NOYER qui pleure

greffer.net >> Noyer

mathieu a écrit le 31/05/2013 14:08 (ref msg # 40507 )
Bonjour à tous:
Il y a environ 15 jours j'(ai greffé en couronne 4 noyers sauvages (francs) installés depuis 4 ans .Apres les avoir coupé
à 1,50 ml du sol j'ai greffé 2 greffons de franquette par arbre.
3 sujets se comportent bien pour l'instant (eclatement des bourgeons + pousses vertes....) Le dernier est rebelle......je n'arrive pas à étancher la montée de sève et coule en permanence... bien entendu les bourgeons des 2 greffons n'ont pas décollés.
J'ai utilisé l'homme fort , du plastique en bande sur la plaie +encore de l'homme fort et cà continue....
Avez vous un remède ou quelle betise ai je faite pour arriver à cet etat de fait. qui m'inquiète.
Merci de vos commentaires
M.M.
floyd a écrit le 31/05/2013 23:37 (ref msg # 40512 )
15 jours avant, ça nous met à la mi-mai… ce qui est bien tard, la montée de sève est au plus fort.
Mars et avril semblent meilleure époque. Les ouvrages de référence l'indiquent.

Cet essai est intéressant à suivre; pour ne pas inonder le greffon, sans doute le mieux consiste à laisser le flux de sève s'évacuer. Ne pas tenter d'étancher cette fuite…
mathieu a écrit le 01/06/2013 20:00 (ref msg # 40526 )
Bonsoir Floyd;
Merci de vos avis et infos qui sont toujours profitables.
J'ai pensé que devant une année tres exceptionelle le froid , la pluie sans arret et toutes les conditions climatiques négatives (je suis Aveyronnais avec un climat en principe assez doux altitude 160 ml en bordure de la riviere Le LOT) qu'il me fallait retarder mes opérations de greffage?..... Jai eu surement tort et me conformerai a l'avenir à la tradition .
Merci encore
M.M.
walwal a écrit le 03/06/2013 20:45 (ref msg # 40553 )
Conseil: utilisez le truc de Alain Dupard, décrit dans:
http://www.greffer.com/presse/article2.h...

Avec mes meilleures salutations

WalWal.ch
floyd a écrit le 03/06/2013 22:01 (ref msg # 40561 )
Percer à 8 mm, un orifice non traversant, peut permettre de "drainer" la sève brute en excès.
Comme toutes les intrusions, c'est aussi créer une porte d'entrée pour bactéries, bestioles et autres maladies.
Après si le succès est au rendez-vous… mais on peut essayer à moindre diamètre.
mathieu a écrit le 05/06/2013 18:22 (ref msg # 40576 )
Bonsoir Floyd;
Merci encore pour votre tuyaux mais à quelle distance de la greffe en couronne faut-il percer ?
Bien entendu je surveille tous les jours mes 4 noyers greffés de meme facon et avec les memes greffons ( franquette).A ce jour je crois que mon affaire s'onnoce convenablement mais .....je suis tres prudent.
Les 3 qui réagisent bien commencent à porter des petites feuilles de couleur plutot rose.

Le pleureur en question a décollé sur une greffe et présente un bourgeon bien ouvert...l'autre (2greffons par pieds) n'a pas bougé et ses 2 bourgeons noircissent.
Il faut attendre .....Je dois vous signaler (apres avoir consulté mes notes que les 4 greffages ont eu lieu le meme jour dans la foulée LE 08 MAI.
Actuellement me faut-il débrider les ligaturages ( en plastique et caoutchouc) ou faut -il attendre....
Merci pour mon intruction.
M.M.
floyd a écrit le 06/06/2013 18:42 (ref msg # 40583 )
Je mobilise un peu de savoir et quelques neurones, mais je n'ai pas la pratique de ce drainage.

Il semble logique, tant qu'à percer, de le faire juste au dessous de la base du greffon.
Le risque subsiste de sevrer complètement le greffon de la sève nécessaire.
Le perçage trop gros ou tarissant rapidement pourra être obturé; là encore l'observation quotidienne s'impose.

