hormone de bouturage

greffer.net >> Olivier

habib106 a écrit le 29/05/2015 12:01 (ref msg # 48640 )
Bonjour,

merci de m'informer Est ce que l'utilisation des hormones de bouturage sont nécessaire pour les bouture des oliviers, des vignes et des grenadiers quel sont les noms de ces hormones


merci d'avance
diospyros a écrit le 29/05/2015 22:06 (ref msg # 48644 )
Pour les vignes et les grenadiers, aucun besoin d'hormones ça se bouture très bien tout seul.... Pour l'olivier aucune idée, je n'ai jamais reproduit mes oliviers par bouturage!
Bruno a écrit le 30/05/2015 07:22 (ref msg # 48646 )
L'olivier est en effet plus difficile à bouturer que la vigne ou les grenadiers. L'hormone de croissance est à mon avis utile dans ce cas.
habib106 a écrit le 01/06/2015 10:02 (ref msg # 48671 )
merci beaucoup
Eric a écrit le 01/06/2015 13:27 (ref msg # 48673 )
Je suis un fervent adepte du clonex.

Je l utilise meme pour le lierre. Le lierre n en as pas besoin. Cependant , sans clonex les racines ne font que 5 mm apres 1 mois.
Avec clonex elles font entre 2 et 4 cm. Aussi pour moi il n y a pas photo. Ce n est pas indispensable , mais c est bien pratique .
habib106 a écrit le 01/02/2016 12:01 (ref msg # 50974 )
Bonjour,

j'ai lu quelques articles concernant le bouturage des oliviers en utilisant de l’aspirine

c'est quelqu'un à déjà essayé merci de me donner la méthode (durée de trempage de la bouture dans l'hormone, la quantité d'eau pour un comprimé de 400mg, ....)
nouvel azertien a écrit le 01/02/2016 20:05 (ref msg # 50979 )
On peut également utiliser du miel.

J'ai également vu (pour le rosier) l'utilisation du sucre glace.

Utiliser une bouteille en plastique (bouturage à l'étouffée)
(à l'ombre).
floyd a écrit le 01/02/2016 20:32 (ref msg # 50980 )
Toutes ces recettes de "bonne réputation" ont en commun de ne pas être documentées avec sérieux; inutile de demander des doses, des durées, ou autres paramètres.
Avec les spécialités du commerce à base d'hormones diverses, il est déjà difficile de répondre avec précision…

On essaie en consignant le maximum d'informations; peut-être, un jour, il sera possible d'émettre une prescription plausible si le sucre ou l'aspirine se révélaient efficaces.
Ferréol a écrit le 01/02/2016 23:20 (ref msg # 50988 )
Et en attendant, les hormones efficaces pour induire la production de racines (rhizogénèse) sont de la famille des auxines:
- acide naphtalène acetique (ANA)
- acide indole butyrique (AIB)
- acide indole acétique (AIA)

D'autres auxines sont utilisées à forte concentration comme désherbants sélectifs car plus toxiques sur les dicotylédones que sur les monocotylédones :
-l'acide dichlorophénoxyacétique (2,4-D)
-l'acide trichlorophénoxyacétique (3,4,5-T)
A noter que le mélange des deux, mal raffiné et contenant plein de dioxines était vendu par Monsanto et Dow Chemical dans des futs identifiés par deux bandes orange qui lui ont donné le nom d'agent orange, très utilisé par l'armée américaine au Viet-Nam...
clow a écrit le 01/02/2016 23:45 (ref msg # 50989 )
Pour habib106 j'avais lu quelque part que l'aspirine avait été découverte grâce à l'eau de saule, en effet il est dit l'eau de saule qui est une décoction de feuilles et branche de saule est semblable à l'auxine et favoriserais le bouturage en favorisant la rhizogenèse, il est par ailleurs dit que l’aspirine (acide acétylsalicylique) est un dérivé de (l’acide salicylique) produit par le saule et divers autres plantes.

Peut être est-ce une des raisons d'une possible utilisation de l'aspirine comme hormone de croissance.
Ferréol a écrit le 02/02/2016 09:51 (ref msg # 50994 )
Ceci nécessite un petit débroussaillage à mon avis:
- l'acide salicylique est bien présent dans le saule, l'infusion d'écorce de saule est bien un remède connu depuis longtemps contre les fièvres. L'acide acétylsalicylique (principe actif de l'aspirine) est bien un dérivé de l'acide salicylique.
- l'eau de saule est bien l'ancêtre des hormones de bouturage.

L'acide salicylique a bien un rôle d'hormone dans la plante mais n'est pas directement lié à la rhizogénèse (enfin, je n'ai jamais lu d'étude allant dans ce sens, mais je n'ai pas la science infuse). Il est en revanche lié aux réactions de défense et peut en ce sens favoriser la réussite du bouturage.

Je pense qu'il ne faut pas mélanger les deux. L'eau de saule contient peut-être de l'acide salicylique mais elle contient masse d'autres choses, dont notamment des auxines, qui, elles, sont bien reconnues pour améliorer le bouturage.
floyd a écrit le 02/02/2016 09:58 (ref msg # 50996 )
La "théorie de l'eau de saule" est largement partagée sur la toile et soutenue par l'article wiki suivant:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Eau_de_sau...

Voici l'auxine:
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/41/IAAII.png/220px-IAAII.png


Voici l'acide acétylsalicylique:
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b5/Salicylic_Acid.svg/363px-Salicylic_Acid.svg.png
Bruno a écrit le 02/02/2016 14:37 (ref msg # 51000 )
C'est la formule de l'acide salicylique et non acétylsalicylique.
Il existe une petite erreur dans le site https://fr.wikipedia.org/wiki/Eau_de_sau.... L'aspirine n'est pas un anticoagulant, mais un antiagrégant plaquettaire.
Ferréol a écrit le 02/02/2016 23:12 (ref msg # 51013 )
Si c'était la seule erreur de cette page...

Cette partie là:
"Il a été prouvé que l’acide salicylique permet de bloquer la réponse à une blessure provenant de l’acide abscissique. L’acide abscissique est une hormone de stress libérée par toutes les plantes en réponse à une blessure ou une maladie ; il induit la fermeture rapide des stomates et la « fermeture » des secteurs blessés de la plante.

En freinant cette réaction, l’acide salicylique empêche l’assèchement de la plante et lui permet de guérir en produisant de nouvelles racines."

explique tout et son contraire en même temps...
nouvel azertien a écrit le 01/04/2016 00:49 (ref msg # 52198 )
Bouturage de l'olivier : Plus de succès pour le bouturage au printemps et en été (80 %)
en hiver : seulement 20 % à 30 % de réussite.


greffer.net >> Olivier