Porte-greffes :

 

BIGARADIER (Citrus aurantium)

Sols : Supporte les sols sablo limoneux, modérément les sols lourds. Craint l’humidité. Bonne tolérance aux chlorures si le terrain est perméable. Assez bonne tolérance au calcaire.

Maladies et parasites : Sensibilité au tristeza (sauf associations avec citronnier et bergamotier), Mal Secco. Bonne résistance au blight. Tolérant à l’exocortis. Sensibilité aux nématodes. Bonne résistance à la gommose. Bonne résistance à phytophthora.

Résistance au froid : peu d’impact sur la résistance au froid de l’arbre greffé.

Incompatibilité : certains satsumas et kumquats. Sinon très bonne affinité au greffage.
Productivité : bonne. Fruits de bonne qualité.
Vigoureux.

Enracinement : à la fois pivotant et traçant.

Système racinaire : sensible au repiquage.

Degré de polyembryonie : environ 85% de plants nucellaires.

 

CITRUS MACROPHYLLA

Sols : sensibilité aux sols humides. Tolère les chlorures. Compatible avec les sols très calcaires.

Maladies et parasites : Tolérant à la gommose. Tolérant à phytophthora. Résistant aux diverses attaques racinaires (avec aptitude à regénérer rapidement les lésions). Tolérant exocortis. Sensible à la tristeza. Sensible à la cachexie-xyloporose.

Resistance au froid : sensible.

Productivité : bonne mise à fruit. Diminue la teneur en sucre des oranges, mandarines et hybrides.

Incompatibilité : a priori aucune, très bonne affinité avec les citronniers et les limettiers.

Système racinaire : bon enracinement.

 

CITRANGE TROYER (citrus sinensis x poncirus trifoliata)

Sols : modérément tolérant à l’humidité. Affinité au calcaire supérieure à poncirus trifoliata. Sensibilité aux chlorures. Sensibilité aux sols secs.

Maladies et parasites : Assez résistant à la gommose. Assez résistant à phytophthora (sauf clémentinier). Tolérance à la tristeza. Sensibilité à l’exocortis. Sensibilité au blight. Sensibilité aux némathodes. Sensibilité au Diaprepas abbreviatus.

Résistance au froid : peu d’impact sur l’arbre greffé.

Productivité : mise à fruits rapide. Rendement élevé. Minore sensiblement le calibre des fruits.

Très vigoureux.

Système racinaire : type pivotant. Bonne reprise au repiquage.

 

CITRANGE CARRIZO (citrus sinensis x poncirus trifoliata)

Même caractéristiques que Citrange Troyer (cf ci-dessus), avec :

Meilleure résistance aux chlorures.

Meilleurs résistance aux nématodes.

Productivité très élevée. Pas d’impact sur le calibre des fruits.

Système racinaire plus dense et plus profond.

 

CITRANGE C35 (citrus sinensis ‘ruby blood’ x poncirus trifoliata)

Sols : Bonne résistance aux carences ferriques.

Maladies et parasites : Résistant à tristeza. Bonne résistance au phytophtora. Tolérance au nématode Tylenchulus semipenetrans.

Productivité : Très bon impact sur la qualité gustative du fruit et sur le rendement. Incompatible avec le citronnier Yen Ben.

Moyennement vigoureux, surtout lorsqu’il commence à fructifier abondamment.

 

CITRUMELO (Citrus paradisi x Poncirus trifoliata)

(selections swingle, 4475)

Compatibilité : usage préféré pour accueillir des pomelos ou grapefruits.

Sols : sableux. Bonne résistance à la sècheresse. Sensibilité au sel.

Maladies et parasites : Tolérant à la tristeza. Assez tolérant au blight.

Productivité : bonne, mise à fruits rapide. Bon impact sur la qualité des fruits.

 

CITRUS VOLKAMERIANA

Sols : bonne résistance aux chlorures. Bonne résistance aux sols secs. Nécessite un sol aéré. Modérement compatible sols lourds. Mauvaise résistance à l’asphyxie.

Maladies et parasites : résistance au mal secco. Bonne résistance à la gommose. Bonne résistance à phytophthora. Tolérance à la tristeza. Tolérance à l’exocortis. Tolérance à la cachexie. Sensibilité au blight.

Résistance au froid : assez bonne.

Grande vigueur.

Productivité : tendance à l’alternance. Productivité forte. Abaisse légèrement le teneur en jus.

Système racinaire : bon enracinement.

Incompatibilité : à priori aucune, très bonne reprise assurée au greffage.

 

MANDARINE CLEOPATRE (Citrus reticula blanco).

Sols : impérativement légers et bien drainés. Tolère le calcaire. Tolère les chlorures.

Maladies et parasites : Tolérant à la cachexie-xylophorose. Tolérant à l’exocortis. Tolérant à la tristeza. Tolérance modérée au blight. Sensibilité à la gommose. Sensibilité à phytophthora.

Productivité : moyenne.

Compatibilité : greffage délicat.

 

PONCIRUS TRIFOLIATA

Sols : Sensibilité aux sols secs. Tolérance à l’humidité des sols lourds, à l’asphixie. Forte sensibilité au calcaire. Forte sensibilité aux chlorures. Craint la sècheresse.

Maladies et parasites : Très bonne résistance à la gommose. Très bonne résistance à Phytophthora. Tolérance aux nématodes, y compris Tylenchulus semipenetrans. Tolérance à la tristeza. Sensibilité à l’exocortis. Sensibilité au Blight.

Résistance au froid : -15°C (porte-greffe). C’est le porte-greffe qui améliore sensiblement la résistance au froid de l’arbre greffé.

Incompatibilité : certains citronniers, certaines limes.
Productivité : améliore la qualité des fruits. Mise à fruit plus tardive que sur bigaradier.

Vigueur modérée. La croissance lente rend difficilement un semis greffable avant l’âge de deux ans.

Système racinaire : enracinement pivotant et traçant, à très bon ancrage. Peu sensible au repiquage.

Degré de polyembryonie : environ 70 à 90% de plants nucellaires.

Les divers inconvénients de ce porte-greffe (vigueur, mise à fruits tardive, incompatibilités) invitent à ne l’utiliser que dans certains cas spécifiques. (greffes d’agrumes rustiques en pleine terre hors des zones de culture des agrumes, si l’utilisation de ce porte-greffe avec la variété souhaitée apporte une amélioration gustative par rapport à d’autres porte-greffes).

 

PONCIRUS TRIFOLIATA Flying Dragon

Sols : Tolère l’humidité. Très sensible au calcaire. Très sensible aux chlorures. Un sol léger et sablonneux ralentit encore plus sa croissance.

Maladies et parasites : Résistance à la gommose. Résistance à phytophthora. Résistance à la tristeza. Tolérant aux nématodes. Sensible à l’exocortis.

Incompatibilités : citronnier Eureka.

Vigueur : effet nanisant. Croissance très lente.

Productivité grande. Bon impact sur la qualité du fruit.

 

Méthodes de greffage :

Les agrumes acceptent pratiquement toutes les méthodes de greffage. Greffes à rameau (fente, anglaise, cadillac…), d’oeil (chip-budding, écusson..), couronne (quoique cette dernière, même si elle réussie, est déconseillée : l’agrume est un bois dur, la cicatrisation ne sera que partielle et il restera un vilaine plaie de taille )…

Règles essentielles sont à retenir :

– une contrainte de sensibilité au dessèchement du greffon : pour assurer toutes les chances de reprise de la greffe, il est impératif de protéger le greffon contre la déshydratation : l’idéal étant la protection par du parafilm ou de la cire à greffer.

– une contrainte de température, recommandée par certaines sources, qui recommandent, en vue d’optimiser les résultats, de ne pas opérer s’il y a risque de repos végétatif, qui peut être provoqué par une moyenne de températures trop faibles au début du printemps (en dessous d’environ +12°C nocturne) , ou trop chaudes en plein été (supérieures à environ 35°C diurnes). Pour lancer sa campagne de greffage en toute quiétude, le greffeur amateur aura profit d’attendre une température nocturne stabilisée aux environs de +20°C, en entreposant les agrumes mi-ombre durant la journée. (à noter que des expériences de greffage à des températures supérieures ont été fructueuses, mais dans une atmosphère très humide)

 

A lire aussi :

Le tutoriel photo : La greffe en chip-budding appliquée aux agrumes

Le tutoriel photo : La greffe anglaise des agrumes  en janvier