La flexibilité des liens permet d'attendre encore… sauf si la strangulation devient visible.
On peut toujours poser un nouveau lien, à la mesure du rameau qui forcit.
mathieu a écrit le 18/06/2013 19:50 (ref msg # 40731 )
Bonsoir à tous;
C'était trop beau pour que cela dure.......le feuillage des 4 arbres disons des8 greffons en activité est devenu ramoli,terne et sans vie.....Tous au meme monent apres avoir débridé les ligaturages....A votre avis que c'est-il passé en m'indiquant maintenant la marche à suivre.
Merci....M.M.
floyd a écrit le 18/06/2013 21:43 (ref msg # 40737 )
Comme je me suis bien mouillé sur cette question, me voilà embarrassé!

D'autant que je ne vois pas d'explication au phénomène. Si la soudure et la croissance étaient en cours, au point que les ligatures commencent à serrer, tout s'annonçait bien.

Mais n'étant pas au près de l'arbre.
mathieu a écrit le 19/06/2013 08:41 (ref msg # 40743 )
Bonjour Floyd;
Vous n'avez pas à etre embarrassé et considère que vos conseils m'ont été profitable .Je vais voir comment se comportent les sujets et recommencerai en temps voulu.
Merci encore.
M.M.
François du Perche a écrit le 19/06/2013 11:02 (ref msg # 40747 )
Les liens relâchés, un peu de vent qui agite même légèrement les petites feuilles peut casser la fragile jonction en train de s'opérer. Examiner à la loupe ces jonctions.
Peut-être qu'en tuteurant les greffons ce ne serait pas arrivé ? Que tous les greffons en même temps aient eu le même comportement pourrait s'expliquer ainsi.
mathieu a écrit le 19/06/2013 18:10 (ref msg # 40758 )
Bonsoir;
Merci Francois...mais je crois que mes greffons sont à l'agonie...Je viens de regarder de plus pres et me suis rendu compte qu'un sur deux n'etait plus alilenté les autres tiennent mais n'ai pas trop confiance .J'aurai surement du positionner qu'un seul greffon (en couronne) pour des diametre d'environ 25à40 mm à hauteur d'homme. Ce n'est pas l'année de réussite sur petit noyers au moi de mars...Le seul réconfort ....mes noix commun et nigra poussent dans des grands pots ainsi qu'en terre.
M.M.
mathieu a écrit le 28/05/2014 21:32 (ref msg # 44359 )
Bonsoir;
Je reviens sur le sujet 1 année apres et tenant compte des observations j'ai greffé en couronne le 09/04 /2014 Effectivement les 4 noyers n'ont pas pleurés les opérations à l'aise mais comme précedemment vers le 20 mai les boutons ont commencés à flétrir puis secher .....Les greffons à ce moment là n'étaient pas solidaires aux porte greffe.J'incrimine pas mal mes greffons personnels préleves sur un seul arbre FRANQUeTTE et vais essayer de m'en procurer d'une autre facon.
Voila ma péripécie mais ne suis pas démoralis é.
M.M.
patrice a écrit le 28/05/2014 21:50 (ref msg # 44362 )
"walwal" a écrit :
Conseil: utilisez le truc de Alain Dupard, décrit dans:
http://www.greffer.com/presse/article2.h...


"et jusqu'au coeur de l'arbre."

Quel est l'intérêt d'aller jusqu'au coeur de l'arbre?
Le but est de faire couler la sève, et la circulation de sève ne se fait pas au coeur de l'arbre...
J'ai du mal à comprendre la suggestion.
floyd a écrit le 29/05/2014 20:17 (ref msg # 44371 )
Si tant est que ce drainage/séchage à cœur est efficace, c'est prendre le risque d'introduire " à cœur" les germes de toutes les maladies redoutables du noyer.
A priori la sève fluide serait perdue de toute façon.

Donc il faut mieux rechercher le stade de débourrement optimal avant ces sèves abondantes, et planifier les greffages.
patrice a écrit le 30/05/2014 11:06 (ref msg # 44375 )
La technique de la saignée pour favoriser l'écoulement de sève pour les greffes en plein champ du noyer est reconnue utile et régulièrement citée. Et la pratique ne permet que de remarquer ce phénomène d'excès de sève.
Ma seule interrogation c'est pourquoi percer jusqu'au coeur...


greffer.net >> Noyer