Cette greffe à rameau, qui se pratique à la sortie de l’hiver comme toutes les greffes de cette famille, est une sorte de greffe en fente « sur le côté » ; d’ailleurs son nom anglais est « side graft ».

Elle est utilisée dans le cas de la greffe du noyer, de l’avocatier…

Elle présente un intérêt dans les cas suivants :

– lorsque le porte-greffe présente une courbure, afin d’y implanter verticalement le greffon,

– lorsque la forme du greffon rend d’autres techniques difficiles (par exemple le cas typique de la pomme « Reinette Ananas » avec ses yeux très rapprochés qui forment une surface évoquant celle de l’ananas, en photographie ci-dessous).

– lorsque l’espèce à greffer supporte mal les incisions verticales de sa moelle.

 

Le principe est simple :

 

On prépare un greffon taillé en double biseau.

 

Greffon taillé en double biseau

 

 

On réalise dans le porte-greffe (dont on peut conserver le sommet pour faire des reprise de greffe en cas d’échec, tout comme on peut le supprimer)  une incision latérale jusqu’à atteindre environ le milieu du porte-greffe [1].

 

Greffe en cadillac

 

On courbe le porte-greffe [2]  avec délicatesse afin de ne pas le briser.

 

On l’insère le greffon dans l’entaille [3], la plupart du temps légèrement en biais, en vue de garantir un contact entre les zones génératrices.

Suivant la force du « pincement », la ligature n’est pas nécessaire.

Il est impératif de bien mastiquer les plaies.

 

 

 

Greffe cadillac

 Greffe en cadillac de prunier sur porte-greffe qui présente une courbure : le greffon ainsi implanté a un oeil qui émet une pousse bien verticale

 

Greffe en cadillac de Pomme Reinette Ananas

Greffe en cadillac de pomme Reinette Ananas