Bouturage, le pêcher et nectarinier?

greffer.net >> Pêcher et nectarinier

Alcedo a écrit le 11/01/2010 11:15
Bonjour,


Par expérience bouturage, le pêcher et nectarinier? Oui, pourquoi pas? C ést simple comme bonjour.
Voici le résultat l' été passé.

Une explication détaillé texte en français suivre, chacun qui s'íntéresser mettre moi au courant.
Salut, Alcedo - Pays-Bas








]
Eric a écrit le 11/01/2010 13:16
Je savais que les neerlandais avaient la main verte et je vois qu Alcedo
confirme leurs reputations . Ces photos sont tout a fait interessantes.
Je serait tres interesse que vous nous fassiez part de votre technique.
argos31 a écrit le 11/01/2010 14:27
Salut Alcedo - Trés belles boutures tres bien racinées - J'avais lu quelquepart que même l'INRA n'avait trouvé que une seule variété d'amandier qui pouvait se bouturer et encore trés difficilement =C'est dire que tu m'intéresses
youcef a écrit le 11/01/2010 16:56
bienvenu Alcedo
: de quelle variété de pecher s'agit il ?
alias a écrit le 11/01/2010 19:34
Il s'agit d'une bouture en vert semi aouté, la est peut etre la clé.
Alcedo a écrit le 12/01/2010 00:33
Salut youcef,


variété différent, Springcrest, Dixired, O'Henry tous ensemble couronné de succes
alias a écrit le 12/01/2010 08:15
Le mise en bouture a été faite quand?
Sarcé a écrit le 12/01/2010 16:56
avec ou sans utilisation d'hormones de bouturage ?


bravo pour le résultat
patrice a écrit le 12/01/2010 19:31
Le mise en bouture a été faite quand?


Il dit que c'est l'été, mais cela n'indique pas précisement si c'était herbacé ou semi-herbacé.

Je rajoute une question : vu que c'est herbacé ou semi-herbacé, c'est généralement sous cloche : donc quels traitements pour éviter les maladies cryptogamiques?
Eric a écrit le 15/01/2010 15:04
@ Alcedo
A quand la suite de la technique de bouturage ?
Tu nous a mis l eau a la bouche .En tout cas t as
excite ma curiosite et j ai hate que tu nous fasse
part de cette technique .
Alcedo a écrit le 21/01/2010 15:45
Bonjour á tous,
Voici l'explication, texte original traduit par Eric (merci beaucoup)

Le Bouturage des pêchers

Pourquoi est-il si difficile d'obtenir des boutures semi-herbacées de Prunus Persica ?

La recherche d'une solution pour ce mode de propagation est pour moi d'un grand intérêt.
La difficulté pour un amateur d'y arriver m'a motivé pour résoudre cette difficulté.
Comme vous pouvez le constater, j'ai finalement réussi. Cette technique est applicable aux
boutures difficiles .

Voici expliqué comment bouturer des plantes réputées difficiles comme par exemple :
Amandiers, Pêchers, Cerises etc...

Dans ma région (climat Néerlandais) la période la plus favorable se situe entre la
mi-Juillet à la mi-Août

Matériel

Un fil métallique (très mince)
Un grand vase en verre 50 cm (cloche)
Terre de bouturage (aérée)
2 Pots transparents (pots pour orchidées)
Clonex (gel) une puissante hormone de bouturage ou l’équivalent en poudre.
Couteau tranchant.

La technique est assez simple, mais une connaissance minimum des plantes est recommandée.

Méthode

Choisissez un rameau jeune, vigoureux et en santé d'environ 20 cm
(semi-herbacé).
Maintenant, utilisez du fil métallique et enroulez le 2 cm au-dessous
d’un bourgeon. Serrez fermement le fil autour de la bouture pour qu'il étrangle l'écorce.
Attention de ne pas blesser l'écorce, cela ferait une entrée pour les bactéries.
Laisser le fil de fer en place durant une semaine.

Après une semaine, coupez le rameau de l’arbre avec un couteau
désinfecté.

