Porte-greffes

Ceravium®P-HL-A : Semi-nanisant. Vigueur intermédiaire entre Maxma Delbard® 14 brokforest et Gisela®5 ou Tabel ®. Terrains profonds et frais. Mise à fruits très rapide

– franc de Cerisier (Prunus cerasus)

Colt (P. avium x P. pseudocerasus) : effet réducteur de vigueur

Damil® GM61/1 (Prunus dawyckensis) : contrôle la croissance excessive et favorise un port ouvert aux variétés de cerises douces ; forme peu à pas de drageons et offre une excellente résistance au froid.

Gisela®5 (Prunus cerasus x Prunus canescens) : Porte-greffe très précoce qui produit un arbre dont la taille correspond à environ 45 % de celle d’un merisier. Très productif sur un large éventail de sols. Demande un bon drainage. Tolère quelque peu les infections virales.

Gisela®6 : Arbre  dont la taille correspond à environ 70 % de celle d’un merisier. Très productif sur un large éventail de sols. Demande un bon drainage. Bonne résistance aux virus

Maxma Delbard 14 ® : semi-nanisant – 20 % que Sainte-Lucie ; hybride de Ste Lucie et de Merisier. résiste assez bien à la chlorose et est peu sensible à l’asphyxie.

Maxma Delbard® 14 brokforest : Porte-greffe demi-nanisant du cerisier, compatible avec toutes les variétés. Vigueur faible. Bonne rapidité d’installation. Mise à fruits rapide. Très bonne productivité. Bonne résistance à la chlorose. Plus tolérant au chancre bactérien que le merisier.

Maxma Delbard® 60 broksec (Prunus mahaleb x Prunus avium) : Vigueur moyenne. Très bonne capacité d’adaptation vis à vis des conditions de sol.

– franc de Merisier (Prunus avium) : porte-greffe du cerisier en terrain humide et peu calcaire, confère une grande vigueur et une longue longévité à l’arbre. La mise à fruit est peu rapide. Très bonne affinité au greffage. A greffer en tête au niveau souhaité des ramifications.

Merisier F 12.1 (‘Mazard’): Porte-greffe du cerisier compatible avec toutes les variétés. Vigueur forte à très forte. Mise à fruits longue. Tolérant au chancre bactérien. Aptitudes agronomiques très étendues.

MxM®2 (clone de Sainte-Lucie x merisier) : Arbre vigoureux, un peu plus gros et plus productif que le merisier. Modérément précoce et drageonnant peu, il s’adapte bien à un large éventail de sols et se comporte mieux que le merisier dans les sols argileux. Sensible au pourridié.

MxM®60 (clone de Sainte-Lucie x merisier) : Arbre vigoureux, à peu près de la taille du merisier, plus productif et ne drageonnant pas. Tolère modérément le pourridié et s’adapte à un large éventail de sols.

Pontaleb ® : Vigueur : forte à très forte.
Rapidité de mise à fruits : moyenne.
Productivité : forte à très forte.
Risque de rejet : Très faible.
Besoin d’irrigation : moyen (identique à Sainte-Lucie).
Sensibilité au calcaire : faible.
Sensibilité à l’asphyxie racinaire : très forte.
Densité de plantation : 300 à 650 plants/ha.

Sainte-Lucie (Prunus mahaleb) : terrain secs et calcaires, craint l’asphyxie. Vigueur moyenne. Forme basse-tige, palmette, gobelet. Mise à fruits rapide. Bonne compatibilité, sauf parfois des problèmes avec des variétés à fruits doux.

Sainte-Lucie 64 ® : bon porte greffe en sols sains chlorosants sujets à la sécheresse. Son enracinement pivotant lui permet de s’adapter aux sols secs et calcaires. Déconseillé en terrain humide.

Tabel ® (édabriz) : Porte greffe nanisant ; mise à fruit plus précoce ; donne un bon ancrage aux arbres et ne drageonne que très peu.

- Amandier (marginal)

 

Méthodes de greffage :

Fente en février, avant le départ en végétation, sur porte greffe de diamètre supérieur à 15 mm.

Anglaise en mars-avril

Ecusson oeil poussant au printemps.

Couronne en mai (au moment de la floraison)

Flûte en juin, avec étêtage immédiat du sujet

Ecusson oeil dormant en août

Fente (ou demi-fente pour éviter la gommose), en incrustation août-septembre

 

Remarques :

Pour les greffes en oeil poussant tardives (en juin), on peut prélever des écussons semi-ligneux à la base des rameaux nouveaux.

 

 

 

Greffe en fente de cerisier

Greffe en fente de cerisier sur franc, âgée de 34 mois.