Voici une méthode de greffage, habituellement utilisée pour changer la variété de gros arbres, qui, appliquée sur un porte-greffe de petit diamètre, permettra au débutant de réussir presque à tous les coups.

En effet, cette méthode de greffage ne nécessite aucun ajustement en vue de faire coïncider les zones génératrices, cause d’échec principale des débutants qui n’ont pas encore acquis la dextérité.

Sur petit diamètre, cette méthode s’applique à la majorité des fruitiers classiques.

 

Quand procéder?

L’opération de greffage se déroule au printemps, lorsque le porte-greffe est bien parti en végétation : il a émis des feuilles et des tiges herbacées.

Il doit être bien en sève, c’est à dire que l’écorce doit se décoller aisément, sans résistance. Pour cela, on l’aura arrosé régulièrement la semaine précédant l’opération.

Le prélèvement des greffons quant à lui aura dû être fait en fin d’hiver, lorsque les arbres à multiplier étaient en repos hivernal. Ils auront été conservés de préférence au réfrigérateur et non en terre au pied d’un mur orienté nord, car le greffage se fait tard en saison. ( Lire les instructions sur le prélèvement des greffons ).

 

Première étape : la préparation du porte-greffe

Le porte-greffe, qui peut être en pleine-terre ou en pot, de diamètre 10 à 15 mm environ, est décapité à une vingtaine de centimètres du sol, et débarrassé de toute végétation latérale :

 

Porte-greffe

Découpe du porte-greffe

Porte-greffe préparé

 

 

 

 

Deuxième étape : la préparation du greffon

On découpe un rameau d’un an.

La diamètre du greffon ne doit pas excéder le quart de celui du-porte-greffe.

 

Greffon taillé en biseau

 

On le taille en biseau simple, à l’opposé du bourgeon le plus bas [1].

 

Découpe du greffon en biseau

 

 

 

On enlève aussi l’écorce sur une seule face latérale du greffon [2] :

 

Découpe du greffon en biseau

 

Découpe du greffon en biseau

 

 

 

 

 

Troisième étape : Décollage de l’écorce du porte-greffe.

 

 

Greffe en couronne

 

On réalise dans le porte-greffe une incision verticale de longueur équivalente à celle du biseau, en partant de l’extrémité et en allant vers le bas [3].

 

Découpe du porte-greffe

 

 

Puis, on décolle d’un seul côté l’écorce avec la spatule de l’écussonoir [4].

Attention : le greffon ira se positionner sous la partie décollée. La face latérale du greffon qui a été rapée ira se buter contre la partie d’écorce non décollée.

 

 

Décoller l ecorce

 

 

 

 

Quatrième étape : Pose du greffon.

On insère sous l’écorce décollée le greffon [5] puis on le cale bien contre l’écorce du porte-greffe qui n’aura pas été décollée :

 

 

Insertion du greffon

 

 

Greffe en couronne

 

 

Cinquième étape : ligature et masticage.

On ligature le tout, en réalisant des spires jointives.

 

ligature flexibande

On mastique les plaies (porte-greffe et extrémité du greffon).

 

mastiquer

 

 

Sous deux semaines, votre greffon partira en végétation.

 

Debourrement

 

 

 

ATTENTION : toutes les espèces ne se prètent pas forcement bien à la couronne, par exemple le cerisier :

 

greffe en couronne de cerisier

 

 

Avec l’aimable participation de Christian qui a réalisé la greffe.