Pensez à couper le rameau sous le fil de fer. L'étranglement par le
fil de fer, a empêché la descente de la sève. Provoquant une
accumulation d'auxine à ce niveau.
D'après moi, c'est la clé de la réussite. Les essais qui ont été effectués sans l'étranglement par le fil de fer ont échoués.
Réduire de moitié les feuilles avec des ciseaux , ceci pour éviter la
déshydratation. Maintenant, coupez le bas de la bouture avec le morceau
de fil, et entaillez l'écorce des deux côtés sur environ 1 cm.
Appliquez un peu de Clonex sur les entailles, cela fera une stimulation
supplémentaire pour provoquer l'enracinement .

Plantez les boutures en pot, enfoncez les de 5 cm. Trois boutures par pot,
humidifiez les modérément.
Pour maintenir un taux d'humidité élevé, je ne peux pas utiliser de
machine à fumée mais un pulvérisateur à jet et protéger les boutures
dans un grand vase (c'est ma cloche).
Maintenez le terreau humidité et déposez les boutures dans un endroit
assez éclairé, mais jamais au soleil.

Faire du brouillard régulier, et choisir une place à l’ombre mais lumineuse.
Pour prévenir les maladies fongiques je n’utilise rien, cela n'est pas utile.
Je ne considère pas qu'il soit nécessaire d'utiliser un anti-fongique
n'ayant pas encore eu ce problème.
La formation des racines est rapide. Après trois semaines, les racines sortent et sont visible à travers le pot .

Ensuite transplantez les boutures avec soin et protégez les contre la déshydratation durant une semaine avec un morceau de plastique.

Une certaine connaissance de la botanique nous apprend que les plantes
ont une double circulation de la sève. L'une montante, l'autre descendante .
Eh bien, grâce à la photosynthèse, les feuilles produisent une hormone : l'auxine. Cette hormone se déplace vers le bas. Via la sève descendante
l'auxine se déplace vers le bas par l'écorce .
L'un des effets organogènes le plus marquant de l'auxine est son pouvoir
rhizogène : appliqué à des concentrations assez fortes, l'auxine provoque
l'apparition de racines en particulier. Auxine que nous avons besoin
d'essayer de concentrer dans un seul endroit. Il s'agit d'un des bourgeons
foliaires. Le fil de fer atteint le résultat souhaité. L'auxine stimulera la
formation des racines.

La sève remontante va passer par la moëlle du rameau vers les feuilles
et n'est donc pas bloquée par le fil de fer.
Cette technique présente des similitudes avec le système de marcottage,
l'on y retrouve une blessure de l'écorce .

Voila c’est tout. succès en essayant.

Cordialement, Alcedo
youcef a écrit le 21/01/2010 16:59
chapeau et grand merci alcedo.
je vais l'essayer sur les amandiers cette année.
alias a écrit le 21/01/2010 18:52
C'est vraiment intéressant.
argos31 a écrit le 22/01/2010 18:59
Bravo Alcedo !!!! L'éxplication me semble parfaite =Voilà qui révolutionne la bouture - Merci Eric pour la traduction
autrevie a écrit le 02/02/2010 14:50
patrice a écrit le 02/02/2010 16:56
La deuxième photo du tutoriel a disparu...

Merci de poster les photos via le bouton "télécharger une image" plutot qu'un site internet tiers. Merci.

(si photo grande, me contacter pour que je la passe en force).
lapoteri a écrit le 02/02/2010 17:25
MERCI ALCEDO
kakou13 a écrit le 04/02/2010 09:20
bonjour ALCEDO

cette experience est tres interressante
je souhaiterais savoir si au moment du bouturage , vous enlevez le fil de fer pour le mettre en atmosphere humide dans du terreau
pendant la periode du bouturage en pot la temperature est elle influente
quelle est la temperature a ne pas depasser ?
Alcedo a écrit le 04/02/2010 13:15
Salut Kakou,

Quelle est votre question exactement? concerne la temparature?
Ce qui est normal depuis 20-25ºC.
Coupez l'extrémité de la bouture avant le fil de fer.

Maintenez le terreau humidité et déposez les boutures dans un endroit
assez éclairé, mais jamais au soleil.
Faire du brouillard régulier, et choisir une place à l’ombre mais lumineuse.
Aérez régulièrement la cloche (pendant plusieurs minutes chaque jour)



ddev a écrit le 04/02/2010 14:15
J'ai hâte d'essayer à la belle saison.

Sur qu'elle variété avez-vous testé ?
(sous entendu, existe-t-il des variétés plus approprié à ce genre de bouture)


greffer.net >> Pêcher et nectarinier