Chaque espèce a ses propres particularités de greffage, qui sont détaillées dans les fiches techniques (fruitières et ornementales).

Mais, afin de rendre la compréhension plus aisée au débutant, voici les principes généraux concernant les périodes de greffage qui s’appliquent aux espèces caduques1

 

Les greffes de sortie d’hiver.

 

Elles se réalisent lorsque le sujet porte-greffe sort de son repos hivernal.

A cette période correspond une grande partie des greffes de la catégorie dite « à rameau détaché » (greffe en fente, greffe en anglaise, greffe en incrustation, … c’est à dire qu’on prend un bout de branche qui contient ou ou plusieurs yeux à bois, que l’on va mettre en contact tel il se doit avec le porte-greffe).

Les greffons auront dû être préalablement récoltés et conservés en repos végétatif2. Les premières connexions vasculaires – permettant au porte-greffe d’alimenter en sève le greffon –  mettant plusieurs jours à se réaliser, ce décalage d’état d’avancement végétatif entre le greffon dormant et le porte-greffe qui commence à partir en végétation permet au greffon de ne pas se déshydrater dans des conditions extérieures, par exemple le dessèchement face au vent ; un greffon qui serait dans un état végétatif avancé par rapport au sujet porte-greffe ne survivrait probablement pas.

Le départ en végétation se réalisera quelques semaines après.

 

Les greffes de printemps

 

Elle se réalisent lorsque le porte-greffe est suffisamment en sève, car ces techniques nécessitent un décollement de l’écorce, sans adhérence.3.

Deux types de greffes de printemps peuvent alors s’envisager.  Dans les deux cas, les greffons doivent être conservés tel pour les greffes de sortie d’hiver, à savoir en repos végétatif.

1. La catégorie restante des greffes par rameau détaché nécessitant un décollage de l’écorce.

Il s’agit de la greffe en couronne, la greffe en coulée.

2. Les greffes à oeil poussant
.

Ce sont les greffes en écusson ou en chip-budding4 : on incruste dans le porte-greffe un oeil à bois.

 

Dans les deux cas, le départ en végétation se réalisera quelques semaines après.

 

Les greffes d’été.

 

Ce sont les greffes de la catégorie dites « à oeil dormant » : là encore, greffe en écusson ou chip-budding, mais cette fois-ci l’oeil à greffer sera prélevé au moment même du greffage. Vu l’état d’avancement de la végétation de l’arbre, seule la soudure se réalisera, mais l’oeil ne partira pas en végétation ; ce dernier ne se mettra à pousser qu’au printemps suivant. Cela a l’avantage de permettre deux phases distinctes : une saison pour la soudure parfaite, une autre saison pour la croissance.

A noter qu’en fin d’été, certaines greffes à rameaux détachés, prélevés au moment du greffage, sur certaines espèces (prunus), peuvent être réalisées.

 

 

 

 

  1. qui perdent leur feuilles d’hiver (par exemple le cerisier), en opposition à persistant qui désigne les végétaux qui gardent un permanence un feuillage []
  2. lire les principes de récolte []
  3. Comme moyen mnémotechnique, certains réalisent les opérations au moment de la floraison []
  4. quoique le chip-budding, qui ne nécessite pas de décollement d’écorce, puisse être réalisé plus tôt []