greffer abricotier sur rejet ?

greffer.net >> Abricotier

tom a écrit le 04/03/2015 20:03
Bonjour,

j'ai un abricotier greffé, et j'ai tenté de marcotter souterrainement un rejet du PG... Mais je suis incapable de savoir si au bout de la première année, il a pu créer ses propres racines..

Donc, je me suis demandé si c'est une mauvaise idée, de greffer une seconde variété sur le rejet ; mais je ne sais pas si cela peut provoquer un déséquilibre nourricier entre les deux arbres... Le petit rejet risque-t-il d'être étouffé, ou au contraire d'aspirer toute la substantifique moelle ?

Bref, est-ce une bonne idée ?
ké20 a écrit le 04/03/2015 20:57
oui , c'est une bonne idée , le temps que le rejet fasse des racines, cela ne gênera pas la pousse de l'abricotier. Lorsque le rejet aura le diamètre (voire un peu moins) de l'abricotier , là , la concurrence sera néfaste.
floyd a écrit le 04/03/2015 21:47
…savoir si au bout de la première année, il a pu créer ses propres racines..

En grattant le sol "à la petite cuillère" un début d'enracinement doit se voir.
ké20 a écrit le 04/03/2015 22:00
plutôt une fourchette pour ne pas couper les radicelles
Bruno a écrit le 05/03/2015 07:16
D'après mon expérience personnelle, quand le PG est du myrobolan (mais c'est vrai pour beaucoup d'espèces drageonnantes) et si le rejet n'est pas trop près du tronc de l'abricotier (dans ce cas il pourrait ne pas y avoir du tout de racine mais être en réalité une branche qui part en dessous du point de greffe), les racines sont probablement déjà formées. Il existe en réalité une racine traçante qui a rejeté et qui continue après le rejet. On peut alors sectionner, la racine entre l'abricotier et le rejet en creusant entre les 2 et transplanter l'année d'après et avoir fait la greffe entre temps.
tom a écrit le 05/03/2015 10:18
Le PG drageonne beaucoup ; sûrement du myrobolan.

Je n'ose pas trop gratter, car la terre est très argileuse, et j'ai peur qu'en grattant, j'arrache les fines radicelles... De plus, dans cette terre compacte, je me demande si un petit rejet est capable de créer ses propres racines.

Je vais regarder, car il commence à débourrer, et les abricotiers sont imminents !


PS : Greffer et transplanter ( en sevrant, donc ) en même temps n'est pas un peu lourd pour le rejet ?
floyd a écrit le 05/03/2015 15:57
Gratte pour voir, mais aussi pour en profiter pour apporter un mélange terreux léger bien plus favorable à la production de racines.
tom a écrit le 07/03/2015 08:58
Vous allez rire : il n'y a pas une seule minuscule racine...

Donc, que fais-je ?

Laisser un rejet est-il préjudiciable au PG et à la poussée du fruitier, de manière générale ?
diospyros a écrit le 07/03/2015 11:44
Je te dirai de le sevrer et de le laisser en place.... il va faire ses propres racines et l'année prochaine tu le déplaces...


greffer.net >> Abricotier