Résistance au froid de l'olivier

Message
Auteur
Avatar du membre
Alex
Messages : 1003
Enregistré le : 15 sept. 2006 10:14
Localisation : Haute Normandie - USDA 8a

Résistance au froid de l'olivier

#1 Message par Alex » 31 août 2007 11:27

Je voudrais planter un olivier à la maison, plus les fruits que pour l'huile, mais mon crtière principal serait la rusticité.

De ce que j'en ai lu, Olea europaea 'Frantoio' , 'Maurino', 'Leccino' et 'Moraiolo' seraient les plus résistants au froid...

Une expérience à partager ?

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8767
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#2 Message par patrice » 31 août 2007 11:34

Le plus rustique des oliviers à priori référencée est la variété moufla (syn. Mouflal)
(annoncée -20° à -25°c)

Vigueur moyenne.
Fruit ovoide.
Mise à fruits rapide.
Faible tendance à l'alternance.
Usage : huile.
Maturité : premiere quinzaine de décembre.

Disponible à la pépiniere de la Vallée de l'Huveaune me semble t il... .
Modifié en dernier par patrice le 31 août 2007 11:38, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Alex
Messages : 1003
Enregistré le : 15 sept. 2006 10:14
Localisation : Haute Normandie - USDA 8a

#3 Message par Alex » 31 août 2007 11:38

-25 °C :shock:
Je ne pensais pas qu'il existait des variétés si rustiques, merci beaucoup ! Et le plus rustique des oliviers "à fruits" ?

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8767
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#4 Message par patrice » 31 août 2007 11:52

Je suppose qu'il faut un ensemble d'elements, telle une culture sur butte hyper drainante...

Je n'ai que de la doc sur les principales variétés francaises.

Voici les variétés réputées résistantes au gel qui sont "à fruits" (mais je n'ai pas la valeur de résistance).

Aglandau (huile et olives vertes)
Cayet roux (huile et olives vertes)
Grossanne (huile et olives noires)
Olivière (huile et olives noires)
Tanche (huile et olives noires)
Verdale de l'Herault (huile et olives vertes)
Pointue de l'Ardèche (huilet et olives vertes)
Ubac (huile et olives noires)
Verdale des Bouches du Rhone (huile, olives vertes, olives noires)

Source "Identification et caractérisation des variétés d'Olivier cultivées en France, Editions naturalia".

La plupart de ces variétés sont disponibles aux pépinieres REY (pas de VPC hélas), ou voir sur pommiers.com

Avatar du membre
Alex
Messages : 1003
Enregistré le : 15 sept. 2006 10:14
Localisation : Haute Normandie - USDA 8a

#5 Message par Alex » 31 août 2007 11:53

Merci, je vais "potasser" un peu tout ça :D

Avatar du membre
claudeduvar
Messages : 522
Enregistré le : 31 mai 2007 09:15
Localisation : var

#6 Message par claudeduvar » 31 août 2007 13:12

les variétés françaises voyagent mal, résistantes au froid, productives ds leurs zones elles se comportent differement ailleur, les plus plastiques se sont les italiennes mais la résistance au froid n'est pas exceptionnele de plus tout dépend de la "brutalité du froids" et sa durée ,de manière réaliste pour un froid progressif -17 est la limite. contrairement à ce que vous lirez le bouteillan sortie de son village AUPS est décevant même si c'est vrai il résiste bien au froid, aglandau dans les basses alpes est celui qui lors du gel de 1956 a le mieux résisté

Avatar du membre
Alex
Messages : 1003
Enregistré le : 15 sept. 2006 10:14
Localisation : Haute Normandie - USDA 8a

#7 Message par Alex » 31 août 2007 13:16

Merci !

Voir aussi le tip de la coplfr Variétés d'olivier résistant au froid : http://66.102.9.104/search?q=cache:a0l5 ... cd=1&gl=fr

Extrait : Trois variétés de développement moyen, 'Aglandau', 'Bouteillan', 'Frantoio', et une quatrième, 'Tanche', qui forme un arbre de grand développement.
Mais d'après l'un de nos confrères, la variété la plus rustique est 'Moufla' (appelée aussi 'Mouflal'), originaire de l'Hérault, en France, qui résiste à - 23°C en plant adulte. Elle est en outre adaptée aux conditions humides et de faible luminosité dans lesquelles elle se développe correctement.

agitatov
Messages : 26
Enregistré le : 11 juin 2007 09:33

#8 Message par agitatov » 21 janv. 2008 09:13

patrice a écrit : La plupart de ces variétés sont disponibles aux pépinieres REY (pas de VPC hélas), ou voir sur pommiers.com
Hélas, pas de vpc non plus chez la pépinière de la vallée de l'Huveaune, donc pas facile de se procurer de la Moufla.. :?

