Porte-greffes:

 

– franc de pĂȘcher

Issus de semis de noyaux, à prélever de préférence sur des sujets sauvages afin de produire des plants plus réguliers.

 

pĂȘcher GF 305 :

Issus de semis.
Bonne vigueur compatibilité excellente.
Demande des terrains sains, résiste mieux à la chlorose calcaire que le franc.
Les premiĂšres lignĂ©es de GF 305 datent de 1948 ce qui permet d’avoir du recul. Valeur sĂ»re.

 

– franc de missour :

Obtenu Ă  partir de semis de noyaux d’une variĂ©tĂ© de pĂȘchers sauvages au Maroc.
Peuplement homogĂšne, rĂ©siste Ă  des doses de calcaire actif de l’ordre de 8%.

 

Montclar Âź :

Issu de sĂ©lection de pĂȘchers, multipliĂ© par semence.
Bonne vigueur affectionne les sols sains et peu calcaire.

 

Rubira :

SĂ©lection de pĂȘcher.
Vigueur moyenne.
Intéressant pour les sols trÚs acides ( pH<5.5).
Serait résistant au puceron vert.

 

franc d’amandier :

Résiste à la sécheresse et au calcaire.
Sa vigueur s’exprime surtout en sol pauvre, ailleurs elle est plus faible que sur GF 677 et sĂ©lection de prunier.
Convient bien aux variétés tardives car reste en sÚve trÚs tard en saison, reprise délicate à la plantation, attendre les premiÚres gelées.
Supporte l’arrosage en terrain lĂ©ger, peut vĂ©gĂ©ter plus de 30 ans.
Ne supporte pas dans le sol l’humiditĂ© prolongĂ©e.

 

Amandier x pĂȘcher GF 557 :

Plus vigoureux que le franc de pĂȘcher mais pas plus rĂ©sistant Ă  l’asphyxie des racines, n’est plus guĂšre employĂ©.

Amandier x pĂȘcher GF 677 :

Hybride naturel trĂšs vigoureux.
CompatibilitĂ© bonne sans ĂȘtre exceptionnelle, rĂ©sistant au calcaire ( 12% calcaire actif) pour terrain sec.
RĂ©siste mieux Ă  asphyxie racinaire que l’amandier.

 

Avimag-CadamanÂź :

Hybride de pĂȘcher x Prunus davidiana.
Porte-greffe rĂ©cent, vigueur identique Ă  celle du GF677 rĂ©siste mieux Ă  la prĂ©sence d’humiditĂ© dans le sol.
Résiste aux nématodes, Meloïdogyne incognita

 

Myran :

Hybride myrobolan X PĂȘcher Yunnan, qui prĂ©sente un intĂ©rĂȘt en raison de sa compatibilitĂ© avec toutes les variĂ©tĂ©s et sa grande vigueur, comparable Ă  celle confĂ©rĂ©e par le semis de PĂȘcher.
Malheureusement il est trĂšs sensible Ă  la chlorose et ceci limite beaucoup son utilisation. A utiliser en sol limoneux.

 

Prunier brompton :

Pour terrain lourd, bonne vigueur, porte greffe spontané qui se multiplie par marcottage, trÚs bonne compatibilité.

 

– Prunier Saint-Julien :

Issu de semis.
Rustique.
RĂ©siste au calcaire, affectionne les sols compacts et humides.
Fruits plus petits que sur franc.
Compatibilité trÚs moyenne.

 

Saint-Julien GF 655.2 :

Semis de saint- julien, meilleure compatibilité que le géniteur, de faible vigueur.

 

Hybride st julien x brompton :

PossÚde du premier son adaptation au sol lourds, du second une meilleure affinité.

 

Prunier damas p 1869 :

Bonne compatibilité, résiste mieux au calcaire que le Saint-Julien, tendance à drageonner, de part sa faible vigueur convient bien aux formes plates.

 

JULIORÂź ferdor :

Hybride Saint-Julien d’OrlĂ©ans x Pershore.
Compatible avec toutes les variĂ©tĂ©s de pĂȘches.
Vigueur supérieure au DAMAS 1869 et au ST JULIEN 655.2 mais reste moyenne, ne drageonne presque pas, mise à fruit rapide, pour sol compact et peu calcaire.
Difficile Ă  bouturer.

 

prunier myrobolan et marianna type GF 8-1 :

A Ă©viter par manque d’ affinitĂ© avec de nombreuses variĂ©tĂ©s, une expĂ©rimentation sur le terrain est nĂ©cessaire.

 

– franc d’abricotier :

Peut ĂȘtre utilisĂ© dans les sols trĂšs sains et bien drainĂ©s, vĂ©gĂšte avec une pluviomĂ©trie de moins de 400mn d’eau par an, compatibilitĂ© mĂ©diocre meilleure avec les variĂ©tĂ©s Ă  chair blanche.

 

PĂȘcher de David (Persica Davidinna). Bonne rĂ©sistance au calcaire.

 

 

MĂ©thodes de greffage :

Ă©cusson Ă  Ɠil dormant avec des yeux triples que l’on prĂ©lĂšve sur des rameaux bien aoĂ»tĂ©s.

Remarques :

Choisir des arbres productifs et indemnes de maladies. Attention aux rameaux infectés par les monilioses.
Vérifier que la branche dont est issu le greffon soit productive avec des fruits représentatifs de la variété et si possible située sud/sud-ouest.
Le greffage s’effectue en Ă©tĂ©, la pĂ©riode varie en fonction du porte greffe, de la rĂ©gion, des conditions de culture ainsi que de la mĂ©tĂ©o ; avec les pruniers on peut commencer fin juillet, aoĂ»t pour le franc et jusqu’au 15 septembre sur amandier.