bouturer un noyer ?

Message
Auteur
François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

#46 Message par François du Perche » 02 sept. 2012 23:17

après 5 s 1/2, et quelques nuits fraîches presque toutes les boutures de Franquette sont devenues noires & ont pourri. L'examen des parties enterrées ne fait apparaître aucune trace de racine, seulement une odeur de vase (trop d'eau ?) et une couleur marron foncé.
L'enrubannage au parafilm s'avère être une fausse bonne idée car à l'ombre, il ne se dégrade pas du tout et ça a été une galère pour l'enlever au bout de 2 à 3 semaines, de +, on ne peut pas aérer progressivement comme on peut le faire avec une bouteille & son bouchon.
Sur le lot, 3 sont encore bien verts & ont les bourgeons qui commencent à gonfler. J'en ai déterré (puis remis en pot) un pour voir, la partie souterraine est encore bien verte et un peu gonflée (cal ? ou désir pris pour une réalité ?).
Il faudrait réessayer dans une miniserre pour garder une température élevée, un peu tard pour cette année, mais ça ne coûte rien d'essayer.
Pour les figuiers, 1 seul a pourri, 3 sur 8 ont émis des feuilles, les 4 autres ont des bourgeons prêts à s'ouvrir, mais même galère pour enlever le parafilm.
A suivre...





q

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

#47 Message par François du Perche » 25 sept. 2012 11:22

quelques nuits fraîches supplémentaires sont venues à bout des derniers rescapés qui ont pourri. Les figuiers ont perdu leur feuilles mais en ré-emettent de nouvelles. L'enlèvement du parafilm fait un choc hydrique trop brutal.
Derniers essais du 3 septembre dans une miniserre chauffée, 3 semaines après, pas trop d'espoir malgré qques bourgeons verts qui gonflent, il y a du champignon dans l'air (pas des cèpes malheureusement) malgré des pulvérisations répétées de bicarbonate de potasse (3%).
ImageImage

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

#48 Message par François du Perche » 11 oct. 2012 16:41

5 semaines après, hélas, 100% des rameaux bouturés ont décidé de se lancer dans la politique :
TOUS POURRIS
Après lavage, pas de trace de cal ou d'ébauche de racines.
Pas de nouveaux essais prévus avant 15 ou 20 ans

autrevie
Messages : 1919
Enregistré le : 15 janv. 2007 22:12
Localisation : Morvan 71 cote d'or France zone6
Contact :

#49 Message par autrevie » 11 oct. 2012 22:18

il faut au moins commencer par la marcotte aérienne pour tenter de lancer l'enracinement à partir de la présence du cal cicatriciel,(assez facile à obtenir)

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

#50 Message par François du Perche » 11 oct. 2012 23:42

tu as certainement raison autrevie mais la marcotte aérienne à 5m de haut, à aller réhumidifier régulièrement, c'est vraiment contraignant.
j'espérais que quelques scarifications + clonex + enrobage au parafilm feraient le même effet en qques semaines, càd créer du cal, en fait ça noircit et ça doit commencer à moisir (malgré le fongicide soit disant inclus dans le clonex). On ne peut pas avec cette méthode assurer une température élevée continue qui semble une condition indispensable à la réussite, surtout avec ce temps détraqué.
Où en sont tes marcottes aériennes ?
Reste la question de fond : est-ce qu'un noyer Franquette par exemple, sur ses propres racines, sera assez vigoureux pour donner des résultats satisfaisants ? Les gens qui plantent des noyeraies continuent à acheter des plants greffés et non des plants reproduits in vitro (voir lien Jouve cité précédemment par Floyd) sans doute parcequ'il leur reste à faire leurs preuves....en vigueur, en enracinement & résistance au vent, en qualité & quantité de noix, en longévité, etc, beaucoup de paramètres incertains.

autrevie
Messages : 1919
Enregistré le : 15 janv. 2007 22:12
Localisation : Morvan 71 cote d'or France zone6
Contact :

#51 Message par autrevie » 12 oct. 2012 09:12

je n'ai fait que 4 teste et 3 on donné des cals,j'en ai laissé une en aérienne qui a claqué c'est pourquoi il faut sevrer et repiquer à un moment,les autres ont surement calqué...trop loin de la maison pour arroser...
ne t'embête pas à faire une marcotte aérienne à 5m c'est pour tester,donc tente sur un semis de deux ou trois ans proche de chez toi.
je pense qu'en faisant comme tu as procédé mais avec présence de cal,certaines boutures auraient pris.

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

#52 Message par François du Perche » 12 oct. 2012 10:26

c'est intéressant de savoir que tu obtiens du cal de façon assez systématique. Concernant la marcotte aérienne, j'ai lu je ne sais où que certains utilisaient le gel humide qu'on trouve chez certains fleuristes.
L'as-tu déjà utilisé ?
Avec ce produit, pas de problème pour faire une marcotte aérienne et l'abandonner même 1 an s'il le faut. Faut-il un sac transparent qui laisserait diffuser une lumière un peu diaphane, peut-être favorable, ou un sac opaque, blanc pour ne pas faire cocote minute, qui bloquerait tout rayonnement ?

Ferréol
Messages : 1004
Enregistré le : 12 oct. 2006 22:56
Localisation : Angers (49)/ Les planches en Montagne (39)

#53 Message par Ferréol » 12 oct. 2012 10:42

Attention avec les cals, ce n'est pas parce qu'un végétal produit un cal sur une blessure qu'il pourra produire des racines, tous les cals ne sont pas capables de produire des racines.
Inversement certaines plantes ne produisent pas de cals et sont tout à fait capables de produire des racines et peuvent être bouturées bien qu'incapables de produire des cals.

Continuez d'expérimenter de partager vos réussites et vos échecs, peut-être une technique finira-t-elle par être mise au point et ne vous arrêtez pas trop à ces questions de cals, ce sont des indices mais pas des règles générales.
Les gens qui plantent des noyeraies continuent à acheter des plants greffés et non des plants reproduits in vitro (voir lien Jouve cité précédemment par Floyd) sans doute parcequ'il leur reste à faire leurs preuves....en vigueur, en enracinement & résistance au vent, en qualité & quantité de noix, en longévité, etc, beaucoup de paramètres incertains.
Deux causes indépendantes de la productivité des noyers bouturés en in-vitro peuvent justifier une désaffection de ceux-ci:
-la résistance au changement et la méfiance vis-a-vis des biotechnologies (d'autant plus importante chez les producteurs de noix qui sont en général des petits producteurs plus volontiers réfractaires au modernisme que les grosses exploitations)
-le prix et la faible offre de ces plants bouturés in-vitro

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

#54 Message par François du Perche » 12 oct. 2012 10:56

ne vous arrêtez pas trop à ces questions de cals
c'est la seule piste simple, elle vaut le coup d'être tentée d'autant qu'Autrevie a apporté son expérience (positive).

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

#55 Message par François du Perche » 18 oct. 2012 10:21

Nous sommes 1mois1/2 après l'essai en serre chauffée. Toutes les boutures ont été envahies par la pourriture. Toutes ? non, une petite bouture irréductible résiste encore et toujours à l'envahisseur.....
En nettoyant et examinant les parties enterrées, une seule n'avait pas pourri et ses bourgeons enterrés avaient un peu gonflé. Dans le doute, je l'ai nettoyée et remise en terre dans la serre. Le bourgeon terminal a l'air de démarrer donc tout espoir n'est pas perdu, même s'il est mince car on a déjà vu des feuilles se développer sur des boutures qui périclitent peu après.
ImageImage

autrevie
Messages : 1919
Enregistré le : 15 janv. 2007 22:12
Localisation : Morvan 71 cote d'or France zone6
Contact :

