Choix des Ă©cussons

Il faut veiller à choisir un écusson à prélever dont l’oeil est bien visible.

 

L’oeil est bien visible : c’est un bon choix

Oeil d’olivier correct

 

L’oeil n’est pas visible : c’est un mauvais choix

Oeil d’olivier non visible

 

Le greffage

Dans ma région, on opère première quinzaine de juin. Il faut que tous les végétaux soient bien en sève, l’écorce se décollant sans résistance.

Le but de l’opération est de débiter un demi cylindre contenant un oeil viable :

 

Ecusson en placage d’olivier, vue de dos

Pour cela, on pratique une incision horizontale, sur la moitié du diamètre, au dessus de l’oeil :

Greffe de l’olivier, incision du porte greffe

 

puis dessous :

Greffe de l’olivier, incision du porte greffe

 

Puis une incision verticale à gauche et à droite pour finir la découpe du demi cylindre :

Greffe de l’olivier, incision du porte greffe

que l’on extrait à l’aide de la languette de l’écussonnoir. Il ne doit y avoir aucune résistance lors de l’extraction. Un rameau qui ne serait pas assez en sève mettrait en péril l’opération.

Extraction de l’entaille du porte greffe (greffe de l’olivier)

Après avoir coupé les branches latérales du porte-greffe depuis le sol jusqu’à la zone qu’on souhaite greffer, on applique notre écusson contre l’écorce du porte-greffe (délicatement car il risque de se briser) :

Greffe en placage d’oeil de l’olivier, apposition de l’écusson

 

A l’aide de la lame de l’écussonnoir, on va trancher le porte-greffe de façon à dessiner une entaille épousant la forme de notre écusson : un coup de lame en haut, en bas, à droite et à gauche :

Greffe en placage d’oeil de l’olivier, entaille du porte greffe

 

Greffe en placage d’oeil de l’olivier, entaille du porte greffe

 

Greffe en placage d’oeil de l’olivier, entaille du porte greffe

L’empreinte de notre écusson à plaquer est débitée dans le porte-greffe.

On extrait la découpe à l’aide de la languette de l’écussonnoir. Tout comme pour l’extraction de l’écusson, la découpe doit s’enlever sans résistance et sans fragments adhérents, tout devant être très en sève.

Greffe en placage d’oeil de l’olivier, extraction de la découpe

Greffe en placage d’oeil de l’olivier, découpe extraite

On plaque l’écusson dans la découpe du porte-greffe :

Greffe en placage d’oeil de l’olivier, dépose de l’écusson

Greffe en placage d’oeil de l’olivier, dépose de l’écusson

On procède à la ligature en laissant juste dépasser l’oeil et le pétiole :

Greffe en placage d’oeil de l’olivier, ligature avec flexibande

Au dessus du placage, on réalise une incision annulaire, de 1 à 2 mm de hauteur, sur la totalité du diamètre. Cela a pour but de favoriser la concentration de sève au niveau du placage. En cas d’échec de la greffe, le cal cicatriciel de cet anneau se formera suffisamment rapidement pour ne pas mettre en péril la partie supérieure de la branche :

Greffe en placage d’oeil de l’olivier, incision annulaire

Greffe en placage d’oeil de l’olivier, incision annulaire

Voilà l’opération terminée.

Si tout ce passe bien, en août, l’oeil doit partir en végétation :

 

Greffe en placage d’oeil de l’olivier

Le porte-greffe sera sectionné alors entre le placage et l’incision annulaire, durant l’hiver (plaie à mastiquer).

 

Un an après la photo précédente :

Scion d’olivier

 

 

PS : Un technicien agricole nous communique l’astuce suivante : « Pour ma part je pratique un peu diffĂ©remment quant Ă  la phase de rapproche du greffon. En effet, j’ai constatĂ© des Ă©checs de greffes Ă  cause de poussières ou salissure des bords du greffons. Pour Ă©viter cela, je conseille d’ouvrir sur le porte greffe une « fenĂŞtre » plus petite que le greffon, de faire le rapprochement, puis de recouper le greffon Ă  la bonne taille de la fenĂŞtre. Ainsi la partie intĂ©rieure du greffon et ses bords ne sont plus re-manipulĂ©s et parfaitement ajustĂ©s. »