Porte-greffes :

 

Diospyros lotus : C’est le porte-greffe qui présente la meilleure adaptabilité aux différents types de sol ; résistant au froid et à la sécheresse ; il possède en outre un chevelu racinaire important et régulier. Premières fructifications en faible quantité environ 3 ans après la greffe.

Diospyros kaki : porte-greffe utilisé uniquement par les Japonais. En Europe, à part le cas des quelques variétés incompatibles avec Diospyros lotus, on fera sur Diospyros kaki surtout du surgreffage soit pour remplacer une variété non valable, soit pour avoir des arbres multigreffés (plusieurs variétés sur le même arbre).

Diospyros virginiana : à éviter car la durée de vie de l’association Diospyros kaki greffé sur Diospyros virginiana est courte (entre 10 et 20 ans), drageonnement possible et racine pivotante forte entravant les éventuelles transplantations. Résistance au chancre radiculaire

Diospyros rhombifolia (marginal) :  effet pseudo-nanifiant, incompatibilité à moyen terme (rejet vers 4 à 6 ans) avec certaines variétés.

 

 

Méthodes de greffage :

 

Greffes de rameaux :

– Fente simple, anglaise et anglaise compliquée : greffons à deux yeux, au début du printemps, bons résultats.

– Fente double au début du printemps, pour des porte-greffes forts, greffons à trois yeux.

– Greffe en coulée : pour des greffons fins.

– Couronne.

 

Greffes d’yeux :

– Ecussonnage à oeil poussant au début du printemps.

– Chip budding oeil poussant au début du printemps, qui donne d’excellents résultats. C’est la méthode à préférer, loin devant les greffes à rameaux. Il se peut que l’oeil reste dormant jusqu’à l’année suivante, même lorsque la greffe a été réalisée commencement du débourrement du porte-greffe ; dans ce cas, il suffit de laisser tel quel, décapiter au dessus du point de greffe durant l’hiver qui s’en suit, et le tout repartira au printemps suivant.

– Greffe en flûte : greffer bas et butter pour éviter le dessèchement.

 

Autres renseignements :

Pour les greffes de printemps (rameau ou chip-budding), il est recommandé, en vue d’optimiser les résultats, d’attendre que le porte-greffe présente un signe de débourrement :

 

débourrement kaki diospyros

 

 

 

 

Éviter l’écussonnage à œil dormant qui donnerait de très mauvais résultats par suite de l’afflux rapide de matières tanniques de l’écorce qui contrarient la soudure. (information qui commence à être contredite par certains membres de greffer.net, donc en cours de vérification).

 

Greffe de kaki (diospyros)

Greffe de kaki en chip-budding oeil poussant, sur Diospyros lotus

 

diospyros graft - chip budding

Greffe de kaki en chip-budding oeil poussant, sur Diospyros lotus

 

Lire aussi : La greffe du kaki, en photographies.