#56 Message par autrevie » 29 oct. 2012 19:39

Merci pour l'info..ca stérilise mon ambition... :capitulation:
Nous avons ce cher Monsieur qui fait un produit nommé Polyter,il peux utiliser une substance synthétique qui peux se greffer sur les arbres (servir d'intermédiaire entre deux branches),il a aussi créer un accélérateur racinaire qui augmente l'enracinement de 3000%,c'est assez révolutionnaire...mais,je n'arrive toujours pas à obtenir son produit,malgré que mon frère soit bien placé pour le lui quémander.

bref...je pense qu'en dernier recours il faudra tenter de faire raciner les cals avec son produit.
si j'en obtiens je me ferais,sinon,je ne renouvellerais pas l'experience,car je pense que les cals ne raçinerons pas,(le noyer...ca se saurait,depuis le temps)
je tenterais de retrouver le lien qui parle de tout cela...c'est un homme fort discret...(faut dire qu'il a beaucoup de pression,il s'est même fait kidnappé et séquestré par une mafia Russe ou Chinoise,tout le monde tente de lui soutirer ses secrêts de fabrications,mais il a toujours tenu bon. (hélas)
Haaaa voici le lien,mes propos seront bien moins fumeux avec un lien:
http://www.cles.com/debats-entretiens/a ... es-deserts

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

#57 Message par François du Perche » 29 oct. 2012 21:07

Autrevie, merci pour le lien, tes propos sont nettement moins fumeux que ceux de ce monsieur. Maintenant, ce polymère de cellulose est peut-être une invention révolutionnaire et puisqu'il est utilisé par les jardiniers du Sénat, il doit bien être possible d'en récupérer un peu, après tout, c'est payé avec l'argent du contribuable et les sénateurs auront du mal à courir après nous & à nous rattraper, surtout à l'heure de la sieste...
je vois mal comment on peut reboiser des dunes de sable ou un désert simplement en injectant sous terre quelques poignées de ce rétenteur d'eau, il faudra bien que les racines se développent en dehors de ce micro-cocon, donc dans le sable archisec et stérile, pour que l'arbre se développe et tienne au vent, etc etc. Il faudrait que ce polymère accepte de se reproduire sous terre pour coloniser tout le sous sol, peut-être en faisant appel à des extraterrestres qui sauraient lui insuffler la Vie, en utilisant des technologies d'autres galaxies......Profiter de leur présence pour leur demander leur secret pour bouturer les noyers... (pardon pour le hors sujet))

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

#58 Message par François du Perche » 06 nov. 2012 18:41

suite du message du 18 octobre. Le bourgeon s'est bien ouvert, 3 ou 4 petites feuilles sont apparues, ont stagné pendant une dizaine de jours puis ont commencé à flétrir. Aussitôt déterré, la bouture a été examinée puis coupée en petits morceaux : aucun départ de racines, la partie enterrée était devenue toute noire mais sans odeur de pourriture, la partie aérienne était encore toute verte, pleine de sève qui a coulé, et un autre bourgeon commençait à s'ouvrir.
C'est ce phénomène qui donne parfois l'illusion que la bouture prend mais on ne se risque pas à la déterrer.
Peut-être qu'un essai avec une perfusion forcée par en haut avec des hormones adéquates pourrait forcer la nature, mais peu probable.

François du Perche
Messages : 2381
Enregistré le : 04 janv. 2011 19:01
Localisation : paris

#59 Message par François du Perche » 07 nov. 2012 09:24

les hormones spécifiques au noyer pourraient être obtenues assez facilement. Il suffirait de faire germer une poignée de noix et de récupérer les tout jeunes plants, avec le pivot naissant, de les couper en petits morceaux & les faire infuser dans de l'eau pour alimenter la perfusion. Pas évident à travers le couvercle d'une miniserre ! il faudrait faire un autre couvercle, bien + haut, en polycarbonate p.ex, et le percer pour laisser passer la perfusion. Ou faire l'essai dans un pays chaud. ça devient complexe.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré