La greffe par approche est une greffe qui se réalise pendant la période de végétation, généralement d’avril à juin.
Elle est utilisée pour les espèces réfractaires aux autres méthodes de greffage (mimosa…) ou greffes dites intergénériques .

Elle est aussi utilisée, à titre amateur, pour le greffage des solanacées (tomates…) afin de se dispenser de la mise en place un dispositif sous cloche.

La particularité de cette greffe est que la variété à multiplier n’est pas détachée du pied-mère durant la soudure de la greffe, restant ainsi alimentée en sève autant que nécessaire.

Le porte-greffe est généralement en pot1 , vu qu’il faudra l’amener à proximité du pied-mère pour réaliser le greffage.

Le principe est simple, il faut mettre à nu des zones de dimensions identiques sur les deux végétaux, et les mettre en contact.

On réalise les plaies sur du bois assez jeune, souple.

La greffe par approche « classique », dite greffe par approche simple ou greffe par approche de côté, est la suivante :

 

greffe par approche

 

Une fois les deux zones mises en contact, on ligature :

 

greffe par approche

 

La soudure est généralement rapide, quelques semaines.

Veiller à bien surveiller l’arrosage du porte-greffe en pot.

Il faut ensuite sevrer, c’est à dire détacher le rameau de la variété greffée du pied-mère, et décapiter la partie supérieure du porte-greffe (attention de ne pas se tromper sur les endroits à sectionner, c’est une erreur classique du débutant) de façon à n’avoir plus que le porte-greffe en pot, et le rameau greffé libéré du pied-mère.

 

sevrage d’une greffe par approche

 

 

sevrage d’une greffe par approche

 

 

Le sevrage se réalise de deux façons :

– il y a les greffeurs qui sèvrent dès la soudure réalisée. Dans ce cas, le sevrage doit être très progressif, par rognage quotidien de la partie reliant au pied-mère, en vue de peu à peu diminuer l’afflux de sève dans le rameau de variété greffée depuis pied-mère en faveur de l’afflux de sève par le porte-greffe.

– il y a les greffeurs qui sèvrent en fin d’hiver suivant la greffe, où on sectionne directement au sécateur.

 

Variantes

Il existe bien sûr de nombreuses variantes de réalisation de la greffe par approche, en voici quelques une.
Certaines d’entre elles ont la particularité d’avoir l’extrémité de la partie porte-greffe décapité et inséré dans le rameau de la variété à multiplier ; cette catégorie est généralement appelée « pontage », car peut être utilisée aussi pour sauver une plante dont le mal-être serait dû à un affaiblissement de son porte-greffe, apportant ainsi un nouveau système racinaire.

 

greffe par approche à l’anglaise

 Greffe par approche en anglaise compliquée

 

 

 

Greffe en incrustation sous écorce

Greffe en approche sous écorce
(pas de nécessité d’ajustement, vu que l’on plaque des surfaces et non des lignes, mais horrible bourrelet de greffe à terme).

 

 

greffe par approche en incrustation

Greffe par approche en incrustation. 

 

multiples greffes par approche en incrustation

 Lors le pied-mère est souple (liane : kiwi, vigne…), on peut réaliser en série multiples greffes par approche, par exemple en incrustation.

 

greffe en approche en T inversé

 Greffe par approche en arc-boutant en T inversé 

(on dessine un T à l’envers sur le rameau de la variété à multiplier,
on décolle les écorces, et on insère le porte-greffe taillé en biseau simple). 

 

 

greffe par approche en arc-boutant

Greffe par approche en arc-boutant,
Greffe en approche en fente

 

 

greffe par approche en anglaise

 Greffe par approche en anglaise en tête

 

 

  1. cela peut être aussi l’inverse, porte-greffe en pleine terre et variété à multiplier en pot []