grosses mais avec des quantités astronomique (environ 200 à 300), le taux de réussite est la ...
La différence c'est qu'avec les siens j'en ai eu beaucoup qui ont séché après repiquage (manque d'entretien après plantation => ARROSAGE, et sol très mauvais à coté du sien !). Par contre ses boutures sont bien plus fortes quand elles partent !
jesus666 a écrit le 10/09/2007 20:34
SUPER JE CROIS QUE JE VAIS FAIRE COMME CA

merci beaucoup
ddev a écrit le 30/09/2007 21:59
Les methodes les plus usitées pour la ronce à fruits sont le marcottage et la bouture de racines (en novembre, on preleve des tronçons de grosses racines qu'on met dans du sable sous chassis) .



J' ai vu ça pour le framboisier mais je recherchais si c' était possible pour la "ronce".
Puisque que je viens d' acheter une ronce ccial à gros fruit à racine nue et en l' inspectant je n' ai pas vue d' oeil vert sur racine comme récemment sur des framboisiers.

La technique :
En gros des tronçons de 8 cm de racine avec sur chaque un bourgeon.
Ce bourgeon, je crois que l' on appelle ça le turion ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Turion
Le framboisier semble repartir souvent de sa tige souterraine.

Comme la ronce et tout les rubus ?
Autre précision : C' est l' époque Oct/Nov.


Sinon pour la ronce la méthode qui donnait le maximum de plant/clone, c' est la bouture d' oeil en été !
cf l' Abc du bouture ->"ronce à fruit"
En gros 1 feuille avec 1 oeil et un morceau la tige (le talon) et hop à l' étouffée le bourgeon émergeant, son développement au printemps suivant indiquera un enracinnement. Mais c' est une méthode assez délicate.

Voila
Merci
jesus666 a écrit le 31/12/2007 17:52
Alors je confirme, la methode qui consiste a piquer des troncons de 20 cm dans le terreau, de mure et muroise marche a merveille !!

Quasiement toutes mes boutures ont fait des racines.

Est ce que je peux les planter en place ce printemps ? bouture automne en serre, plantation direct au printemps ?

au fait.... bonne année a tous !
druere a écrit le 31/12/2007 18:58
Jesus, j'attendrai peut-être l'automne pour une mise en place car les racines doivent être encore très fragiles
patrice a écrit le 19/05/2011 09:47
J'ai pu voir une autre façon de procéder...

Tu découpes, en été, un éclat de branche, avec un oeil et une feuille... façon chip budding.

Tu réalises ainsi des boutures d'yeux, en les placant dans des caisses à bouturage (avec couvercle transparent). Substrat drainant et léger.
IFIC a écrit le 31/03/2016 12:08
j'ai fait 21 boutures d'une mure sans épines - Rubus Thornfree- au mois de décembre avec des tronçons de 20 cm
mise à l'endroit et à l'envers
Résultat: 17 de bien prises
seules les premières extrémités sont tés mal venues : trop fines (2 non prises et 2 très faibles et peut être pas prises mais pas encore trop sèche), et non exploitables
reste plus que les replanter 2éme quinzaine d'avril
autrevie a écrit le 31/03/2016 16:52
alors j'ai galérer avec les boutures et le marcotage...
j'ai remarqué qu'il est plus aisé de marcoter quand la tiger est flexible (donc le plant jeune)
j'ai planté une marcotte sevré sur une butte,et la ca s'est mis à drageonner en souterrain,m'offrant 30 à 50 plants prêt à être repiqués chaque année.
comme c'est assez anecdotique,et que je ne l'ai fais qu'une fois...je n'ai pas reporté cette info.

je recherche black butt (la chaudasse ) et oui,on peux traduire "bout noir" ou "cul noir"...je préfère le second.
elle est grosse et sans épine, c'est LA plus grosse,plus que karaka black l'épineuse.
Petitniglo a écrit le 01/12/2016 16:53
Je confirme que la bouturage de fragments de racines fonctionne à merveille. Je l'ai testé avec Navaho et Obsidian et c'est top.
autrevie a écrit le 01/12/2016 21:11
c'est a dire tu met un tronçons de racine dans le sol,rien ne dépasse,et hop,il en sort une pousse?

perso,j'ai laissé tomber les muroises,trop laid,vigoureux,et trop précis pour récolter les fruits pour qu'ils soient bons,en frais.
mise à part les variétés excessivement grosses,ou les épineuses qui sont un gages de parfums et taux de sucre par rapport à l'aciditée (black satin,des jardins) des jardins avance comme un framboisier,totalement sous terre,et décède après chaque mise à fruit,pas très vigoureux comparé à du framboisier,mais le goût est vraiment sympa.
black satin manque cruellement de vigueur,mais le feuillage est exceptionnelle.
il y a toujours un revers de médaille.
Petitniglo a écrit le 05/12/2016 16:59
Oui oui tu coupes tronçons de 10/15 cm et tu les enterres en gros à 5cm de profondeur. J'ai fait cela vers mi septembre avec Navaho que j'ai déplacé dans mon jardin. J'ai mis mes petits bouts de racine dans des pots que j'ai stockés chez moi au chaud. 15/20 jours plus tard, des pousses sortaient déjà pots. Là elles sont sous des néons horticoles au travail ...

Quant aux variétés, j'ai pu en tester quelques unes cette année et j'avoue avoir été surpris par certaines :
- Asterina, l'une des meilleure pour moi. Très gros fruit, longue période de récolte, très bon rendement, fruit très sucré à maturité et pas besoin d'attendre que le fruit soit mou, goût fruité mais sans plus, grande vigueur du plant.
- Loch Ness, juste derrière Asterina, bien sucrée avec goût plus savoureux, fruits énormes également, faible vigueur.
-Navaho, fruits plus petits, goût excellent (la meilleure de ce point de vue là), sucrée à maturité, mûre érigée donc rendement inférieur à Asterina.
-Apache, fruits un peu plus gros que Navaho, un peu moins savoureux ... bonne quand même.
-Obsidian, pas eu le temps de manger car trop épineuse pour les enfants ... et pour moi, le palissage étant un supplice ...

L'année prochaine je pourrai enfin goûter Grand Chef Joseph dont la vigueur est très impressionnante avec quasi 8 m de pousse pour une branche cette année, une vraie pieuvre à palisser obligatoirement. Il y aura aussi Adrienne, Jumbo et Triple crown normalement.
A+
autrevie a écrit le 13/12/2016 10:03
Excellent ces commentaires ,très rare en réalité ces informations.
Petitniglo a écrit le 13/12/2016 18:08
C'est gentil autrevie mais tout cela reste subjectif, les goûts et les couleurs ... ces commentaires n'engagent que moi. Le sucré dans un fruit est un critère important et comme je ne suis pas un fan des fruits trop acidulés pour ne pas dire acides je sais que pour ces variétés il n'y a pas de soucis à se faire pour celles et ceux qui voudraient manger des mûres de très bonne qualité. Autre critère important c'est la tenue du fruit et la aussi c'est sympa.
Cette année par exemple j'ai dégagé un plant que l'on m'avait donné. Les fruits n’étaient "bons" que lorsqu’ils avaient atteint une mollesse proche de la déliquescence.
Foufouche a écrit le 14/12/2016 22:07
A l'inverse s'il y en a bien une qui est pénible c'est 'Thornless evergreen'.
Elle se ressème naturellement et les semis sont tous identiques (même feuillage ornemental mais en version épineuse, plus proche d'une ronce sauvage que d'un cultivar fruitier. Je retrouve régulièrement des semis à plusieurs dizaines de m du plant à cause des oiseaux et vu le feuillage on ne peut pas confondre. C'est la seule ronce qui me fait ça sur une dizaine de variété, c'est assez curieux et chaque année c'est la même chose depuis 3 ans, ça se ressème de manière ponctuelle. C'est un peu flippant quand même ce côté invasif, ces semis s'implantent aussi bien que la ronce
nouvel azertien a écrit le 18/12/2016 13:32
Il y a sans doute une possibilité de greffer ces semis. En chip budding, en greffe anglaise, en greffe par approche ?

https://www.greffer.net/?p=407

https://www.greffer.net/discussion/viewt...


greffer.net >> Petits fruits