Voici une autre méthode de greffage du noyer en vue d’optimiser les résultats. Cette méthode marche aussi avec le genre Carya (pacanier).

L’avantage de cette méthode est de ne pas nécessiter l’achat de matériel de chauffe dédié, contrairement à la greffe en chambre chaude, et sera donc adaptée à l’amateur désireux de réaliser juste quelques greffes, et non une production plus conséquente.

Période de réalisation

En sortie d’hiver, vers février. Mêmes contraintes que celles détaillées dans l’article sur la greffe en chambre chaude.

Portes-greffes

Il s’agira de plants cultivés en container, ayant un diamètre adapté au calibre de vos greffons.

Greffons

Lire le chapitre « choix des greffons » de la fiche générale de greffage du noyer donnant les indications quant à leur choix.

Étape 1 : forçage des porte-greffes.

  • Décapiter les porte-greffes en vue de supprimer leur oeil terminal .

 

décapiter le porte-greffe

 

  • Mettre les porte-greffes en intérieur de maison chauffée (~ 22°C) durant trois semaines, dans une pièce éclairée en journée (spot type « lumière du jour » à défaut d’ensoleillement naturel suffisant), à humidité habituelle de l’intérieur d’une habitation. Surveiller l’arrosage.

Étape 2 : réalisation de la greffe

Au bout de trois semaines de forçage, vos porte-greffes peuvent avoir débourré, mais cela n’est pas obligatoire.

On procède de façon habituelle, à une ou plusieurs greffes en chip-budding sur le porte-greffe.

 

juglans chip budding graft

 

 

greffe en chip budding de noyer

 

Une protection anti-déshydratation recouvrant l’oeil est indispensable.

 

parafilm

 

 

Dans le cas présent, du parafilm.  (Je n’ai pas testé avec du buddy tape, et ne sais pas, compte-tenu qu’il s’agit d’une greffe à œil poussant, s’il se laisse transpercer facilement).

Étape 3 : Surveillance

On laisse les porte-greffe en intérieur chauffé.
S’il vient au fil du temps à apparaitre des moisissures autour des bourgeons greffés, il faudra délicatement découper le parafilm pour laisser aérer.

Au bout d’environ un mois, que les yeux greffés viables aient débourré ou non, il faudra décapiter le porte-greffe au dessus du point de greffe le plus haut, en laissant un oeil tire-sève. Il faudra supprimer toutes les émissions de végétation du porte-greffe.

S’en suivra une phase d’acclimatation des plants forcés en intérieur, avec une mise en culture extérieure. (protection des gelées, du soleil vif…)