Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

Message
Auteur
Foufouche
Messages : 301
Enregistré le : 06 sept. 2011 23:26
Localisation : Landes

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#46 Message par Foufouche » 13 févr. 2016 20:46

Bref on aurait rien
Oui en monoculture sur x hectares sans aucune biodiversité, de variétés sensibles, sur des sols quasi stériles...

Il faut changer la manière de penser, d'aborder les choses, et le mettre en pratique et ce n'est pas simple mais il y a des solutions, mais elle vont à l'encontre des consciences formatées depuis quelques dizaines d'années par la révolution verte et ses pratiques intensives industrielles qui nourrissent le monde en le détruisant.

Je remet les fameuses vidéos (et il y a en a d'autres) qui apportent quelques éléments de réponse mais surtout un autre regard, celui de l'avenir: (d'ailleurs on y parle de cloque à un moment, hazard ou réalité, la parcelle témoin légèrement traitée était plus impactée par la maladie que la parcelle test sans aucun traitements)
https://www.youtube.com/watch?v=nNKjpXIb1kg
https://www.youtube.com/watch?v=-IxkCrX2hJM
https://www.youtube.com/watch?v=ElWdUzETlYo

Avatar du membre
Bruno
Messages : 1621
Enregistré le : 06 janv. 2008 11:53
Localisation : Solliès-Toucas (Var)

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#47 Message par Bruno » 13 févr. 2016 21:25

Et je rajouterais capocapse de la prune pour les pruniers à part quelques uns comme le reine claude verte.

satya
Messages : 262
Enregistré le : 03 nov. 2011 13:28
Localisation : Aude.. limite Ariége
Contact :

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#48 Message par satya » 13 févr. 2016 22:25

et pour l'abricotier bactériose.... je ne sais pas si vos arbres en sont infecté chez vous mais par chez moi c'est foudroyant!!

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#49 Message par floyd » 13 févr. 2016 22:35

Cette discussion n'a de sens que si les particuliers que nous sommes comprennent que l'intérêt de tous en matière de santé et d'environnement impose de ne plus traiter avec les spécialités phytosanitaires sans avoir conscience des risques.
La critique des professionnels et des industriels de la chimie agricole ne nous exonère pas de cultiver sans phytosanitaire.

Il parait souhaitable également de connaitre et différencier, ce qui est traitement, amendement ou fertilisant, afin de ne pas mettre tout dans le même panier.
Car les ambiguïtés sur le calcium que j'ai lu ici ou là, doivent nous faire réfléchir.

Je ne reviendrai pas sur les recettes dites de grand-mère qu'aucune grand-mère n'a jamais utilisé.
Je rappelle une fois encore que dès le XIXe, nos anciens ont cherché et testé toutes les solutions insecticides à leur portée y compris les plus toxiques style benzène et arséniates en passant plus tard par les organo-mercuriels et les organo-chlorés.
Pour fongicides, la chimie minérale, soufre et bouillie au cuivre, a rapidement montré son efficacité et ses limites si mal maitrisée.

Concernant la cloque, le débourrement approche, il est plus que temps de réfléchir à l'opportunité d'une bouillie bordelaise.
On mettra des cartons sur le sol, sous le houppier afin qu'ils récupèrent les coulures de bouillie, préservant ainsi le sol.

Les maladies bactérienne émergentes n'ont été identifiée que récemment. Difficile de penser que nos bonnes grands-mères leurs auraient trouvé une réponse curative.
La précaution, faut-il le redire, consiste à limiter les apports azotés et l'irrigation quand ils favorisent une croissance trop rapide de pousses trop tendres.
Personne n'aura envie de traiter aux antibiotiques; tous nous savons le risque de voir apparaitre parmi nos bactéries pathogènes des "résistantes" que nul médecin ne saura juguler.

On s'éloigne du sujet, mais nous devons rester vigilant même dans l'urgence.

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#50 Message par François du Perche » 14 févr. 2016 10:07

On mettra des cartons sur le sol, sous le houppier afin qu'ils récupèrent les coulures de bouillie, préservant ainsi le sol.
Cette protection est un peu illusoire, car à la première pluie, une partie de notre traitement partira en terre avec l'eau de pluie qui ruisselle, d'où l'intérêt de trouver un système qui le rende insoluble après quelques heures de séchage.

Ferréol
Messages : 1004
Enregistré le : 12 oct. 2006 22:56
Localisation : Angers (49)/ Les planches en Montagne (39)

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#51 Message par Ferréol » 14 févr. 2016 10:33

Elle n'est pas si illusoire que ça, elle permet quand même d'éviter de répandre dans l'environnement l'excédent de traitement qui aurait fini par terre...

