Bouturage de l'olivier

greffer.net >> Olivier

arashi07 a écrit le 10/11/2008 21:39
Bonjour,
j'aimerais avoir quelques tuyaux pour bouturer l'olivier (j'ai déjà fait le tour des sites qui l'expliquent)
je voudrais savoir s'il y a des variétés plus difficiles à multiplier que d'autres.
Tout ceci dans le but de sauvegarder des variétés identifiées rares.
merci
patrice a écrit le 11/11/2008 06:45
En attendant qu'une personne expérimentée te réponde, voici un peu de lecture :

http://pagesperso-orange.fr/scanice/oliv...
claudeduvar a écrit le 11/11/2008 09:23
es tu allé sur le site de l' AFIDOL

http://www.afidol.org/

il y a un forum de très bonne qualité, tu peux aussi les joindre ou te rapprocher de ton groupement oléicole du département voir de la chambre d'agriculture.
oui il y a des variétés qui se bouturent mal, maintenant que les plants sont tous issus de boutures herbacées il y a des variétés qui ne sont pas commercialisées pour cette raison.
je te recommande pas la récupération de souchets car s'agissant de vieilles variétés si elles sont greffées tu vas multiplier le porte greffe.
pourquoi ne pas les greffer? on gagne du temps.
sinon le plus sur c'est de prélever en février des branches de gros diamètres 8cm pour 1m de long environ et de les enterrer dans une terre fine 2/3 dans la terre 1/3 en surface et butter complétement.
ddev a écrit le 11/11/2008 12:42

sinon le plus sur c'est de prélever en février des branches de gros diamètres 8cm pour 1m de long environ et de les enterrer dans une terre fine 2/3 dans la terre 1/3 en surface et butter complétement.


Oui, voir des sections comme le petit doigt et de 30 cm mini
prélevable en "toutes saisons" (au moins jusqu'a septembre)
dans du sable fin léger humide.
arashi07 a écrit le 14/11/2008 08:32
ok merci.
si je comprends bien, il vaut mieux bouturer des grosses sections, à la manière du saule.
TheChti a écrit le 13/08/2009 12:49
En corollaire, il faut donc comprendre que l'olivier se bouture très bien ?

Claudeduvar se pose la question, parfaitement légitime quand on est du sud, du pourquoi de la bouture plutôt que la greffe. En ce qui me concerne, je n'ai qu'un seul malheureux olivier tout petit encore et je veux bien greffer, mais encore me faut-il un sujet PG ... Ca n'est pas le cas et nous n'avons pas ici d'olivier qui pousserait spontanément dans le jardin (j'ai des frênes par contre, si quelqu'un en veut ... ). Et puis la variété m'importe peu car si l'olivier pousse relativement bien par chez nous (mine de rien), il ne donnera en revanche jamais d'olive, le climat n'est tout de même pas assez chaud. Sauf en 2003 lors de la canicule, là il y a eu des olives (dixit un spécialiste, je n'ai pas vérifié).

Pour l'instant j'en suis à la phase ou j'essaye de me procurer de l'olivier comme porte greffe, si possible en évitant d'aller en acheter dans une jardinerie
JM a écrit le 16/08/2009 10:51

pourquoi ne pas les greffer? on gagne du temps.


Comment produis tu tes porte-greffe ? Le semis de noyaux d'olives n'est pas évident semble t-il (je n'ai pas essayé) et je n'ai jamais vu de régénération abondante sous un olivier.

Je vais essayer sur frêne en placage, ça ne manque pas.

Comment greffes tu à rameaux : Récolte en hiver et mise au frigo des rameaux ? Protection contre la déshydratation ? On greffe en mai comme pour les placages ? (j'ai essayé début juillet, ça a séché)
bourru a écrit le 16/08/2009 11:24
Oui l'olivier se bouture.
Les pépinières spécialisées n'utilisent plus le greffage.
La plupart, boutures herbacées sous mist.

L'ersatz, pour l'amateur, est la serre du pauvre :
bouteille à eau minérale de 5l,, coupée horizontalement sous un méplat, de façon que la partie supérieure (avec son bouchon bien sûr) puisse s'emboîter hermétiquement.
Substrat le plus pauvre et le plus drainant possible. très mouillé mais sans eau stagnante.
En plein soleil, sur pierre chaude.
La buée sur les parois fait double office, léger ombrage et témoin du taux d'humidité (saturation) qui doit rester maximum pour copier le mist.
Matériel: extrémité de pousses de l'année, ne conserver que deux feuilles

Réussite environ 50% sous 30 jours (les pros, avec des équipements très adaptés avoisinent le 100%)

Attention: un peu de perte à la transplantation, équivalente au passage d'hydroponique à terre normale
TheChti a écrit le 16/08/2009 12:43
Qu'est ce qu'un mist ?

Sol pauvre jusqu'à quel point ? Du simple sable ?
bourru a écrit le 16/08/2009 13:16
Salut le Chti,

15 pour toi, je me suis laissé prendre à parler patois!
J'aurais du écrire brouillard artificiel
Substrat pauvre >>> sable de rivière ou vermiculite ou poudre de pouzzolane. C'est d'ailleurs vrai pour toutes les boutures:
Il faut qu'elles aient faim pour lancer des racines qui iront chercher à manger! le plus loin possible, sans quoi tu vas faire des Tanguy
Pardon pour cet anthropomorphisme
patrice a écrit le 30/08/2012 08:00
Sur ce site, un tableau des taux de réussite obtenus, avec chaque variété testée, par bouturage semi-ligneux (mais une majorité de variétés étrangères, seulements quelques françaises, les plus connues)

http://bouturage.blogspot.fr/
mickatoulon a écrit le 22/01/2018 11:09
Bjr
Je me lance dans le bouturage d olivier
Bouteille 5 litres perlite et terreau
Resultat j espere au printemps


greffer.net >> Olivier