Le forum, actuellement en lecture seule, fera bientôt l'objet d'une opération de maintenance (inaccessible) pour installation du nouveau logiciel ; ne vous en inquiétez pas. A bientôt pour la remise en service :)


Video greffage de noyer en Chine ... je crois.

GREFFER.NET >> Noyer
anonymisé 07/08/2012 15:23
Video de greffage en gros de noyers .

Le lien pour la video :

http://www.dailymotion.com/video/xndm3q_ceviz-ayysy-1_tech?start=7

C est long ,pas facile a comprendre ,mais tres interessant.

anonymisé 08/08/2012 09:55
c'est intéressant & ça recoupe les infos du présent site. Où l'on voit que les problèmes de température & humidité sont essentiels, ce qui explique la difficulté à réaliser in situ.
A 8'30, ils plongent les racines dans un liquide laiteux (latex ?) sans doute pour protéger de la déshydratation.
Plus étonnant, à 9'50, séance de mutilation, ils retaillent sévèrement les racines et coupent une bonne partie du pivot, ???
anonymisé 13/08/2012 17:09
Un lecteur m'indique la suite du documentaire ici :

http://www.youtube.com/watch?v=1pCleU287JQ&feature=related
anonymisé 14/08/2012 08:35
très intéressant mais cette mutilation systématique du pivot (voir à 2'20 et 5'13) est contraire au bon sens. Il me semble qu'il faut privilégier un enracinement optimum de l'arbre pour éviter des désastres lors de tempêtes (phénomène déjà observé avec le goutte à goutte qui rend les arbres paresseux & vulnérables)
C'est vrai que les chinois font la même chose avec les pieds des petites filles.....
anonymisé 15/08/2012 21:22
très intéressant.

Il y a une autre video sur le greffage du noyer (en allemande) au youtube:
http://www.youtube.com/watch?v=znArELCzecI

Et plus d'info sur le greffage de noyer:
http://walwal.ch/?lang=fr
anonymisé 16/08/2012 18:10

Et plus d'info sur le greffage de noyer:
http://walwal.ch/?lang=fr


a noter que pour la greffe en couronne du noyer en plein air, il prélève le greffon quelques jours avant le greffage.
la date indiquée est le 23 mai. Je ne sais pas en quel état végétatif sont les noyers à cette époque dans cette région :
http://walwal.ch/surgreffage-2?lang=fr
anonymisé 16/08/2012 22:45
Incroyable, ça a l'air tout simple, avec des méthodes simples alors que c'est une des greffes les + délicates. Qu'est-ce que ce "VLIES" qu'ils utilisent pendant 4 semaines ??? Peut-être une couverture en laine dont ils entourent la greffe de plusieurs tours, ou des cordons chauffants avec une batterie ?
anonymisé 17/08/2012 07:23
Ses chip budding ont l'air d'être sans la languette de bois en bas, plutôt une sorte de découpe en navette qui vient être plaquée.

Pour le vlies, google images renvoit sur une sorte de voile feutré...
anonymisé 17/08/2012 09:45
d'après ce qu'on peut voir sur les vidéos asiatiques et sur les divers articles sur la greffe du noyer, le maintien d'une température élevée (30°) pendant plusieurs semaines semble être la clef du succès.
Quand on travaille sur un PG déjà en place, on voit mal comment une couverture même très isolante permet d'assurer cela, surtout avec les nuits fraîches printanières en Allemagne. Il faudrait un petit apport de calories, pas évident à 3m de haut ! Peut-être enrouler solidement un chat et lui apporter de la nourriture tous les 2 jours.
Les nouvelles techniques de stockage d'énergie basées sur des phénomènes chimiques réversibles permettront peut-être d'avoir une solution simple. Par exemple, une enveloppe microporeuses contenant de la chaux vive qui se transformera tout doucement en chaux éteinte avec l'humidité de l'air en dégageant des calories, il suffit de bien isoler autour pour garder la chaleur douce générée. Ou encore des systèmes électriques avec batterie, mais ce serait beaucoup trop onéreux.
anonymisé 17/08/2012 09:52
autre solution (écologique) pour générer des calories, un bon balluchon de BRF frais, la fermentation dégage des calories pendant plusieurs semaines.
anonymisé 17/08/2012 16:53
Pour assurer la mise hors gel de canalisation d'eau ou des gouttières enneigées, les ingénieurs de ces rudes contrées ont conçu des rubans où circulent un courant électrique basse tension qui dégagent une chaleur régulée.

Pour les autres solutions, qu'elles soient chimique ou biologique, connaitre avec assez de précision la puissance, la durée et donc la production instantanée de calories demande calculs et tests.

Le brf comme les fumiers montent en température sous l'effet de fermentations bactériennes, c'est un fait. L'énergie dispersée n'est qu'une faible partie de ce que donnerait une combustion complète.
Dans quelle proportion :
anonymisé 17/08/2012 18:21
tu as raison Floyd, seul un système électrique peut être régulé, c'est peut-être ce qu'ils appellent "VLIES" : cordons chauffants + voile isolant, mais pas évident si on est loin de son compteur & s'il y a des voleurs de batteries qui rodent.
Le BRF bien tassé reste tiède, voire fume pendant plusieurs semaines et fermente tout de suite, contrairement au fumier. C'est léger, propre, gratuit & ça sent bon, mais évidemment difficile à réguler, c'est quand même une amélioration par rapport à du sable ou de la vermiculite qui amènent de l'inertie mais pas de calories. Peut-être avec les BRF faudrait-il prévoir une barrière anti moisissures sur la greffe avec un tissu imbibé d'eau de javel diluée (5%) pris entre deux parafilms. Cela augmenterait le taux d'humidité, donc un+.
anonymisé 17/08/2012 22:50
Précisons juste que le brf en soi, n'est pas la source de moisissures. Il génère de la chaleur et dégage une humidité (fume) qui peut se condenser sur la plante à protéger.
Dès lors, les spores de moisissures et autres champignons pathogènes peuvent s'en trouver bien!

Et rappelons que le principe de la traditionnelle "couche chaude" sous chassis utilise la chaleur issue de la fermentation du fumier. Plutôt la douceur qui suit la rapide montée en température initiale.

Bien de points communs et surtout la nécessité d'un suivi attentif, matin, midi et soir!
anonymisé 18/11/2014 00:07
La mutilation systématique du pivot est destinée à favoriser l'enracinement des racines latérales

http://books.google.fr/books?id=WyQVAAAAIAAJ&lpg=PA90&ots=51uzCGkZfe&dq=%22bouture%20apicale%22&hl=fr&pg=PA21#v=onepage&q&f=true

"Cependant...."

certaines pages de ce livre sont non consultables mais en faisant la recherche sur "racine principale" on trouve la page 26 (non consultable) qui confirme cela
http://books.google.fr/books?id=WyQVAAAAIAAJ&pg=PA90&lpg=PA90&dq=%22bouture+apicale%22&source=bl&ots=51uzCGkZfe&sig=7nKfvkC2LjBfkY8pvoXyofrMYCw&hl=fr&sa=X&ei=GNloVO7HEZLaasuKgIgK&ved=0CC4Q6AEwAg#v=onepage&q=racine%20principale&f=false
GREFFER.NET >> Noyer