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#52 Message par floyd » 14 févr. 2016 10:37

Nos bouillies sont des solutions ou des suspensions, à base d'eau; elles sont inévitablement lavées par la pluie.
Ce fut l'intérêt des molécules systémiques, qui pénétrant dans les tissus végétaux, y trouvaient une certaine protection.

Je reste dubitatif sur l'emploi d'une dilution de latex; d'abord parce que l'on peut craindre qu'elle obture les stomates sous-folliaires et ensuite parce qu'il faudrait connaitre la vitesse de dégradation du film et l'évolution des produits de cette évolution. A chaque fois qu'un mélange est réalisé, on doit s'assurer que l'effet curatif n'est pas contrecarré par des effets secondaires négatifs.

Enfin, une pulvérisation à grande échelle n'aura-t-elle pas d'effets pervers sur l'environnement au sens large?

Foufouche
Messages : 301
Enregistré le : 06 sept. 2011 23:26
Localisation : Landes

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#53 Message par Foufouche » 14 févr. 2016 15:13

Puceron, carpocapse, cochenilles, chenilles en surnombre ect ne sont que le signe extérieur d'un manque de résilience écologique d'un verger. La diversité et la complémentarité des organismes présents dans un milieu sont les garant d'un meilleur "auto-entretien" de l'écosystème. C'est peu être caricatural mais bel et bien une réalité si l'on tient compte des brides d'expérience menée ci et là. Les pathologie cryptogamiques le sont certainement aussi dans une moindre mesure.
La critique des professionnels et des industriels de la chimie agricole ne nous exonère pas de cultiver sans phytosanitaire.
Et pourquoi pas? A plus forte raison en tant qu'amateur, en tout cas j'ai envie de croire à cela.
Pour l'ensemble des professionnels le zéro phyto risque d'être difficile, voir impossible pour encore bon nombre d'année vu la qualité de produit requise..mais comme il ne faut jamais dire jamais, d'autant que certains en sont quasiment à ce stade.
C'est peu être utopiste et extrémiste que l'envisager, mais ne serait-ce tout simplement pas la réponse la plus élaborée, visionnaire et à la fois la plus primitive que de pratiquer des méthodes culturales qui s'inspirent, utilisent, maîtrisent en quelque sorte l'incroyable complexité de la nature (qui reste, même si on en connaît les grandes lignes, encore à décrypter profondément pour mieux l'utiliser dans cet objectif). Vouloir se priver d'une aide phyto (si tant est que l'on utilise les bons produits respectueux) n'est peu être pas judicieux mais cela n’émane pas forcément du refus du progrès, au contraire. Pour cela il faut aussi utiliser la recherche dans l'objectif de meilleures variétés notamment plus résistantes aux maladies cryptogamique, c'est un autre outil à diposition.
La précaution, faut-il le redire, consiste à limiter les apports azotés et l'irrigation quand ils favorisent une croissance trop rapide de pousses trop tendres.
Ou comment se créer les conditions de la nécessité de traitements phytosanitaires.
satya a écrit :et pour l'abricotier bactériose.... je ne sais pas si vos arbres en sont infecté chez vous mais par chez moi c'est foudroyant!!
Pareil que toi Satya!
C'est le seule espèce (et dans une moindre mesure le plaqueminier et murier à la plantation) qui me pose des problèmes insolvables sur l'ensemble de mon verger (150 arbres). A part essayer des cultivars différents, greffer sur montclar, rubira en préventif, tailler en vert pour aérer et renouveler le bois , planter à des emplacement idéaux, j'ai l'impression qu'il n'y a pas grand chose à faire contre lorsque l'on ne traite pas. 10/20% max de mes plantations d'abricotiers perdurent plus de 4/5 ans, outch.

A la fin de cet exposé d'E. Leterme on apprend qu'un entomologue à répertorié 89 auxiliaires différents en 3h de comptage, pas mal pour une simple haie... que certaines coccinelles sont spécialisés dans les spores de mildou et cloque etc... que dans leur parcelle témoin qui subissent quelques traitements les arbres sont plus sensibles aux maladies que dans leur parcelles test sans traitements, de quoi se poser quelques questions. C'est très intéressant
https://www.youtube.com/watch?v=a7Id6NMEm5c

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#54 Message par floyd » 14 févr. 2016 15:30

Foufouche a écrit :... que certaines coccinelles sont spécialisés dans les spores de mildou et cloque etc... que dans leur parcelle témoin qui subissent quelques traitements les arbres sont plus sensibles aux maladies que dans leur parcelles test sans traitements, de quoi se poser quelques questions.
Certainement! :clap:
Il y a la des champs énormes en botanique et en entomologie à explorer. Une urgence qu'on peut qualifier de vitale.

A nouveau, botanistes et entomologistes devront ré-apprendre à se rendre utile aux arboriculteurs.
Ces derniers ne s'étaient jusqu'à une époque encore récente, inquiétés uniquement des ravageurs et des mauvaises herbes.

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#55 Message par François du Perche » 14 févr. 2016 17:46

Effectivement, l'utilisation raisonnée des auxiliaires est certainement LA solution.
Pour répondre à Floyd sur la biodégradabilité du sikalatex, voici la fiche H&S anglaise qui dit au §12 qu'il est "readilily" (très rapidement) biodégradable.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... T1RZtHnOqg
Ne pas oublier que le sulfate de cuivre, lui, n'est pas du tout biodégradable.

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#56 Message par floyd » 14 févr. 2016 21:28

La spécialité est aussi donnée comme" The product may be harmful to aquatic organisme." c'est à dire nocif pour les organismes aquatiques.
Voilà une autre forme potentielle de pollution.

Avatar du membre
alias
Messages : 475
Enregistré le : 26 févr. 2008 21:09
Localisation : bouches du rhone

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#57 Message par alias » 14 févr. 2016 21:46

J'ai énormément de coccinelles et les pucerons ne sont plus un problème, depuis longtemps.

Les usines pétrolière à 10 km polluent tout alors le bio part chez moi , on oublie.
Une belle terre comme celle qu'on voit dans les reportages sur le jardinage, c'est impossible chez nous, pas de vers de terre.
Mes vers de terre sont tous dans mon composteur et sous mes pots car ailleurs le sol est trop dur, c'est du caolin en décomposition commençant à précipiter en roche mère.
J'ai 10 cm de terre arable riche en sable. Ph= 8.3

Avoir une bonne terre avec une biodiversité riche , c'est une utopie irréaliste .

Si on veut manger des fruits bons et le moins polluer que possible c'est de se les faire pousser malgré des contraintes très fortes.

Le fredon , je connais très bien et par chez moi, il parle pas de la même façon et ils ont plus de souci de nuisible. Le latex j'y crois pas trop sur la pollution du sol.


Je suis un partisan du zéro phyto car ça va obliger les firmes à sortir de leur placard , les produits naturels qui cachent depuis très longtemps et les homologués en moins de 6 mois.

Contre la bactériose ou monilia sur abricotier, il faut planter des variétés de type cot. Elles sont plus résistantes voir insensibles.

satya
Messages : 262
Enregistré le : 03 nov. 2011 13:28
Localisation : Aude.. limite Ariége
Contact :

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#58 Message par satya » 14 févr. 2016 21:50

alias a écrit :Contre la bactériose ou monilia sur abricotier, il faut planter des variétés de type cot. Elles sont plus résistantes voir insensibles.
C'est ce que j'avais lu, mais en général elle sont sous C.O.V. et j'ai du mal a acheter des arbres

Les fruits sont ils bon?

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#59 Message par François du Perche » 14 févr. 2016 21:59

La spécialité est aussi donnée comme" The product may be harmful to aquatic organisme." c'est à dire nocif pour les organismes aquatiques.
Voilà une autre forme potentielle de pollution.
Le sulfate de cuivre est très toxique pour les organismes aquatiques, il est irritant pour les yeux, etc
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... 00EGPqZ76Q
Le latex à côté, c'est un produit bien inoffensif. Se souvenir de la parabole de la paille et de la poutre :)

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

Re: Problème en France avec la cloque , Pourquoi?

#60 Message par floyd » 14 févr. 2016 22:24

Certes François, c'est d'ailleurs grâce aux producteurs bio et aux viticulteurs que l'on consomme tant de spécialités au cuivre, en France.
Mais pour l'instant le latex n'a pas d'autorisation de mise sur le marché en tant qu'adjuvant pour la protection phytosanitaire des cultures.

La grande marque de produit du bâtiment que tu citais, a elle, les moyens de financer études et homologations, pour en tirer chiffre d'affaires et bénéfice.
Voilà bien un paradoxe étonnant qui prend le contre-pied des déclarations et désinformations habituelles du lobby écolo anti-pesticides.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré