La greffe en coulée, dite aussi greffe en coulé, greffe sous écorce, greffe de côté sous écorce, fait partie de la famille des greffes à rameaux.

Généralement connue dans l’usage de regarnir un arbre mal équilibré en lui rajoutant ainsi un nouveau départ de branche, cette greffe peut être utilisée pour un greffage classique sur porte-greffe jeune. Son principal avantage, tel la greffe en couronne, est qu’il n’est pas nécessaire de réaliser un ajustement, donc il y a peu de chance d’échouer la greffe.

Cette greffe nécessitant que l’écorce du porte-greffe soit décollée, elle se pratique généralement au printemps, comme pour une greffe en couronne, c’est-à-dire mi avril à fin mai en général. Elle peut être aussi envisagée en fin d’été (surtout pour les prunus), avec un greffon aoûté effeuillé (dans ce dernier cas, là greffe se soudera, mais ne partira en végétation qu’au printemps suivant, comme pour toute greffe dite à oeil dormant).

Cette greffe se pratique ainsi :

Sur le jeune porte-greffe ou la branche à regarnir, nous pratiquons une incision en T, avec une hauteur d’environ 5 cm.

 

entaille en T du porte-greffe

 

 

De façon facultative, le haut du T peut être débité sous forme d’une petite encoche, ceci en vue de faciliter l’insertion du greffon par la suite :

 

decoupe d’une encoche

 

 

On découpe notre greffon en long biseau simple :

 

greffon biseau simple

 

 

On écarte le T :

 

ecartement du T

 

 

 

On insère le greffon :

 

greffe en coulée

 

On ligature et on mastique les plaies.

Pour les greffes de fin d’été, on peut s’entourer des précautions suivantes : greffe orientée au Nord pour être à l’ombre, protection anti-déshydration (tel buddytape)

 

Photographies

 

greffe en coulée

 

 

 

greffe en coulée