Certaines des variétés rustiques citées plus haut sont disponibles chez Baumaux depuis peu au prix de 22€ (Aglandau, Cayon, Bouteillan...), autre Source: les pépinières Bachès

A+

autrevie
Messages : 1919
Enregistré le : 15 janv. 2007 22:12
Localisation : Morvan 71 cote d'or France zone6
Contact :

#9 Message par autrevie » 21 janv. 2008 09:17

pas de VPC chez l'huveaune?pour l'olivier peut etre(je n'en sais rien)mais pas pour le reste il expedit,ho oui,j'en recois et les plantes sont bonne.

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8767
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#10 Message par patrice » 21 janv. 2008 09:19

Je confirme que l'Huveaune fait de la VPC. Si ce qui est demandé est expédiable bien sur.

agitatov
Messages : 26
Enregistré le : 11 juin 2007 09:33

#11 Message par agitatov » 21 janv. 2008 09:29

patrice a écrit :Je confirme que l'Huveaune fait de la VPC. Si ce qui est demandé est expédiable bien sur.
Ah, ça c'est une bonne nouvelle - merci :)

TheChti
Messages : 873
Enregistré le : 04 févr. 2008 18:42
Localisation : Lille et Arras

#12 Message par TheChti » 05 févr. 2008 14:17

Ici j'ai un "Olea Europaea" (je ne suis pas spécialiste mais à mon avis "olivier européen" ça ne doit pas vouloir dire grand chose mais je ne fait que lire l'étiquette) encore en pot, il a très bien tenu à l'abri du vent dominant derrière la maison.
Par contre les vendeurs précisent bien qu'à la différence des figuiers, les oliviers plantés dans le Nord de la France (où ça démarre? Nord de la Loire? Nord de Paris?) ne doneront d'olives qu'exceptionnellement, lors de canicules comme en 2003 par exemple.

Avatar du membre
floyd
Messages : 5720
Enregistré le : 25 janv. 2008 10:03
Localisation : le Mans

#13 Message par floyd » 05 févr. 2008 14:41

Bonjour à tous,
Comme je n'y connais rien je reviens sur les fondamentaux:
Résistance au gel de l'olivier?
1/ les racines, drainage et paillage.
2/ tronc et branches, brise-vent, exposition sud-ouest, voile d'hivernage,
3/ fleurs, variétés à floraison tardive après les gelées,
4/ fruits, taille de fructification, élagage pour plus d'ensoleillement
5/ fertilisation P et K .

J'en oublie?

Avatar du membre
JM
Messages : 1229
Enregistré le : 04 févr. 2006 19:47
Localisation : Gironde

#14 Message par JM » 05 févr. 2008 18:52

Pour les fleurs, ça va, ça fleurit vers le mois de mai les oliviers.
Ici à Bordeaux, c'est la grande mode, surtout des "centenaires", sauvagement extraits de leur terre rouge hispanique.
J'ai déjà vu des oliviers de "rond-point" plantés depuis quelques années couverts d'olives. Ce n'est pas abondant tous les ans. Il faut penser à autre chose que le climat aussi pour avoir des olives : ils aiment bien être au moins deux ! :wink:

La végétation de Bordeaux se "méditerranéise" : oliviers, grenadiers, lauriers-rose, lagestroemias, néfliers du Japon, phoenix, washingtonias, butias et autres palmiers, bougainvilliées ...

N'oublions pas non plus que la zone de l'olivier a évolué dans l'histoire : au Moyen-Age son aire s'étendait vers le Lauragais aux portes de Toulouse. J'ai même lu, je ne sais plus où, qu'on en cultivait dans la région d'Angers durant la période chaude du Moyen-Age (info ou intox ?).

Au XVIIIème, l'administration encourageait la plantation de fruitiers méditerranéens dans les vignobles du Sud-Ouest (cf E. Leterme), les oliviers ont disparu, il reste les figuiers, les grenadiers et quelques amandiers.

Avatar du membre
claudeduvar
Messages : 522
Enregistré le : 31 mai 2007 09:15
Localisation : var

#15 Message par claudeduvar » 05 févr. 2008 21:28

dans le sud est le dernier ours ( brun) a été tué en 1750. comme quoi et des oliviers ils y en a depuis pas mal de temps ( colonie grecque).
JM a raison il est monté haut l'olivier, region de lyon , le sud ouest et.. le grand sud ouest, le froid lui est necessaire même. la haut c'est plus la lumière qui lui manque comme l'amandier.en 1709 tous périrent en provence, idem 1789( famine et révolution). il peut résister ( sérieusement selon variété) maxi -17°C à condition que le froid soit progressif, que le sol ne soit pas détrempé avant et qu'il ne soit pas en sève ce qui était le cas en 1956 aprés un mois de janvier trés doux.
bon en avoir un, faire un essai c'est pas chercher à en vivre on est bien la pour ça non!
sol drainé, éviter les couloir de vent, pas de fertilisation excessive.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré