La greffe en placage du noyer

Message
Auteur
Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

La greffe en placage du noyer

#1 Message par patrice » 16 mai 2007 10:22

Je teste pour la première année la greffe en placage du noyer.

Elle se pratique fin mai /début juin.

Désolé pour certaines photos qui sont floues, mais c'est difficile de se prendre soi même en photo en train de greffer. Je tacherai, au cas où la méthode marche bien, de prendre d'autres photos.

Prelevement du greffon à plaquer.

Juste avant de greffer, on récupere le greffon sur du bois de deux ans. On procède à deux incisions annulaires dessus et dessous l'oeil, et une incision verticale à l'opposé de l'oeil, en vue de détacher un anneau comportant un oeil.

Image

Image

Image

Image

Image

Ensuite, on présente l'anneau devant le porte greffe, on fait deux petites encoches sur le porte greffe pour marquer la hauteur du greffon :

Image

On fait ensuite deux entailles au niveau de ces marques sur le porte greffe, sur environ un tiers du diamètre du porte-greffe (tout depend de la taille du greffon à plaquer).

Image

On découpe la fenêtre dans le porte greffe (de facon à oter une pièce rectangulaire, donc la largeur sera inférieure à la largeur de l'anneau "à plat").

Image

et on ôte à l'aide de la spatule de l'écussonnoir la pièce ainsi découpée.

Image

On pose à l'emplacement l'anneau greffon qu'on "déroule" de facon à le plaquer. (il se peut qu'il se brise lorsque de cette opération).

Image

On découpe le surplus du greffon qui dépasse de la "fenêtre" :

Image

Pour terminer, ligature au ruban PVC en laissant juste dépasser l'oeil :

Image

Avatar du membre
klakos
Messages : 1798
Enregistré le : 05 mars 2006 08:36
Localisation : Anjou
Contact :

#2 Message par klakos » 17 mai 2007 06:11

Tu as donc découpé un autre cylindre sur le PG correspondant au premier, celui du greffon ?
On ne peut pas appliquer cette méthode en substitut de l'écussonnage sur d'autres fruitiers, car je la trouve bien ?

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#3 Message par patrice » 17 mai 2007 07:28

Oui c'est ca, on decoupe une fenetre sur le porte greffe d'a peu pres la même dimension que la fenetre prélevée sur le greffon (on ajuste ensuite en tranchant ce qui dépasse du greffon lors de l'application).

Cette méthode est généralement conseillée pour l'olivier, le noyer. (et tous les arbres à ecorce épaisse). Mais pourquoi pas d'autres arbres?...

Baltet le recommande pour les sujets d'un calibre relativement petit, ou d'une écorce épaisse et difficile à soulever, un greffon bossu, à bourgeons rapprochés. Il l'indique pour le figuier, le mûrier, le chénomèle, le gainier ...

Boselli la conseille pour le noyer, mais aussi en fin d'été sur des plantes qui se sont montrées réfractaires. L'usage du couteau bilame est encouragé.

Educagri aussi l'illustre dans le cas du greffage du noyer (ligature ruban pvc sans couvrir l'oeil tel que je l'ai fait).

Kloch l'indique pour le noyer (avec une plage de température 25°-30°C)

Leterme elle aussi la conseille pour le noyer, en placage dormant, greffons sur bois de deux ans, mi-juillet par période très chaude, à l'aide du couteau bilame. "La cicatrisation étant très rapide, l'expérience montre que la prolifération des nouvelles cellules vers l'extérieur permet au greffon de s'associer au porte-greffe uniquement si l'espace latéral entre les deux individus est suffisant. Dans le cas contraire, la greffe ne se soude pas correctement.".

Avatar du membre
Alex
Messages : 1003
Enregistré le : 15 sept. 2006 10:14
Localisation : Haute Normandie - USDA 8a

#4 Message par Alex » 21 mai 2007 09:17

:wub: ... joli post !

J'ai hâte de connaître le résultat !

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#5 Message par patrice » 21 mai 2007 10:51

Les conditions indiquées par Madame Leterme n'étaient pas réunies (je n'ai retrouvé ces information qu'apres avoir greffé), donc peut etre que ce sera un échec ; quoique dans un ouvrage c'est indiqué fin mai/juin. En tout cas, cela explique la méthode pour ceux qui veulent essayer...

fred2949
Messages : 41
Enregistré le : 20 sept. 2006 15:31

#6 Message par fred2949 » 22 mai 2007 10:11

Merci Patrice pour cette démonstration.
Je suis curieux de connaître les résultats, si ça marche je n'hésiterai pas à convertir quelques noyers pseudo - sauvages en du Franquette ou Noix rouges...ce serait vraiment le pied !

Fred

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#7 Message par patrice » 22 mai 2007 11:37

patrice a écrit : "La cicatrisation étant très rapide, l'expérience montre que la prolifération des nouvelles cellules vers l'extérieur permet au greffon de s'associer au porte-greffe uniquement si l'espace latéral entre les deux individus est suffisant. Dans le cas contraire, la greffe ne se soude pas correctement.".
Sur la video d'educagri, le greffon plaqué est parfaitement ajusté à l'entaille du porte greffe, aucun espacement de quelque côté que ce soit n'est laissé.

fred2949
Messages : 41
Enregistré le : 20 sept. 2006 15:31

#8 Message par fred2949 » 22 mai 2007 21:23

Peux-tu mettre le lien de la vidéo en question ?

Merci

Fred

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#9 Message par patrice » 23 mai 2007 07:29

Il n'y a pas de lien direct vers la vidéo , c'est un DVD soumis à droit d'auteurs qu'ils vendent par correspondance.

http://www.editions.educagri.fr/publica ... ode=HO2407

Cette collection "Hortis" est vraiment bien faite, sauf que c'est un peu cher pour des vidéos de 10 à 20 minutes.

Dans le cas du DVD sur l'écusson, sont illustrés aussi bien l'écusson classique, que le chip budding, la greffe en sifflet du chataignier, et la greffe en placage du noyer.

José Ruivo
Messages : 154
Enregistré le : 01 juin 2006 01:25
Localisation : Figueira da Foz-Portugal

#10 Message par José Ruivo » 23 mai 2007 15:12

Bonjour,
Je trouve l'explication de Patrice trés intéressante, mais n'ayant jamais greffé le noyer, il ya quelques questions que j'aimerais poser:
1. Si j'ai bien compris, le greffon est récupéré juste avant le greffage. Mais en Mai/Juin le noyer est déjà dans un stade avancé de devellopement, avec des feuilles et des fruits, non? Ou bien, faut-il prélever le greffon pendant le repos vegetatif?
2. Quelle âge, ou bien quel diametre, doit avoir le porte greffe?
3. À quelle distance du sol doit on pratiquer ce type de greffe?
4. Une fois le succés de la greffe assuré, lesquelles sont les opérations qu'il faut pratiquer sur le porte-greffe?
Patrice excuse-moi toutes ces questions, mais peut-être l'année prochaine je débuterai sur la greffe du noyer, donc je veux en savoir plus.

fred2949
Messages : 41
Enregistré le : 20 sept. 2006 15:31

#11 Message par fred2949 » 23 mai 2007 23:42

En mai/juin sous nos latitudes les noyers sont au début de leur cycle annuel. Cela dépend des variétés mais toutes n'ont pas entièrement débourré, il est donc facile de trouver des bourgeons non - éclos, et c'est pareil pour les bourgeons floraux...

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#12 Message par patrice » 24 mai 2007 16:26

Ici les noyers ont deja mis des coques vertes.

Les bourgeons se prélevent sur du bois de deux ans, dans les instants précédant la greffe (je vous ferai une photo bois d'un an/deux ans). Greffon et porte-greffe doivent être très en seve.

J'ai opéré sur un porte-greffe de diamètre 10 mm. Sur la video éducagri c'est un peu plus gros, 15 à 20 mm.

Educagri fait la greffe à la base du porte-greffe, 15 à 20 cm du sol environ.

Les soins post-greffe sont les mêmes que pour un écusson. (c'est une greffe à oeil dormant, qui ne démarrera qu'au printemps suivant).

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#13 Message par patrice » 24 mai 2007 17:44

Voila la photo.

Image

Donc on voit en extrémité la pousse herbacée de l'année.
Je prends les écussons à plaquer sur la partie boisée qui la précede (on voit plein de petits points sur le long de cette partie boisée : ce sont les bourgeons).

José Ruivo
Messages : 154
Enregistré le : 01 juin 2006 01:25
Localisation : Figueira da Foz-Portugal

#14 Message par José Ruivo » 24 mai 2007 21:44

Merci Patrice, je pense bien avoir compris. L'année prochaine j'espère pouvoir faire un essai.

Avatar du membre
patrice
Administrateur - Site Admin
Messages : 8771
Enregistré le : 10 janv. 2006 09:03
Localisation : Ardèche

#15 Message par patrice » 25 mai 2007 07:49

Un correspondant me donne d'autres "tuyaux" sur cette méthode vus chez un pépiniériste :

" avaient été greffés ainsi des plants d'un ou deux ans plantés à l'automne et greffés en août. Il utilisait un couteau à deux lames pour les incisions horizontales et il courbait le porte-greffe lorsqu'il l'incisait, ce qui permettait un contact plus intime des coupures hautes et basses. La pépinière était irriguée en permanence..."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré