abricotier greffé qui ne donne rien..

greffer.net >> Abricotier

tom a écrit le 16/07/2013 15:51 (ref msg # 41067 )
re bonjour,

je possède un autre abricotier qui ne donne pas mais qui est greffé ( fait avant que je sois là ).

il pousse bien, il est vigoureux mais il ne fait même pas de fleurs, j'imagine donc que la compatibilité entre le PG et les greffons n'est pas bonne.

je voudrais essayer de surgreffer avec mon bergeron mais, puis-je laisser les deux branches-charpentes qui proviennent de la première greffe et surgreffer en fente à partir de ces deux branches ? ou dois-je rabattre tout ce qui provient de la 1ère greffe ?


merci à vous !
François du Perche a écrit le 16/07/2013 17:28 (ref msg # 41069 )
s'il pousse vigoureusement, ce n'est probablement pas un problème de compatibilité. Ce serait dommage de sacrifier la greffe précédente sans même savoir si les fruits étaient bons. Essayer plutôt de couper les drageons verticaux et de faire des arcatures sur les autres branches pour le forcer à fructifier.
Rien n'empêche de surgreffer une branche sur deux avec le bergeron pour voir...
tom a écrit le 16/07/2013 17:40 (ref msg # 41070 )
ce qui est étonnant c'est qu'il ne fait même pas de fleurs ... y a-t-il une raison particulière ?

quant aux arcatures, cela signifie que tu plies les branches vers le bas, c'est bien ça ?

surgreffer sur une branche, cela veut dire que je rabats entièrement l'une des charpentes et que je greffe, c'est ça ?

enfin les drageons, ce sont toutes les branches qui montent à la verticale ? car je n'arrive pas à les reconnaître ...

merci beaucoup pour tes réponses !
floyd a écrit le 16/07/2013 22:47 (ref msg # 41074 )
Pardon François, de reprendre les termes employés:
- gourmand, branche très vigoureuse et verticale issue du tronc ou d'une charpentière.
- drageon, rejet sur racine.
- arcure, méthode visant à courber vers l'horizontale une branche vigoureuse.
- arcature, série d'arcades de petite dimension, terme d'architecture.

Tom, laisse encore un peu de temps à ton abricotier. La mise à fruits viendra c'est certain.
tom a écrit le 17/07/2013 09:25 (ref msg # 41077 )
merci Floyd pour les réponses !

c'est le gourmand qui me pose des problèmes dans la reconnaissance, pas le drageon !



l'abricotier à au moins trois ans et devait être depuis un petit bout de temps, c'est pour ça que j'étais un peu dubitatif...

au minimum, il faudrait faire des arcatures, c'est-à-dire plier les branches en petites arcades !
floyd a écrit le 17/07/2013 16:10 (ref msg # 41082 )
Au jardinier de pratiquer l'arcure…

Laissons les arcatures aux architectes!
tom a écrit le 21/07/2013 12:53 (ref msg # 41124 )
les arcures se préparent à un moment précis de l'année ?
floyd a écrit le 21/07/2013 14:19 (ref msg # 41126 )
Il est prudent de faire l'arcure avant que le rameau ne fasse son bois. (lignification)
Assez long pour que l'on soit certain d'avoir à faire à un gourmand, assez souple pour pouvoir le courber.
On en déduira le bon moment.
klakos a écrit le 21/07/2013 14:43 (ref msg # 41127 )
"tom" a écrit :
les arcures se préparent à un moment précis de l'année ?

Comme la taille en vert (+/- mi-juin ici).
Maintenant que la chaleur est là, que les arbres "entrent dans leur coquille", c'est trop tard.
floyd a écrit le 21/07/2013 15:12 (ref msg # 41129 )
L'effet canicule va ralentir la croissance puisque la plante gère à l'économie l'eau qui peut devenir rare dans le sol.
Certains gourmands peuvent poursuivre leur croissance néanmoins. Manquant un peu d'eau, ils sont moins raides/turgescent, on peut en profiter pour les courber avec moins de risques de rupture.
tom a écrit le 21/07/2013 15:42 (ref msg # 41132 )
on ne peut faire que sur les gourmands ou sur toutes les branches ?
floyd a écrit le 21/07/2013 15:55 (ref msg # 41134 )
Non taillée une branche va évoluer à fruits… assez pour ployer spontanément à la première fructification.

L'arcure des gourmands permet de tirer parti d'une vigueur que la taille ne peut résoudre.
Couper un gourmand, il en vient un autre, sinon deux ou trois.

Sur pommier en restauration, le cas est fréquent; je choisis généralement de les laisser évoluer sans intervenir. Des pousses de 1,00 à 1,50 m la première année, prolongées de 0,50 à 0,75m la seconde année… mais au final une mise à fruit.
Ensuite je gère pour redescendre ce casi-petit-arbre dans le volume général.

La patience, c'est donc d'attendre au moins trois années pour juger de l'impact du choix de ne pas pas tailler. Si l'on taille chaque année pour faire de la place, jamais de fruit, toujours des gourmands…
tom a écrit le 01/04/2014 13:59 (ref msg # 43581 )
bon, je suis allé le revoir, et il ne fait toujours pas de fleurs ( au moins depuis 4 ans..)

J'ai quand même l'impression qu'il a été greffé malgré tout...
autrevie a écrit le 02/04/2014 09:00 (ref msg # 43598 )
sois en sur.
de toute façon,même non greffé en trois ans tu verrais les fleures.
il est possible que le sol soit trop fertile,il faut donc attendre,ou cultiver en dessous des plantes très voraces (choux,céleris,bananiers,pommes de terre,courges,etc)
tom a écrit le 02/04/2014 10:12 (ref msg # 43604 )
Comment puis-je être sûr ? Le point de greffe me semble presque évident mais ...

Quant au sol trop fertile, alors là, c'est sûr que non ! C'est un sol argileux et calcaire !
autrevie a écrit le 02/04/2014 12:09 (ref msg # 43606 )
alors une photo serait le bienvenu,la conclusion finale en découlera très probablement.
Bruno a écrit le 02/04/2014 21:26 (ref msg # 43614 )
Les abricotiers s’accommodent très bien d'un sol calcaire et si ils sont greffés sur prunier très bien d'un sol argilo-calcaire. Si le sol est bien drainé je ne pense pas que l'argile soit néfaste même si ils sont greffés sur franc.


greffer.net >> Abricotier