variétés abricots se reproduisant assez fidèlement par semis

greffer.net >> Abricotier

ddev a écrit le 05/10/2007 12:39 (ref msg # 11436 )
Bonjour,

J' ai trouvé une info intéressante qui ne figure nulle part par ici :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abricotier
quelques variétés anciennes se reproduisant assez fidèlement (abricot Alberge, abricot de Hollande)

Quelqu' un connais ces variétés +/- ?

Ils ne sont pas référençé dans la bourse aux greffons, personne n' en a ?

Merci
ddev a écrit le 06/10/2007 10:48 (ref msg # 11445 )
Autre nom :
Abricot d’Ampuis ou de Hollande ou noyau doux

http://www.slowfood.fr/ermitage/archedug...

Sur le terrain, rien ne distingue un abricotier Bergeron d’un Ampuis. C’est lorsque le fruit
apparaît que l’on note déjà une différence de grosseur.
Jean-Michel explique qu’il faut 7 ans pour obtenir la première récolte ; que cet abricot se ramasse au sol car le fruit doit tomber seul.

La récolte débute au environ du 15 juillet pour se terminer fin juillet.
Elle se fait à la main, par passages successifs afin de ramasser les fruits à terre.
Mûr, l’Ampuis n’est pas vraiment un très beau fruit ; rien à voir avec le Bergeron...
Viootje a écrit le 17/04/2014 18:32 (ref msg # 43847 )
Bonjour, je suis également à la recherche de noyaux d'abricot d'Ampuis (=de Hollande ou Noyau doux) et d'Alberge, censés se reproduire fidèlement de semis. Si quelqu'un a une piste, ce serait avec grand plaisir ! Merci d'avance !
klakos a écrit le 17/04/2014 19:48 (ref msg # 43849 )
Alberge ?
Qu'entendais-t'on exactement par ce terme.
Celle "de Montgamé" ou celle "de Tours" ?
Le peu que j'ai gouté de celle de Montgamé, m'a donné l'impression d'un gout "musqué". On devait apprécier cette saveur à son époque (XVI-XVIIème). Les habitudes alimentaires de l'époque étaient très différentes de celles actuelles.
De plus, on les faisait sécher en vue de les exporter via la Loire.
Idéal à mon avis cuit ou transformé. Ce n'est pas ce qu'on trouve actuellement sur les étals.
On le dit effectivement fidèle de semis. Je ne sais pas, l'arbre est issu de greffe. Assez vigoureux.

Par contre, j'ai trouvé celle "de Touraine" assez "conforme au gout actuel".
J'ai trouvé cet abricot évidemment bon, le contraire aurait été malheureux (car on n'a pas encore trouvé des mauvais ).
klakos a écrit le 17/04/2014 19:50 (ref msg # 43850 )
"klakos" a écrit :
Alberge ?
Qu'entendais-t'on exactement par ce terme.
Celle "de Montgamé" ou celle "de Tours" ?
Le peu que j'ai gouté de celle de Montgamé, m'a donné l'impression d'un gout "musqué". On devait apprécier cette saveur à son époque (XVI-XVIIème). Les habitudes alimentaires de l'époque étaient très différentes de celles actuelles.
De plus, on les faisait sécher en vue de les exporter via la Loire.
Idéal à mon avis cuit ou transformé. Ce n'est pas ce qu'on trouve actuellement sur les étals.
On le dit effectivement fidèle de semis. Je ne sais pas, l'arbre est issu de greffe (Torinel). Assez vigoureux.

Par contre, j'ai trouvé celle "de Touraine" assez "conforme au gout actuel".
J'ai trouvé cet abricot évidemment bon, le contraire aurait été malheureux (car on n'a pas encore trouvé des mauvais ).
Viootje a écrit le 18/04/2014 09:12 (ref msg # 43867 )
Il semblerait que l'Alberge de Tours puisse se reproduire de semis (mais l'amande est amère) tandis que ce n'est pas précisé concernant celui de Montgamé (dont l'amande est douce)
cf. http://www.sanitaire-apicole17.org/index...
Mais dans un cas comme dans l'autre,si vous avez une source, je serais tentée d'essayer...
klakos a écrit le 18/04/2014 09:36 (ref msg # 43869 )
Les quelques arbres sont encore jeunes et ne sont pas près de produire.
Celle "de Touraine" fleurit déjà mais parti comme il est, l'arbre ne pousse guère. Peut-être que sur franc, ça aurait été différent (greffé sur Torinel (qui est un hybride de prunier)) ?
"de Montgamé" : c'est l'inverse !
Les greffons viennent de chez un ancien pépiniériste qui est à la limite du 37 et du 86 (Jahan; Ingrandes sur Vienne ?).
kiki a écrit le 22/10/2016 18:21 (ref msg # 54552 )
Bonjour,

Voila ce que dit la pépinière Gromolard sur le noyaux doux: Mise à fruit Rapide.
Alors que Jean-Michel explique qu’il faut 7 ans pour obtenir la première récolte.
N'étant pas spécialiste, pourriez- vous m'expliquer.
Merci pour vos réponses.
A+

Port Vigueur moyenne
Type Demi-Etalé
Récolte Maturité Août : 1ère décade ( 5 jours après Bergeron)
Période Floraison Mars : Avril , demi-tardive
Qualité Gustative Sucrée : fruit assez mou
Type Sol Tous : en utilisant le porte-greffe adapté
Période Plantation De novembre à fin Mars
Conservation Durée Fruits 1 Semaine
Attrait Fruit rond jaune-orangé avec du rouge à l'insolation
Mise à Fruit Rapide
Sensibilité Peut être sensible à la bactériose et au monilia comme la plupart des abricotiers
Pollinisateur Autofertile
Format Vente Scion racines nues / Gobelet racines nues / Demi-Tige racines nues (H:1.2m) / Tige racines nues (H:1.6m)
Présentation Racine Nue
Remarques Variété de petit calibre intéressante pour la transformation (confiture, fruits au sirop), très bien adaptée au Nord de la Vallée du Rhône.
Bruno a écrit le 02/11/2016 17:22 (ref msg # 54662 )
Il faut peut-être 7 ans pour obtenir des fruits à partir d'un semi et beaucoup moins à partir d'une greffe. Les pépinières Gromolard greffent presque certainement leur abricotiers.
kiki a écrit le 05/11/2016 16:18 (ref msg # 54721 )
"Bruno" a écrit :
Il faut peut-être 7 ans pour obtenir des fruits à partir d'un semi et beaucoup moins à partir d'une greffe. Les pépinières Gromolard greffent presque certainement leur abricotiers.

Ma femme avait plantée un noyau, nous avons mangés nos premiers abricots au bout de cinq
ou six ans;
Par contre j'avais fait un greffe Tschudi en mars 2014 ( voir mon message intitulé greffe par un débutant ),
l'année passée j'avais un très bel arbre il c'est développé très rapidement , donc j'attendais les abricots avec impatience,
ayant peur des grands froids, je l'avais coiffé d'un dôme en plastique, les abricots ne sont jamais venus, ( j'en avais un seul qui
est tombé rapidement ), après réflexions il est probable que l'arbre n'a pas été pollinisé par les abeilles à cause du dôme,
qu'en pensez-vous ?
A+ et bon week-end.
Kiki.
Bruno a écrit le 09/11/2016 14:35 (ref msg # 54752 )
Peut-être mais la plupart des variétés d'abricotiers sont auto-fertiles. Peut-être l'année prochaine il donnera.


greffer.net >> Abricotier