techniques de greffes pour noyers/pacaniers

greffer.net >> Noyer

capoulos a écrit le 18/04/2012 12:02 (ref msg # 35022 )
Bonjour,

Cliff England des pépinières England et spécialiste des noix en tous genres m'a envoyé un courriel avec un lien vers un site (en Anglais) qui présente des techniques de greffe ainsi que quelques "truc" pour optimiser les chances de réussite pour les noyers et pacaniers. Selon lui, les clefs du succès sont là:

http://www.centerforagroforestry.org/pub...
patrice a écrit le 18/04/2012 12:19 (ref msg # 35023 )
Merci.

Et un lecteur du site nous prépare un article sur la greffe du noyer en chambre chaude et une autre technique en container forcé au chaud (en fait c'est plus que préparé, j'ai tout ca et c'est moi qui traine à mettre en publication).
François du Perche a écrit le 18/04/2012 15:47 (ref msg # 35029 )
Capoulos cite
un site (en Anglais) qui présente des techniques de greffe ainsi que quelques "truc" pour optimiser les chances de réussite pour les noyers et pacaniers.

ça ne concerne pas nos noyers reggia malheureusement beaucoup + récalcitrants.
patrice a écrit le 19/04/2012 18:03 (ref msg # 35057 )
En préalable de la publication de ces deux articles, un chapitre "choix du greffon", a été rajouté en fin de la fiche générale greffage du noyer

https://www.greffer.net/?p=344
Alex a écrit le 22/04/2012 10:53 (ref msg # 35101 )
Bonjour,

Merci pour ce préambule, Patrice et Olivier88...
Je me rends compte que si je suis très attentif au prélèvement et à la conservation des greffons; mes echecs répétés de greffe en fenteterminale sont probablement liés au peu de matériel dont je disposait et qui m'ont fait greffer des greffons avec beaucoup trop de moelle (un peu comme lors de mon premier essai de Fraxinus excelsior 'pendula').

Alex
patrice a écrit le 22/04/2012 11:22 (ref msg # 35105 )
Il y a des facteurs de température et d'humidité à prendre en compte aussi. Cela sera publié dans les deux articles en cours de mise en page...
druere a écrit le 23/04/2012 13:34 (ref msg # 35119 )
merci pour votre article sur la greffe du noyer (olivier88) Très interessant
yohan16 a écrit le 08/05/2012 11:36 (ref msg # 35378 )
Bonjour à tous,

Je viens d'utiliser une technique semblable quoique plus simple pour greffer mes noyers. J'ai déterré mes pg d'1 an, greffé au collet en cadillac, puis je les ai mis dans une caisse avec du terreau humide, enfourné la caisse dans un gros sac poubelle noir bien fermé et j'ai posé le tout sur le carrelage de mon salon qui a un chauffage par le sol basse température. Comme ça, la température a été maintenue à 20 °C et l'humidité vers 80 % pendant 3 semaines. Je viens de les transplanter dans un gros pot (j'ai 15 plants) que j'ai laissé dans le salon au niveau de la baie vitrée. Sur 3 plants, les bourgeons greffés débourent... La suite prochainement avec des photos, merci pour votre site web, à bientôt.

Yohan.
Olivier88 a écrit le 17/03/2013 14:30 (ref msg # 39422 )
Bonjour


Complément d’article de la greffe du noyer en chambre chaude, par l’utilisation de perlite/vermiculite.

Ici : https://www.greffer.net/?p=718
patrice a écrit le 17/03/2013 14:52 (ref msg # 39423 )
Pardon, j'ai complètement oublié de préciser le rajout du paragraphe "Résultats du remplacement de la sciure par un mélange perlite /vermiculite"
et il y aura d'autres photos à venir. Merci à Olivier88.
François du Perche a écrit le 17/03/2013 18:03 (ref msg # 39426 )
perlite et vermiculite sont le même produit sous deux formes différentes, c'est du mica expansé, sous forme de billes (perlite) ou sous forme de petits granules irréguliers (vermiculite). La vermiculite est très courante & très bon marché (bâtiment), alors que le mélange perlite/vermiculite est + spécifique. Pour remplacer de la sciure de bois, la vermiculite doit donner satisfaction.
Olivier88 a écrit le 17/03/2013 19:08 (ref msg # 39427 )
La vermiculite désigne un petit groupe de minéraux possédant la même structure lamellaire que les micas. Elle a donc la propriété de gonfler et de s’exfolier considérablement lorsque chauffée rapidement. D’une couleur se situant entre le brun foncé et le brun doré, la vermiculite prend la forme d’un flocon lorsqu’elle est sèche. Elle est utilisée en horticulture pour ses qualités d’aération et de rétention de l’eau et des fertilisants.

La perlite est produite en chauffant un silicate naturel volcanique à 1200 °C. Elle apparaît sous forme de granules très légers. Elle s'écrase facilement en poussière entre les doigts. Lors de la dilatation, les particules de perlite forment des granules blancs qui présentent de minuscules cavités ou pores. Ces pores peuvent retenir l’humidité nécessaire aux racines des plantes et, par leur forme, laissent des passages d’air dans la base d’une culture établissant ainsi une aération optimale.

La perlite est plus stable que la vermiculite, mais accumule sensiblement moins d'eau. Ce matériau est très pratique, il est préférable à la vermiculite parce qu’il a une meilleure tenue au temps.


greffer.net >> Noyer